Le simple et le compliqué

L’Oreille tendue a eu l’occasion de le dire : certains publicitaires aiment faire inutilement compliqué.

Nouveau cas, dans la Presse du 16 février, cahier Affaires, p. 10.

On l’aura compris : tout est dans le g qui manque à Négocier. Pour comprendre (?) cette absence, il faut aller jusqu’à la dernière ligne du texte au bas de la photo : «C’est là toute la force du G.»

Cette publicité vise un public strictement local et averti, celui qui se doute que le comptable général accrédité (CGA) n’est pas un comptable agréé (CA) : il a un G en plus; il ne doit donc pas faire le même travail. Voilà ce qu’il fallait mettre en lumière.

On pourrait imaginer démonstration plus simple.

P.-S. — Même journal, même cahier, même page, le 23 février : Diriger perd son g.

CC BY-NC 4.0 Cette œuvre est sous Licence Creative Commons Internationale Attribution-Pas d'Utilisation Commerciale 4.0.

Auteur : Benoît Melançon

Professeur, chercheur, blogueur, éditeur, essayiste, bibliographe, chroniqueur radiophonique épisodique, conférencier. Préfère Jackie Robinson à Maurice Richard.

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*