Oui, mais

On comprend ce que l’adjectif veut dire. On sait que la chose existe. On reste quand même un brin étonné devant ce titre : «Québec crée un comité pour étudier les homicides intrafamiliaux» (le Devoir, 18 octobre 2011, p. A6).

CC BY-NC 4.0 Cette œuvre est sous Licence Creative Commons Internationale Attribution-Pas d'Utilisation Commerciale 4.0.

Auteur : Benoît Melançon

Professeur, chercheur, blogueur, éditeur, essayiste, bibliographe, chroniqueur radiophonique épisodique, conférencier. Préfère Jackie Robinson à Maurice Richard.

1 pensée sur “Oui, mais”

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*