BDHQ : prolégomènes — troisième partie

Pierre Huet, la Patinoire en folie, 2011, couverture

En post-scriptum à un texte récent au sujet de la bande dessinée (BD) sur le hockey (H), surtout au Québec (Q), l’Oreille tendue annonçait qu’elle allait bientôt lire le recueil la Patinoire en folie de Pierre Huet (2011). C’est fait.

D’abord parues en 1980-1983, puis en 1991-1992, dans le magazine Croc, ces bandes dessinées jouent des cordes habituelles : humour (supposé) et violence (effective). On y trouve des allusions aux joueurs du passé (Bernard «Boum-Boum» Geoffrion) ou du présent (Guy Lafleur, Vladislav Tretiak), comme à un entraîneur (Claude Ruel). Celui des Aimants valeureux, Napoléon (…) Arcand (), n’étant pas très cordial, il ressemble à… Hitler; ce n’est malheureusement pas la première fois que cela se voit au Québec, s’agissant du hockey. L’équipe d’Arcand, comme celle du Canada en 1972, affronte celle de la Russie; tous les clichés ethniques y sont.

Sur le plan de la langue, on notera un double flou. Le même juron a plusieurs graphies : «’stie» (p. 7 et 8), «s’tie» (p. 13), «asti» (p. 14), «osties» (p. 50). La rondelle est soit du féminin — «la pock» (p. 54) — soit du masculin — «le poque» (p. 58). Ça fait désordre.

Jeff Lemire peut dormir en paix. Ce n’est pas Pierre Huet qui le détrônera au panthéon de la BDHQ.

 

[Complément du 2 juin 2016]

L’Oreille tendue vient de publier un article sur ce sujet :

Melançon, Benoît, «BDHQ : bande dessinée et hockey au Québec», dans Benoît Melançon et Michel Porret (édit.), Pucks en stock. Bande dessinée et sport, Chêne-Bourg (Suisse), Georg, coll. «L’Équinoxe. Collection de sciences humaines», 2016, p. 101-117.

 

Référence

Huet, Pierre, la Patinoire en folie, Montréal, Les 400 coups, coll. «Strips», 2011, 62 p. Avec la participation de Patrick Moerell.

CC BY-NC 4.0 Cette œuvre est sous Licence Creative Commons Internationale Attribution-Pas d'Utilisation Commerciale 4.0.

Auteur : Benoît Melançon

Professeur, chercheur, blogueur, éditeur, essayiste, bibliographe, chroniqueur radiophonique épisodique, conférencier. Préfère Jackie Robinson à Maurice Richard.

5 thoughts on “BDHQ : prolégomènes — troisième partie”

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*