Divergences transatlantiques 022

Soit les deux phrases suivantes.

«ils sont pressés, tous, courant à la sortie des bureaux, mangeant, lorgnant les montres et les téléphones, portant les sacoches» (Ceux d’à côté, p. 22).

«Elle avait fait mine de fouiller dans sa sacoche, évitant de regarder dans sa direction, comme s’il avait été un mendiant» (Malgré tout on rit à Saint-Henri, p. 13).

La première sacoche, façon de parler, n’a pas de sexe : «Sac de cuir (ou parfois de toile forte) qu’une courroie permet de porter», dit le Petit Robert (édition numérique de 2010). En revanche, la seconde, au Québec, en a un, le féminin : «Sac à main (de femme)» (bis).

C’est comme ça.

Références

Grenier, Daniel, Malgré tout on rit à Saint-Henri. Nouvelles, Montréal, Le Quartanier, coll. «Polygraphe», 07, 2012, 253 p.

Mauvignier, Laurent, Ceux d’à côté, Paris, Éditions de Minuit, 2002, 156 p.

CC BY-NC 4.0 Cette œuvre est sous Licence Creative Commons Internationale Attribution-Pas d'Utilisation Commerciale 4.0.

Auteur : Benoît Melançon

Professeur, chercheur, blogueur, éditeur, essayiste, bibliographe, chroniqueur radiophonique épisodique, conférencier. Préfère Jackie Robinson à Maurice Richard.

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*