Autopromotion 025 (en quelque sorte)

Le 27 janvier, l’Université du Québec à Montréal, sous la responsabilité de Bertrand Gervais et Simon Brousseau, accueillait une journée d’étude intitulée «Le blogue littéraire : nouvel atelier de l’écrivain». L’Oreille tendue y a participé, notamment dans le cadre de la table ronde sur «La place du blogue dans la recherche académique».

Cette journée a eu des retombées nombreuses.

Jean-Philippe Gravel (All work and no play), Paule Mackrous (Effet de présence) et Amélie Paquet (Dérive explosive) ont mis en ligne le texte de leur intervention.

Daniel Grenier (Saint-Henri) a proposé un «recap» de la journée, et Paule Mackrous (Patty O’Green) celui des agapes qui ont suivi.

L’Oreille a tweeté comme une bête ce jour-là : ses tweets et ceux des autres participants sont disponibles ici (en PDF). Il y en a 227. (Selon Neil Patel, cela devrait faire de l’Oreille un «power user» de Twitter.) Alice van der Klei a fait le même exercice (aussi en PDF).

On peut enfin réentendre toutes les interventions de la journée sur le site de l’Observatoire de l’imaginaire contemporain de l’Université du Québec à Montréal.

Les colloques ne sont plus ce qu’ils étaient.

Autopromotion 024

En ce dimanche matin, au lieu d’aller à la messe, l’Oreille tendue ira parler du marquis de Sade, lu par Simone de Beauvoir, à la radio.

C’est chez Franco Nuovo, à l’émission Dessine-moi un dimanche, à la radio de Radio-Canada, entre 9 h et 10 h.

 

[Complément]

On peut (ré)entendre l’entretien ici.

 

Référence

De Beauvoir, Simone, Faut-il brûler Sade ?, Paris, Gallimard, 2011 (1955), 300 p.

Autopromotion 023

Il y a jadis naguère, l’Oreille tendue a publié, dans la revue Cités. Philosophie. Politique. Histoire, un texte intitulé, médicalement, «La glande grammaticale suivi d’un Petit lexique (surtout) montréalais» (2005).

Pour des raisons mystérieuses, le glossaire était en ligne depuis quelques années déjà (), mais pas le texte principal. C’est maintenant chose faite (ici). Ça fait moins désordre, encore que les deux soient séparés l’un de l’autre.

Référence

Melançon, Benoît, «La glande grammaticale suivi d’un Petit lexique (surtout) montréalais», Cités. Philosophie. Politique. Histoire, 23, 2005, p. 233-237 et 238-241. URL : <http://www.cairn.info/revue-cites-2005-3-page-233.htm> et <http://www.cairn.info/article_p.php?ID_ARTICLE=CITE_023_0238>.

Autopromotion 022

Demain, le 27 janvier, de 9 h 30 à 16 h, Bertrand Gervais et Simon Brousseau organisent à l’Université du Québec à Montréal une journée d’étude intitulée «Le blogue littéraire : nouvel atelier de l’écrivain».

À 11 h, une table ronde abordera «La place du blogue dans la recherche académique». L’Oreille tendue y sera. Elle reprendra peut-être quelques-unes des choses dites en mars dernier (mais pas seulement).

Le programme de la journée est ici.

Pour suivre les activités sur Twitter : #OICBLOGUE.

 

[Complément]

Pour suivre les activités en temps réel (audio) : le livestream.

Autopromotion 021

Dans le champ lexical (logo)

À 13 h, l’Oreille tendue sera à l’émission Dans le champ lexical sur les ondes de CIBL. Elle y lira un texte sur les lieux communs du sport. Et elle chantera.

 

[Complément]

On peut (ré)entendre l’émission ici; l’intervention de l’Oreille se trouve dans les six premières minutes, chanson incluse.