De toutes les couleurs ?

Carré rouge

Jadis naguère, il y eut des grèves (étudiantes) générales illimitées au Québec. Cela s’est appelé le Printemps érable. C’était en 2012. Les partisans de la GGI portaient un carré rouge.

La nouvelle est (finalement) tombée cette semaine : cet emblème n’est pas une marque de commerce protégée, annonce la Presse+, qui en profite pour faire l’historique du carré rouge. Personne ne peut donc s’approprier la commercialisation de ce bien public.

Reste une question : cela s’applique-t-il aux carrés des autres couleurs ? Il y en eut beaucoup.

Accouplements 61

«Pour la suite du monde», graffiti, Paris, 2016

(Accouplements : une rubriquel’Oreille tendue s’amuse à mettre en vis-à-vis deux œuvres, ou plus, d’horizons éloignés.)

Au printemps 2012, des grèves étudiantes ont secoué le Québec. L’Oreille tendue avait alors rassemblé, sur Tumblr, les Pancartes de la GGI (grève générale illimitée). Elle leur a aussi consacré un texte ici.

Depuis le printemps 2016, des mouvements sociaux secouent la France. Un site Web rassemble «Les meilleurs graffitis du mouvement contre la Loi Travail».

Les rues parlent.