L’oreille tendue de… Patrick Senécal

Patrick Senécal, Malphas 3, 2013, couverture

«J’ai jeté ma cigarette, me suis approché des ambulanciers et leur ai tendu l’oreille de Marcel :

— Tenez, je pense que… ça vous revient.

— Ah, merci, c’est gentil. Rien d’autre ?

— Comment, rien d’autre ? Vous croyez que j’ai les poches pleines ?

— Non, non, c’est juste que…

— Si en prenant ma douche ce soir, je découvre un nez ou un bout de rate dans mon poil pubien, je vous appelle, promis.»

Patrick Senécal, Malphas 3. Ce qui se passe dans la cave reste dans la cave, Québec, Alire, 2013, coll. «GF», 24, 2013, 562 p., p. 176.

L’oreille tendue de… Mauricio Segura

Mauricio Segura, Oscar, 2016, couverture

«Une autre nuit, il somnolait dans sa chambre, le visage tourné vers la nuée bruyante d’insectes gravitant autour du réverbère, quand il entendit un air de piano qu’il crut d’abord provenir de son rêve où des fauves majestueux, tapis dans l’ombre, interrompaient leur chasse pour tendre l’oreille vers une mélodie délicate.»

Mauricio Segura, Oscar, Montréal, Boréal, 2016, 231 p., p. 51.