Blanc

Cas général : au Québec est dit Blanc tout non-autochtone. Les Québécois de souche à la peau pâle sont des Blancs, comme le sont les Québécois d’adoption, africains, haïtiens, asiatiques, etc. Exemple : «La députée fédérale de Châteauguay–Saint-Constant, Carole Freeman, veut sceller la réconciliation entre les Blancs de sa circonscription et les Mohawks de Kahnawake» (le Devoir, 7 juillet 2010, p. A3).

Cas spécifique : le Blanc serait surtout francophone. Exemple : «La société québécoise est extrêmement tournée sur elle-même, dit [Jacob] Tierney. Notre art et notre culture ne présentent que des Blancs francophones. Les anglophones et les immigrants sont ignorés. Ils n’ont aucune place dans le rêve québécois. C’est honteux» (la Presse, 6 juillet 2010, cahier Arts et spectacles, p. 7).

«Des goûts et des couleurs, il ne faut pas disputer», dit le proverbe. Heureusement.

Locomotion Québec 101

L’usage du genre féminin est parfois troublant au Québec. Pour des raisons que l’Oreille tendue s’explique mal, c’est particulièrement le cas pour les moyens de locomotion.

On entend (trop) souvent une ascenseur, une escalier roulante, une avion. On ne s’étonnera pas, dans la mesure où quelqu’un dit une autobus, de le savoir prendre la 165 ou la 801. (Alexis Lefrançois l’avait bien vu, en 1971, dans son recueil de poésie 36 petites choses pour la 51.)

Comme toute bonne règle, celle-ci souffre néanmoins une exception : un ambulance.

Incendie mortel

L’Oreille tendue a déjà eu l’occasion de dire tout le mal qu’elle pense de l’euphémisation lexicale de la mort : décéder, (nous) quitter, disparaître, s’éteindre, partir, être emporté.

Boucar Diouf, entendu hier soir au gala d’ouverture du congrès annuel de l’Association francophone pour le savoir (Acfas), apporte de l’eau à son moulin. Si Monsieur Tartempion s’éteint, pourquoi dit-on feu Monsieur Tartempion ?