Risque d’imbibition scolaire ?

La ministre de l’Éducation du Québec, Michelle Courchesne, vient de proposer un nouveau calendrier scolaire.

La proposition est mal reçue de la Fédération des commissions scolaires du Québec. Sa présidente, Josée Bouchard, déclare que ce calendrier érigerait «en système quelque chose d’exceptionnel» et lancerait «le message que oui, le bar est ouvert» (le Devoir, 12 février 2010, p. A2).

Attention : l’expression bar ouvert, au Québec, ne désigne pas (toujours) la gratuité des troquets. Elle renvoie plutôt à une générosité indue, souvent d’origine gouvernementale. C’est une des formes du buffet à volonté. Il n’y a donc pas lieu de craindre la beuverie généralisée dans les écoles du Québec.

Avancez en arrière

Sur Twitter, @mkh531 décrit le mot pbook comme un rétronyme.

Pbook ? Rétronyme ? De la même façon qu’on a inventé la guitare acoustique quand est apparue la guitare électrique, on en serait aujourd’hui, à cause de l’apparition du livre numérique, à inventer un nouveau mot pour désigner le livre papier (paper book, donc pbook).

On n’arrête pas le progrès.

Dans le tuyau de l’oreille

Hier, chez l’Oreille tendue, un plombier : «Ma problématique, c’est ce tuyau-là.» Pendant quelques instants, elle a eu un peu peur, puis elle a été rassurée. Ce n’était donc pas un problème.

 

[Complément du 12 mars 2013]

Heureusement pour son plombier, l’Oreille tendue n’est pas Batman.

Batman, Robin et la problématique

Source : @petitsmorceaux

Du plurilinguisme en acte

Un collègue et néanmoins ami est absent. Sa boîte aux lettres électronique le dit clairement, en quatre langues.

Il y en a une qui étonne plus que les autres.

P.-S. — L’Oreille tendue n’est pas la première à noter ce plurilinguisme en acte. On en a parlé ici et .