Archives mensuelles : juillet 2011

Citation notulienne du jour

«Vie scolaire. Premier conseil de classe. À nouvelle direction nouvelle mise en scène : le principal a fait installer dans la salle un ordinateur relié à un téléviseur sur lequel on peut voir (il ne dit pas “voir”, bien sûr, il dit “visualiser”, comme il dit cadrer ou cibler pour définir, optimiser pour améliorer, affiner pour préciser et dysfonctionnement pour couille dans le potage) les résultats des élèves et leur évolution sous forme de graphiques riches en courbes colorées. L’école du XXIe siècle est en marche, seulement, comme j’ai pour ma part conservé mon acuité visuelle du XXe, tout ce que je distingue de ma place est un vague halo multicolore, une sorte de vision de la façade de Beaubourg sans verres correcteurs. Je ne m’en sens pas démesurément frustré. (n° 89, 15 décembre 2002).»

Philippe Didion, Notules dominicales de culture domestique, livre numérique, Saint-Cyr sur Loire, publie.net, coll. «Temps réel», 2008, 355 p., p. 53.

Autopromotion 009

Le prochain livre de l’Oreille tendue paraîtra en septembre chez Del Busso éditeur. En avant-première, trois choses.

La couverture

La table des matières

Écrire au pape

Attendre, attendre, attendre

Bouteilles à la mer (première version ici)

Du pigeon voyageur

Tintin (non-)épistolier

Cher Père Noël

Dites-le avec des timbres-poste

L’odeur de la lettre

Des chiffres et des lettres

Sportifs épistolaires

La lettre chantée

L’économie de la confiance

L’art du pourriel (première version ici)

L’enchaînement épistolaire

Crimes épistolaires

Lettres d’outre-tombe

Postface. L’imaginaire épistolaire

La quatrième de couverture

Vous recevez des lettres ? Le pape, Tintin et le Père Noël aussi. On vous inonde de pourriels et de chaînes de lettres ? Mademoiselle Nitouche ne vous sera malheureusement d’aucun secours; sa spécialité, c’est le langage des timbres-poste. Vous préférez utiliser le pigeon voyageur ou la bouteille à la mer, voire la lettre chantée ? Vous ne seriez pas le premier. Attendre une lettre pendant des décennies, vous enivrer de son parfum ou payer une fortune pour une missive ne vous semble pas relever du délire ? Les lettres de recommandation vous paraissent dignes d’intérêt ? Vous aimeriez mieux connaître la correspondance des sportifs et celle des tueurs en série ? Vous n’avez pas peur de recevoir des nouvelles d’outre-tombe ? Les curiosités épistolaires ici rassemblées sont pour vous.

[Complément du 22 septembre 2011]

ISBN : 978-2-923792-08-8

En librairie le 7 octobre 2011

19,95 $

Entendre un extrait ici.

Lire un extrait .

[Complément du 20 octobre 2011]

Le livre est aussi disponible en format numérique chez Numerik:)ivres.

Qu’arrive-t-il au huard par les temps qui courent ?

Il…

…«profite du malheur des autres» (la Presse, 22 juillet 2011, p. A1).

…«poursuit son envol» (la Presse, 18 février 2011, cahier Affaires, p. 11).

…«joue les Icare» (la Presse, 9 février 2011, cahier Affaires, p. 10).

…«chauffe le dollar américain» (la Presse, 15 octobre 2010, cahier Affaires, p. 7).

…«flirte avec la parité» (la Presse, 15 octobre 2010, cahier Affaires, p. 1).

Une chose est sûre, peut-être : «Rien n’empêchera le huard de voler plus haut» (le Devoir, 19 octobre 2010, p. B1), même s’il est «ballotté» (la Presse, 7 octobre 2010, cahier Affaires, p. 2).

Voilà un plongeon arctique auquel il arrive bien des aventures.

N.B.—Pour mieux saisir la valeur du mot, revenir ici.