Citation ponctuationnelle du lendemain

Jean Echenoz, Lac, 1989, couverture«Évitant de regarder Suzy en face, il se mit à parler : sa voix haute, un peu ébréchée, semblait produite par coups de glotte oxydée, et son récit pullulait de pauses pénibles, virgules et points-virgules pendant lesquels il avalait un peu de salive en grimaçant, avec un douloureux grincement de siphon et de longs aller-retour de pomme d’Adam. Son discours achevé, il renifla en s’aidant de la base de son pouce, point final discret, avant d’examiner en silence un de ses pieds. Suzy le considérait avec curiosité.»

Jean Echenoz, Lac, Paris, Éditions de Minuit, 1989, 188 p., p. 85.

P.-S.—Le National Punctuation Day, c’était hier. Désolée du retard.

Autopromotion 379

La scie de la maîtresse des lieux

En 2012, pour marquer la publication de son millième texte, l’Oreille tendue inventait une école littéraire québécoise, l’École de la tchén’ssâ. Celle-ci a fait couler beaucoup d’encre (voir notamment ici et ). Ces jours-ci, il en est question aux États-Unis, dans les pages du magazine Publishers Weekly, sous la signature de Peter McCambridge.

Les zeugmes du dimanche matin et de madame Roland

Madame Roland, Enfance, éd. 2010, couverture«Robuste et sain, actif et glorieux, il aimait sa femme et la parure […]» (p. 23).

«Le bon abbé Morel, qui avait épuisé sa bibliothèque et sa rhétorique pour me conserver croyante, s’accommodait avec bon sens de me trouver raisonnable […]» (p. 126).

Madame Roland, Enfance, Paris, Gallimard, coll. «Folio 2 €», série «Femmes de lettres», 5064, 2010, 137 p. Édition établie et présentée par Martine Reid.