Archives pour la catégorie Autopromotion

Autopromotion 182

Argument, 17, 2, 2015, couverture

Dans le plus récent numéro de la revue Argument (vol. 17, no 2, printemps-été 2015), un dossier est consacré à la langue, sous le titre «Notre avenir sera-t-il franglais ?». L’Oreille tendue y a un texte, qui s’appuie, en partie, sur ceci et sur cela.

Table des matières du dossier

Charbonneau, François, «Présentation», p. 95-96.

Melançon, Benoît, «Leur langue, c’est pas de la marde», p. 97-103.

Moquin-Beaudry, Ludvic, «“So j’suis drunk as fuck cause c’est comme une jungle des fois” : art et franglais, une relation suspecte ?», p. 104-114.

Mather, Patrick-André, «Le franglais, épouvantail des ayatollahs de la langue», p. 115-122.

Delisle, Jean, «L’effet corrosif du joual sur la langue écrite», p. 123-134.

Braën, André, «Le franglais : le Québec toujours assis entre deux chaises ?», p. 135-144.

Autopromotion 181

Il y a deux ans, au micro de Catherine Perrin, l’Oreille tendue participait à une émission sur les mots à bannir de la langue commune.

Rebelote cet après-midi, mais avec de nouveaux mots, dès 13 h, chez Marie-Louise Arsenault, à Plus on est de fous, plus on lit !, de la radio de Radio-Canada, en compagnie de François Cardinal et Catherine Dorion.

 

[Complément]

On peut réentendre la discussion ici.

Les choix de l’Oreille tendue ? Classe moyenne, tsunami et bar.

Elle a recommandé, comme il se doit, les deux sites suivants :

Des tsunamis et des journalistes;

Vivez la vie urbaine.

Ce n’est pas la première fois que Plus on est de fous, plus on lit ! se livre à pareil exercice : voir l’émission du 7 janvier 2015.

L’équipe de Marie-Louise Arsenault a notamment été inspirée par un article du magazine Time, «Which Word Should Be Banned in 2015 ?», signé par Katy Steinmetz le 12 novembre 2014.