Accouplements 143

Voltaire à la radio canadienne (2013), couverture

(Accouplements : une rubriquel’Oreille tendue s’amuse à mettre en vis-à-vis deux œuvres, ou plus, d’horizons éloignés.)

Alexis Lafrenière joue pour l’Océanic de Rimouski — c’est du hockey. S’il faut en croire son père, interviewé par la Presse+, il est calme : «Alexis est né comme ça. Rien ne le dérange. Pour lui, tout est beau. Tout est cool. Tu sais quoi ? On dirait qu’il n’a pas de sang dans ses veines.»

Voltaire, lui, s’il faut en croire Louis Pelland, dans son émission radiophonique «Voltaire et le Canada» (1964-1965), en aurait eu peu : «Voltaire tolérait difficilement le froid et la seule pensée du Canada gelait le peu de sang qui circulait dans ses veines» (p. 25).

En matière d’hématologie, ce sera tout pour aujourd’hui.

 

Référence

Voltaire à la radio canadienne. Textes de Louis Pelland présentés et annotés par Joël Castonguay-Bélanger et Benoît Melançon, Montréal, Del Busso éditeur, 2013, 87 p.

Autopromotion 464

«Intérieur du Palais de justice de Paris», gravure de Jean François Janinet, 1787, Rijksmuseum, Amsterdam

La 397e livraison de XVIIIe siècle, la bibliographie de l’Oreille tendue, est servie.

La bibliographie existe depuis le 16 mai 1992. Elle compte 46 121 titres.

Illustration : «Intérieur du Palais de justice de Paris», gravure de Jean François Janinet, 1787, Rijksmuseum, Amsterdam

Autopromotion 463

Twitter, 24 mai 2019

Ces jours-ci, l’Oreille tendue corrige les épreuves de son prochain livre. Il sera en librairie en janvier 2020.

De quoi s’agit-il ?

Titre

Nos Lumières
Les classiques au jour le jour

Quatrième de couverture

Vous vous souvenez d’une allusion à Candide dans Mad Men ? Que dit-on de Mme de Staël dans The Sopranos ? Qu’ont en commun Chuck Norris, Mike Tyson et Bill Lee ? Rousseau est-il, malgré les apparences, un auteur plus important que Voltaire dans le Québec d’aujourd’hui ? Pourquoi Donald Trump devrait-il lire l’Encyclopédie ? Que penser des mises en scène contemporaine des pièces du XVIIIe siècle ?

Nos Lumières, à partir d’exemples souvent étonnants, montre que, quoi qu’on en dise, le Siècle des lumières est toujours bien vivant.

Table des matières

Avant-propos

Voltaire, Rousseau et les autres, au Québec

Omniprésents arpents

Les autres Voltaire

La faute à l’un, la faute à l’autre

Rousseau penseur politique

Dire je

Rousseau, pourquoi ?

Sade ? Diderot ?

Médias

La fortune de Mme Geoffrin

Emmanuel Macron, Diderot et Sophie Volland

Chanter les Lumières

Pour une esthétique du ravage

La Révolution programmée

Mme de Staël et la mafia

Le jazz et Mme de Staël

Les Lumières de Mordecai Richler

La robe de chambre de Diderot

Moratoires titrologiques

Turpitude picturale

Quelques Marie-Antoinette

Donald Trump et l’Agneau de Scythie

Les vertus utopiques de l’encyclopédisme

Qui ? Le patriarche de Ferney ?

Périphrases

Le Numéro 6 cultive-t-il son jardin ?

Mad Men et Candide

Drame sadovoltairien chez Patrick Senécal

Habiter le Voltaire

Chuck Norris et Voltaire, même combat ?

Voltaire et Mike Tyson, même combat ?

Pierre Foglia, chroniqueur voltairien ?

Nécrologie voltérienne

Les manettes de François-Marie

Voltaire en bulles

Pauvre Evelyn Beatrice Hall

Voltaire et Charlie hebdo (I)

Voltaire et Charlie hebdo (II)

Scènes

Sade à l’ombre d’une prison

Diderot chez les francs-maçons

Moderniser les Lumières ?

Le choix du noir

Jouer Marivaux demain ?

Postface

Sources

Notice

Remerciements

Bibliographie

 

Illustration : @TFressin