Accouplements 78

(Accouplements : une rubriquel’Oreille tendue s’amuse à mettre en vis-à-vis deux œuvres, ou plus, d’horizons éloignés.)

La première phrase se trouve dans Un homme qui dort (1967) de Georges Perec : «Lèvres muettes, yeux éteints, tu sauras désormais repérer dans les flaques, dans les vitres, sur les carrosseries luisantes des automobiles, les reflets fugitifs de ta vie ralentie» (éd. de 1976, p. 37).

La seconde, dans Lac (1988) de Jean Echenoz : «Chopin reconnut là, garée dans le creux d’une ombre au coin de la rue du Jour, l’Opel bleu nuit du colonel; la ligne de poubelles se reflétait dans son pare-brise en cinémascope» (p. 77).

Par ses voitures, la ville se reflète.

Références

Echenoz, Jean, Lac, Paris, Éditions de Minuit, 1989, 188 p.

Perec, Georges, Un homme qui dort, Paris, Union générale d’éditions, coll. «10/18», 1110, 1976 (1967), 181 p.

La pensée du sport

Au hockey, il arrive qu’un entraîneur soit congédié. Le congédieur a alors besoin de motifs.

Des exemples ?

Théorie de la (non-)communication : «Le message ne passait plus

Théorie de l’«Ensemble des études, des recherches visant à saisir les causes premières, la réalité absolue ainsi que les fondements des valeurs humaines, et envisageant les problèmes à leur plus haut degré de généralité» (le Petit Robert, édition de 2014) : «Nous avions des divergences philosophiques.»

Il s’en passe des choses dans un vestiaire.

P.-S.— Oui, c’est de la langue de puck.

Référence

Melançon, Benoît, Langue de puck. Abécédaire du hockey, Montréal, Del Busso éditeur, 2014, 128 p. Préface de Jean Dion. Illustrations de Julien Del Busso.

Langue de puck. Abécédaire du hockey (Del Busso éditeur, 2014), couverture

Autoportrait en un mot

L’Oreille tendue peut à l’occasion — elle ne s’en cache pas — se transformer en pion : ses lecteurs, ses étudiants, sa famille et les auteurs qu’elle a édités peuvent l’attester.

Le mot pion a cependant une connotation négative. Grâce à Aurélien Berra (@aurelberra) — merci —, elle vient de découvrir un mot qui lui convient mieux, du moins elle l’espère.

L’acribie, selon le Wiktionnaire, est la «qualité de celui qui travaille avec le soin le plus scrupuleux, avec une grande précision».

L’Oreille adopte officiellement ce mot.