Autopromotion 607

https://artflsrv03.uchicago.edu/philologic4/encyclopedie1117/navigate/19/25/

La 494e livraison de XVIIIe siècle, la bibliographie de l’Oreille tendue, est servie.

La bibliographie existe depuis le 16 mai 1992. Elle compte 57 610 titres.

Illustration : «Caractères et alphabets de langues mortes et vivantes», gravure de Goussier, deuxième volume des planches de l’Encyclopédie, Paris, 1763, planche XXV

Autopromotion 606

«Caractères et alphabets de langues mortes et vivantes», gravure de Goussier, deuxième volume des planches de l’Encyclopédie, Paris, 1763, planche XXIV

La 493e livraison de XVIIIe siècle, la bibliographie de l’Oreille tendue, est servie.

La bibliographie existe depuis le 16 mai 1992. Elle compte 57 500 titres.

Illustration : «Caractères et alphabets de langues mortes et vivantes», gravure de Goussier, deuxième volume des planches de l’Encyclopédie, Paris, 1763, planche XXIV

Autopromotion 605

Fenêtre encyclopédique, Montréal

Entre 14 h et 15 h, l’Oreille tendue sera au micro de Marie-Louise Arsenault, à l’émission radiophonique Plus on est de fous, plus on lit ! (Radio-Canada), pour parler de dictionnaires et de la place que ceux-ci devraient faire, ou pas, à iel.

P.-S.—Iel ? «Iel, iels. Pronom personnel. Rare. Sujet de la troisième personne du singulier et du pluriel, employé pour évoquer une personne quel que soit son genre» (Dico en ligne Le Robert, octobre 2021). Voir aussi sa définition, plus étendue, dans le Wiktionnaire.

 

Quelques références utiles…

Bimbenet, Charles, «Pourquoi Le Robert a-t-il intégré le mot “iel” dans son dictionnaire en ligne ?», article électronique, Dico en ligne Le Robert, 16 novembre 2021. URL : <https://dictionnaire.lerobert.com/dis-moi-robert/raconte-moi-robert/mot-jour/pourquoi-le-robert-a-t-il-integre-le-mot-iel-dans-son-dictionnaire-en-ligne.html>.

Candea, Maria et Laélia Véron, «Votre dictionnaire est-il de droite ?», fichier sonore, Parler comme jamais, épisode 6, Binge audio, 2020.

Meschonnic, Henri, Des mots et des mondes. Dictionnaires, encyclopédies, grammaires, nomenclatures, Paris, Hatier, coll. «Brèves Littérature», 1991, liv/311 p. Ill.

Rey, Alain, Encyclopédies et dictionnaires, Paris, Presses universitaires de France, coll. «Que sais-je ?», 2000, 1982, 127 p.

Stamper, Kory, Word by Word. The Secret Life of Dictionaries, New York, Pantheon, 2017, xiii/296 p.

Le compte rendu de l’Oreille tendue est .

Villers, Marie-Éva de, Profession lexicographe, Montréal, Presses de l’Université de Montréal, coll. «Profession», 2006, 70 p. Ill.

 

[Complément du jour]

On peut (ré)entendre l’entretien ici.

Autopromotion 604

«Caractères et alphabets de langues mortes et vivantes», gravure de Goussier, deuxième volume des planches de l’Encyclopédie, Paris, 1763, planche XXIII

La 492e livraison de XVIIIe siècle, la bibliographie de l’Oreille tendue, est servie.

La bibliographie existe depuis le 16 mai 1992. Elle compte 57 392 titres.

Illustration : «Caractères et alphabets de langues mortes et vivantes», gravure de Goussier, deuxième volume des planches de l’Encyclopédie, Paris, 1763, planche XXIII

Autopromotion 602

«Caractères et alphabets de langues mortes et vivantes», gravure de Goussier, deuxième volume des planches de l’Encyclopédie, Paris, 1763, planche XXI

La 490e livraison de XVIIIe siècle, la bibliographie de l’Oreille tendue, est servie.

La bibliographie existe depuis le 16 mai 1992. Elle compte 57 190 titres.

Illustration : «Caractères et alphabets de langues mortes et vivantes», gravure de Goussier, deuxième volume des planches de l’Encyclopédie, Paris, 1763, planche XXI