Lectures de Ballon

Comme tout un chacun, l’Oreille tendue a ses préférences en matière de lectures sportives : le hockey, mais, d’abord et avant tout, le baseball. Cela étant, œcuménique comme il lui arrive d’être, elle lit itou des livres sur le football (le soccer). Lesquels ? Ceux-ci, entre autres, pour le plaisir.

Ancion, Nicolas, «L’album de foot», dans Les ours n’ont pas de problème de parking, Saint-Cyr sur Loire, publie.net, coll. «Fiction 17», 2011 (2001). Livre numérique. URL : <https://www.publie.net/livre/les-ours-nont-pas-de-probleme-de-parking/>.

Une citation, au hasard : «Le football, c’est pas un sport pour les difformes.»

Barthes, Roland, le Sport et les hommes. Texte du film le Sport et les hommes d’Hubert Aquin, Montréal, Presses de l’Université de Montréal, 2004, 79 p. Ill. Préface de Gilles Dupuis.

Le hockey, la corrida, la course automobile, le cyclisme — et le football, dans le cadre d’une réflexion sur sport et nation.

Ce court texte, écrit pour un film d’Hubert Aquin, a été traduit en anglais, en espagnol, en allemand, en japonais, etc.

Bureau, Jérôme, avec la collaboration de Jules Chancel (édit.), l’Amour foot. Une passion planétaire, Paris, Autrement, coll. «Mutations-Poche», 17, 1993, 283 p.

L’Oreille n’a pas le livre sous les yeux et elle l’a lu il y a plus de quinze ans, mais ses notes sont formelles : parmi les textes à retenir, il y a celui de François Bon sur le Heysel (p. 14-19). Elle n’aurait pas cru possible l’association du nom de son ami et de ce sport.

Courson, Jacques de et André Joyal, avec la collaboration de Luciana Vargas Netto Oliveiras, À la découverte du Brésil, Montréal, Del Busso éditeur, 2014, 197 p. Ill.

L’éditeur de l’Oreille tendue vient de publier un livre sur le Brésil, pays hôte de la présente Coupe du monde. Il y est évidemment question de football («La culture et le sport», p. 155-167).

Didion, Philippe, Notules dominicales de culture domestique, Saint-Cyr sur Loire, publie.net, coll. «Temps réel», 2008, 355 p.

Le Notulographe est un partisan assidu des matchs du S.A. Épinal. Si si.

Enquist, Per Olov, Une autre vie, Arles, Actes Sud, coll. «Lettres scandinaves», 2010 (2008), 475 p. Traduction de Lena Grumbach et Catherine Marcus.

L’auteur, qui parle de lui-même à la troisième personne et au présent, se souvient de son enfance : «Le village est divisé en deux moitiés, une impie et une religieuse» (p. 39). C’est dans l’«impie» que jouent les Comètes de Hjoggböle. Le petit garçon n’a pas le droit d’assister à leurs matchs, mais il les entend de son jardin : «Derrière la haie d’églantiers, il intercepte l’appel du péché sportif» (p. 40).

Foer, Franklin, How Soccer Explains the World. An Unlikely Theory of Globalization, New York, Harper Perennial, 2007 (2004), 261 p.

Il n’est pas toujours facile d’aimer le sport, ainsi que le démontre ce récit de voyage sur la planète foot.

Gautier, Laurent, Notices, manuels techniques et modes d’emploi, Paris, Gallimard, 1998, 119 p.

Le personnage principal de ce roman, Paul Gautier, est gardien de but; on le voit à l’œuvre, façon de parler, dans un match que son équipe doit nécessairement perdre (p. 28-32). L’Oreille a de l’affection pour ce texte.

Klinkenberg, Jean-Marie, Petites mythologies belges, Bruxelles, Les impressions nouvelles, coll. «Réflexions faites», 2009 (édition revue et considérablement augmentée), 175 p.

Pour saisir la Belgique — Jean-Marie Klinkenberg est un excellent guide —, il faut comprendre «Une opposition structurante : Anderlecht vs Standard» (p. 130-133). Philosophiquement, cela donne : «Le Standard c’est Aristote. Anderlecht c’est Platon» (p. 133).

Kundera, Milan, La vie est ailleurs, Paris, Gallimard, coll. «Folio», 834, 1987, 473 p. Traduit du tchèque par François Kérel. Postface de François Ricard. Nouvelle édition revue par l’auteur.

Sur le modèle d’un match de foot, discussion entre onze poètes et le public venu les entendre à l’invitation de la police (p. 344-346).

Mauvignier, Laurent, Dans la foule, Paris, Éditions de Minuit, 2006, 372 p.

Le roman pour dire le mal : Heysel, 1985.

Müller, Denis, le Football, ses dieux et ses démons. Menaces et atouts d’un jeu déréglé, Genève, Labor et Fides, coll. «Le champ éthique», 49, 2008, 254 p.

Il y a des théologiens qui s’intéressent au hockey et d’autres au football.

Parks, Tim, Adultère et autres diversions, Paris, Christian Bourgois, 2000 (1998), 225 p. Traduction de Jean Guiloineau.

La preuve que les intellectuels peuvent très bien aller au stade (en Italie) sans se couvrir de ridicule.

Plimpton, George, «The Smaller the Ball, the Better the Book : A Game Theory of Literature», The New York Times. URL : <http://www.nytimes.com/books/97/06/08/nnp/26049.html>.

La théorie générale est connue : «There are superb books about golf, very good books about baseball, not many good books about football or soccer, very few good books about basketball and no good books at all about beach balls.» Plus petite est la balle (golf < baseball < football ou soccer < basketball < ballon de plage), meilleur est (serait) le livre.

Pour le soccer, en particulier, le jugement est sans appel (mais contestable) : «Soccer has no important literature at all that I can find, though it is such a universal activity that surely I am at fault here — I must have missed a South American novel, or a Yugoslav’s essay on the bicycle kick, or an appreciation by a Frenchman on the existential qualities of the game. Albert Camus once played goal for the Oran Football Club of Algiers, but he did not seem moved to write about it. The best I have come across is Pele’s “My Life and The Great Game,” a fine, literate account of the Brazilian’s astonishing career. The evident lack may have something to do with the practitioners of the game, who tend to be more agile with their feet than with articulation. A well-known definition is that soccer is a gentleman’s game played by thugs, whereas rugby is a thug’s game played by gentlemen. This might hold, but in fact I don’t know that rugby has produced much of a literature either

Popovic, Pierre, le Dzi, Montréal, Fides, 2009, 163 p.

La nouvelle éponyme (p. 59-123) s’ouvre et se clôt sur les mêmes mots : «Le vrai buteur est patient et taiseux.» Elle fait la démonstration que le sport est affaire de vitesse.

Le même Pierre Popovic est l’auteur d’une excellente lecture du livre de Tim Parks évoqué ci-dessus : «Avatars footballistiques de l’idée de stade : Éric Cantona, Tim Parks», dans Yan Hamel, Geneviève Lafrance et Benoît Melançon (édit.), Des mots et des muscles ! Représentations des pratiques sportives, Québec, Nota bene, 2005, p. 117-138.

Suaudeau, Jean-Pierre, la Partie, publie.net, 2014. Livre numérique. URL : <http://www.publie.net/livre/partie-jean-pierre-suaudeau/>.

Milieu défensif, le numéro 6 fait vivre à ses lecteurs toutes les phases du match — «Approche», «Échauffement», «Première mi-temps», «La mi-temps», «Deuxième mi-temps», «Fin de partie». Aucun lyrisme : «je n’aime pas les joueurs à mon image, ceux qui ne cherchent pas à briller, dont l’activité consiste à détruire le jeu, à récupérer Ballon, à le passer à un équipier plus talentueux». Le sport est une guerre, et contre soi-même.

Toussaint, Jean-Philippe, la Mélancolie de Zidane, Paris, Éditions de Minuit, 2006, 17 p.

«La mélancolie de Zidane est ma mélancolie, je la sais, je l’ai nourrie et je l’éprouve» (p. 12). Toutes les occasions de lire Jean-Philippe Toussaint, même une agression footballistique, sont bonnes. (Dans l’Urgence et la patience [Paris, Éditions de Minuit, 2012, 106 p.], Toussaint a même un conseil pour les joueurs de foot.)

[Depuis la mise en ligne de ce texte, Toussaint a publié Football, Paris, Éditions de Minuit, 2015, 122 p. L’Oreille tendue en parle ici.]

Bande dessinée québécoise : repères bibliographiques

L’Oreille tendue s’intéresse à la représentation du sport au Québec. Par la force des choses, elle s’est intéressée à la représentation de la BDHQ (la bande dessinée sur le hockey au Québec). Voir, ici même, les textes du 12 décembre 2011, du 23 décembre 2011, du 28 décembre 2011, du 19 juillet 2012 et du 12 juin 2014.

Cet automne, elle publiera un ouvrage collectif sur la bande dessinée et le sport, codirigé avec son collègue Michel Porret (Genève). Ces jours-ci, elle est à rédiger son texte pour cet ouvrage, évidemment sur la BDHQ. Elle a donc dû dresser une bibliographique critique sur la bande dessinée québécoise, histoire de contextualiser son propos. On trouvera ci-dessous les textes qu’elle a repérés. Si des lecteurs veulent compléter cette liste, ils sont bien évidemment les bienvenus.

[L’ouvrage est maintenant disponible.]

N.B. N’ont été répertoriés ni les comptes rendus ni les chroniques.

Version du 24 août 2016

Aird, Robert et Mira Falardeau, «La BD caricaturale» et «Dessin d’humour et bande dessinée», dans Histoire de la caricature au Québec, Montréal, VLB éditeur, coll. «Études québécoises», 87, 2009, p. 164-174.

Apostolidès, Jean-Marie, «Les rituels de Luc Girard», Formule Un, 1, 2007, p. 52-79.

Arcand, Bernard et Sylvie Vincent, «Il y a un dessein dans le Boréal Express», Recherches amérindiennes au Québec, 8, 3, 1979, p. 203-212.

«La bande dessinée a-t-elle ou non atteint sa maturité ?», Imagine…, 28 (VI : 5), juin 1985, p. 33-43. Table ronde avec Richard Coulombe, Réal Godbout, Pierre Fournier, Normand Viau, Raynald Saint-Hilaire, Yves Lacroix, Jacques Samson et Catherine Saouter-Caya.

«La bande dessinée québécoise», Spiderman, 161-162, 1984. Édition québécoise publiée par les Éditions Héritage.

La Barre du jour, 46-47-48-49, 1975, 260 p. Ill. Dossier «La bande dessinée kébékoise» sous la direction d’André Carpentier.

Beaulac, Mario, «BD, bandes dessinées québécoises et nouvelle culture (essai d’analyse sémiologique)», Montréal, Université de Montréal, mémoire de maîtrise, décembre 1974, vi/97 p.

Bell, John, «A History. English Canadian Comic Books», dans John Bell (édit.), Canuck Comics. A Guide to Comic Books Published in Canada, Montréal, Matrix Books, 1986, p. 19-46.

Bell, John, «Intro. Yes, There Are Canadian Comics», dans John Bell (édit.). Canuck Comics. A Guide to Comic Books Published in Canada, Montréal, Matrix Books, 1986, p. 13-16.

Blanchard, Gérard, «Les bandes dessinées québécoises», Communication et langages, 19, 1973, p. 47-62. URL : <http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/colan_0336-1500_1973_num_19_1_4029>.

Boisvert, Jacinthe, «Albert Chartier chroniqueur en bande dessinée d’un Québec en mutation», Montréal, Université du Québec à Montréal, mémoire de maîtrise, 1992, iv/175 p. Ill.

Bordeleau, Francine, «La revanche des bédéistes québécois», Lettres québécoises, 118, été 2005, p. 13-16. URL : <http://www.erudit.org/culture/lq1076302/lq1195871/37090ac.html?vue=resume>.

Brind’Amour, Serge, «Zap ! Pow ! Stie ! La nationalisation de la bande dessinée», le Maclean, 14, 7, juillet 1974, p. 17-21 et 45-46.

Cambron, Micheline, «Les Voyages autour du monde de Ladébauche, d’Hector Berthelot à Albéric Bourgeois. Récits de voyage et langue vernaculaire», dans Micheline Cambron et Dominic Hardy, avec la collaboration de Nancy Perron (édit.), Quand la caricature sort du journal. Baptiste Ladébauche 1878-1957, Montréal, Fides, 2015, p. 21-38.

Cantin, Pierre, «La bande dessinée québécoise», dans René Dionne (édit.), le Québécois et sa littérature, Sherbrooke et Paris, Naaman et ACCT, 1984, p. 397-406.

Canuck Comics. A Guide to Comic Books Published in Canada, Montréal, Matrix Books, 1986, 154 p. Ill. Edited by John Bell. With Special Contributions from Luc Pomerleau aud Robert MacMillan. Foreword by Harlan Ellison. Publisher’s Preface par Mark Shainblum.

Carpentier, André, «Occultation du réel et construction du “gag” dans Onésime», dans Jacques Samson et André Carpentier (édit.), Actes. Premier colloque de bande dessinée de Montréal, Montréal, Analogon, 1986, p. 73-84.

Carpentier, André, «Rencontre avec Yves Perron et Normand Viau (Extraits)», dans Jacques Samson et André Carpentier (édit.), Actes. Premier colloque de bande dessinée de Montréal, Montréal, Analogon, 1986, p. 103-110.

Cauchon, Paul, «La bande dessinée québécoise : une adolescence prolongée ?», Imagine…, 28 (VI : 5), juin 1985, p. 24-30.

Cauchon, Paul, «Xavier : chroniques des années dures… en forme de parodie», dans Jacques Samson et André Carpentier (édit.), Actes. Premier colloque de bande dessinée de Montréal, Montréal, Analogon, 1986, p. 42-51.

Chabot, Marc, «La BD peut-elle faire de la BD avec des hommes et des femmes ?», dans Jacques Samson et André Carpentier (édit.), Actes. Premier colloque de bande dessinée de Montréal, Montréal, Analogon, 1986, p. 85-88.

Cliche, Mira, «Éclosion d’un art», Entre les lignes, 4, 3, printemps 2008, p. 19-24. URL : <http://www.erudit.org/culture/el1057873/el1064127/10877ac.html?vue=resume>.

Dansereau, Stéphanie, «La BD et le programme de français au secondaire : préalables et approches», dans Jacques Samson et André Carpentier (édit.), Actes. Premier colloque de bande dessinée de Montréal, Montréal, Analogon, 1986, p. 131-139.

Dubois, Bernard, Bande dessinée québécoise : répertoire bibliographique à suivre, Sillery (Québec), Éditions D.B.K., 1996, 105 p.

Ellison, Harlan, «Dreams of Joy Recaptured. A Brief Essay of Introduction to Canuck Comics», dans John Bell (édit.), Canuck Comics. A Guide to Comic Books Published in Canada, Montréal, Matrix Books, 1986, p. 5-10.

Entre les lignes, 4, 3, printemps 2008. Dossier «La bande dessinée en ébullition» sous la direction de François Mayeux, p. 18-35. URL : <http://www.erudit.org/culture/el1057873/el1064127/index.html>.

Et vlan ! On s’expose… Quinze ans de bande dessinée dans la région de Québec, Sainte-Foy (Québec), ScaBD, 1985, 81 p.

Falardeau, Mira, «Les Bédéssinatrices», la Nouvelle Barre du jour, 110-111, février 1982, p. 81-87.

Falardeau, Mira, «La bande dessinée au Québec», Communication et langages, 96, 1993, p. 46-62. URL : <http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/colan_0336-1500_1993_num_96_1_2434>.

Falardeau, Mira, la Bande dessinée au Québec, Montréal, Boréal, coll. «Boréal Express», 9, 1994, 125 p. Ill.

Falardeau, Mira, «La BD française est née au Canada en 1904», Communication et langages, 126, décembre 2000, p. 23-46. URL : <http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/colan_0336-1500_2000_num_126_1_3036>.

Falardeau, Mira, «Les débuts de la bande dessinée québécoise de 1904 à 1908 dans La Patrie et La Presse», À rayons ouverts, 60, été 2004. URL : <http://www.banq.qc.ca/a_propos_banq/publications/a_rayons_ouverts/aro_60.html?language_id=3#debuts>.

Falardeau, Mira, Histoire de la bande dessinée au Québec, Montréal, VLB éditeur, coll. «Études québécoises», 80, 2008, 190 p. Ill. Cahier couleur de 16 p.

Fortier, Yann, «Les aventures de la bédé québécoise», Forces, 43, 160, hiver 2009-2010, p. 48-54.

Gaumer, Patrick, «Québec», dans Larousse de la BD, Paris, Larousse, 2010, p. 89-92.

Gervais, Flore, «L’école à l’école de la BD», dans Jacques Samson et André Carpentier (édit.), Actes. Premier colloque de bande dessinée de Montréal, Montréal, Analogon, 1986, p. 141-145.

Giaufret, Anna, «La BD québécoise : “Magasin général”, la langue entre imaginaire et représentation», article électronique, Publif@rum, 14, 2011. URL : <http://publifarum.farum.it/ezine_articles.php?art_id=184>.

Giaufret, Anna, «Le français dans la bande dessinée québécoise : quelles représentations du français parlé ?», article électronique, Repères DoRiF, 2, 2013. URL : <http://www.dorif.it/ezine/ezine_printarticle.php?dorif_ezine=9a17527cfff5b6df15c4fd78a4c3d53e&art_id=74>.

Giaufret, Anna, «La représentation du français québécois parlé dans les bandes dessinées des jeunes auteurs montréalais : une étude de corpus», Cahiers internationaux de sociolinguistique, 10, 2016, p. 205 et suiv.

Godin-Laverdière, Julie-Anne et Myriam Barriault-Fortin, «Parodier et satiriser l’histoire par la bande dessinée, la caricature et la chronique humoristique. Le cas d’Albéric Bourgeois (1876-1962)», Recherches sociographiques, LVI, 1, 2015, p. 53-83. URL : <http://www.erudit.org/revue/rs/2015/v56/n1/1030273ar.pdf>.

Hébert, François, «Hérauts première véritable revue de bandes dessinées québécoises», la Nouvelle Barre du jour, 110-111, février 1982, p. 113-120.

Hébert, Pierre, Yves Lever et Kenneth Landry (édit.), Dictionnaire de la censure au Québec. Littérature et cinéma, Montréal, Fides, 2006, 715 p. Ill. (Voir notamment p. 249-251, 283-284, 383, 412, 414-416 et 431.)

Hurtubise, Jacques, «La bande dessinée québécoise», Québec français, 26, mai 1977, p. 41-45. URL : <http://id.erudit.org/iderudit/56685ac>.

Hurtubise, Jacques, «Comment ou pourquoi on devient créateur de Bande dessinée au Québec», la Nouvelle Barre du jour, 110-111, février 1982, p. 123-128.

Lacroix, Yves, «La bande dessinée dans les journaux québécois (1930-1950). Un inventaire», la Nouvelle Barre du jour, 110-111, février 1982, p. 101-109.

Lacroix, Yves, «L’événement de la BD québécoise (1930-1950)», dans Jacques Samson et André Carpentier (édit.), Actes. Premier colloque de bande dessinée de Montréal, Montréal, Analogon, 1986, p. 7-19.

Lacroix, Yves, «La critique de BD au Québec», dans Jacques Samson et André Carpentier (édit.), Actes. Premier colloque de bande dessinée de Montréal, Montréal, Analogon, 1986, p. 111-114.

Lamothe, Stéphanie, «Les modes d’expression du projet autobiographique dans la bande dessinée québécoise», Montréal, Université du Québec à Montréal, mémoire de maîtrise, septembre 2011, viii/134 p. Ill. Dir. : Robert Dion et Philippe Sohet. URL : <http://www.archipel.uqam.ca/4232/1/M12181.pdf>.

Langlois, Richard, la Bande dessinée made in Sherbrooke, Sherbrooke, Musée des beaux-arts de Sherbrooke, 1998, 128 p. Catalogue de l’exposition présentée du 16 mai au 4 octobre 1998 au Musée des beaux-arts de Sherbrooke.

Laporte, Louise, «Les souvenirs du pionnier de la bande dessinée : Albert Chartier», Ensemble le magazine de la vie à deux, 1, 5, janvier 1979, p. 8-9.

Lebrun, Denis, «La bande dessinée. Initiation à un langage nouveau», Éducation Québec, 8, septembre-octobre 1977, p. 24-27.

Leduc, Dominic et Michel Viau, les Années Croc. L’histoire du magazine qu’on riait, Montréal, Québec Amérique, 2013, 415 p. Ill. Préface de Louise Richer.

Lemay, Sylvain, «Grotesque et satire dans les aventures de Michel Risque et de Red Ketchup de Réal Godbout et Pierre Fournier», Montréal, Université du Québec à Montréal, mémoire de maîtrise, 1996, 122 p.

Lemay, Sylvain, «Le Chiendent de la bande dessinée au Québec», Littératures, 20, 1999, p. 133-147. Revue du Département de langue et littérature françaises de l’Université McGill.

Lemay, Sylvain, «Les tentatives de constitution d’un champ de la bande dessinée au Québec», les Cahiers du Cedel, 3, 1999. Publication de l’Université du Québec à Montréal.

Lemay, Sylvain, «Panorama de la bande dessinée québécoise pour la jeunesse (1970-2000)», dans Françoise Lepage (édit.), la Littérature pour la jeunesse. 1970-2000, Montréal, Fides, coll. «Archives des lettres canadiennes», XI, 2003, p. 99-117.

Lemay, Sylvain, «L’hommage trop discret à Albert Chartier», le Devoir, 1er mars 2004, p. A6.

Lemay, Sylvain, «Les aventures de la bande dessinée en Outaouais», Au fait, 11, 3, 2005, p. 3-4.

Lemay, Sylvain, «L’appel de la race ou l’influence des livres. L’exemple des Contes historiques de la Société Saint-Jean-Baptiste de Montréal (1919-1925)», Formule Un, 1, 2007, p. 80-94.

Lemay, Sylvain, «Pour une cinquième saison de la bande dessinée québécoise», Trio, 6, 2009, p. 19-30.

Lemay, Sylvain, «Michel Risque : le sémiologue analpha-bête», Trip, 7, mars 2010, p. 12-28.

Lemay, Sylvain, «Le “printemps” de la bande dessinée québécoise (1968-1975)», Montréal, Université du Québec à Montréal, thèse de doctorat, août 2010, xv/363 p. Ill. Dir. : Jacques Pelletier. URL : <http://www.archipel.uqam.ca/4498/1/D2265.pdf>.

Lemay, Sylvain, «La bande dessinée québécoise», À bâbord !, 41, automne 2011, p. 1.

Lemay, Sylvain, Du Chiendent dans le printemps. Une saison dans la bande dessinée québécoise, Montréal, Mém9ire, 2016.

Lemay, Sylvain et Jean-François Boulé, «Le personnage féminin dans les bandes de l’Action catholique (1935-1938)», article électronique, Alternative francophone, 1, 9, 2016. URL : <https://ejournals.library.ualberta.ca/index.php/af/article/view/25711>.

Letovsky, Cliff, «Komiks Kebek», le Beaver, 23-25, juin-août 1973, p. 87-93.

Lindner, Julien, «“Joindre l’infiniment grand et l’infiniment québécois”. Le langage familier et populaire dans la bande dessinée québécoise», Innsbruck, Leopold-Franzenz-Universität, Institut für Romanistik, mémoire de maîtrise, décembre 2015, 127 p. Ill. Dir. : Eva Lavric.

MacLeod, Catriona, «Sex and Death in Quebec : Female AutobioBD and Julie Doucet’s Changements d’adresses», article électronique, European Comic Art, 5, 1, juillet 2012. URL : <https://doi.org/10.3167/eca.2012.050105>.

Marshall, Bill, «European Comic Art and Quebec», article électronique, European Comic Art, 5, 1, juillet 2012. URL : <https://doi.org/10.3167/eca.2012.050102>.

Melançon, Benoît, «Les fanzines québécois», Revue d’histoire littéraire du Québec et du Canada français, 6, été-automne 1983, p. 95-98.

Melançon, Benoît, «BDHQ : bande dessinée et hockey au Québec», dans Benoît Melançon et Michel Porret (édit.), Pucks en stock. Bande dessinée et sport, Chêne-Bourg (Suisse), Georg, coll. «L’Équinoxe. Collection de sciences humaines», 2016, p. 101-117.

Meune, Manuel, «De la Guerre froide à la guerre des langues : Tintin au pays de la traduction. Les adaptations en langues régionales dans l’espace francophone», dans Viviane Alary et Benoît Mitaine (édit.), Lignes de front. Bande dessinée et totalitarisme, Chêne-Bourg (Suisse), Georg et Colloque de Cerisy, coll. «L’Équinoxe. Collection de sciences humaines», 2011, p. 165-182.

Miller, Ann et Murray Pratt, «Transgressive Bodies in the Work of Julie Doucet, Fabrice Neaud and Jean-Christophe Menu : Towards a Theory of the “AutobioBD”», Belphégor. Littérature populaire et culture médiatique, 4, 1, 2004. URL : <http://dalspace.library.dal.ca/handle/10222/47696>.

Montpetit, Charles, «C’est si dur de dessiner des dames ?», la Nouvelle Barre du jour, 110-111, février 1982, p. 91-97.

Musée d’art contemporain, la Bande dessinée québécoise (1902-1976), Montréal, ministère des Affaires culturelles, 1976. Catalogue d’exposition.

Musée du Québec, Je ris, tu ris, il rit, nous rions, vous riez, ils dessinent, Québec, ministère des Affaires culturelles, 1976. Catalogue d’exposition.

La Nouvelle Barre du jour, 110-111, février 1982, 128 p. Dossier «La bande dessinée».

Ouellette, Michel, «La bande dessinée québécoise est bien partie», Mainmise, 41, novembre 1974, p. 5-8.

«Les pionniers de la B.D. québécoise : Albert Chartier», les X-men, 29-30, mai 1985, p. 18-19.

Pomerleau, Luc, «La bande dessinée de science-fiction et de fantastique au Québec», Protée, 10, 2, été 1982, p. 83-86.

Pomerleau, Luc, «L’Écran (1974-1974)», dans Jacques Samson et André Carpentier (édit.), Actes. Premier colloque de bande dessinée de Montréal, Montréal, Analogon, 1986, p. 20-29.

Pomerleau, Luc, «La BD en librairie au Québec», dans Jacques Samson et André Carpentier (édit.), Actes. Premier colloque de bande dessinée de Montréal, Montréal, Analogon, 1986, p. 115-119.

Pomerleau, Luc, «La BD québécoise. Bref historique», dans John Bell (édit.), Canuck Comics. A Guide to Comic Books Published in Canada, Montréal, Matrix Books, 1986, p. 117-123. Texte précédé de sa version anglaise.

Pomerleau, Luc, «Quebec Comics. A Short History», dans John Bell (édit.), Canuck Comics. A Guide to Comic Books Published in Canada, Montréal, Matrix Books, 1986, p. 103-115. Texte suivi de sa version française.

«Québec Title Listings», dans John Bell (édit.), Canuck Comics. A Guide to Comic Books Published in Canada, Montréal, Matrix Books, 1986, p. 125-145.

Raby, Georges, «Le printemps de la bande dessinée québécoise», Culture vivante, 22, septembre 1971, p. 12-23. Repris dans la Barre du jour, 46-49, 1975, p. 49-52.

Rannou, Maël, «La bande dessinée au Québec», Comix Club, 10, 2010, p. 71-87.

Robert, Guy,  «Dessin, caricature, bande dessinée», dans l’Art au Québec depuis 1940, Montréal, La Presse, 1973, p. 206-219. Réimpression : 1977.

Robidoux, Léon-A., Albéric Bourgeois, caricaturiste, Montréal, VLB éditeur et Médiabec, 1978, 290 p. Ill. Préfaces de Normand Hudon et de Robert LaPalme.

Rolfe, Christopher, «Round and About the Bande Dessinée Québécoise : From its Early Days to Chiendent», article électronique, European Comic Art, 5, 1, juillet 2012. URL : <https://doi.org/10.3167/eca.2012.050103>.

Samson, Jacques, «Une décennie de bandes dessinées québécoises», Imagine…, 11, 1981, p. 9-20.

Samson, Jacques, «Parenthèse sur la fascination-Bd», la Nouvelle Barre du jour, 110-111, février 1982, p. 9-15.

Samson, Jacques, «Une délégation québécoise à Angoulême», Imagine…, 28 (VI : 5), juin 1985, p. 45-47.

Samson, Jacques, «La BD au collégial : faire parler leurs images…», dans Jacques Samson et André Carpentier (édit.), Actes. Premier colloque de bande dessinée de Montréal, Montréal, Analogon, 1986, p. 121-129.

Samson, Jacques, «Rencontre avec Albert Chartier», dans Jacques Samson et André Carpentier (édit.), Actes. Premier colloque de bande dessinée de Montréal, Montréal, Analogon, 1986, p. 55-72. Transcription de l’entretien réalisée par France Boisvert.

Samson, Jacques, «Rencontre avec Pierre Fournier et Réal Gobdout», dans Jacques Samson et André Carpentier (édit.), Actes. Premier colloque de bande dessinée de Montréal, Montréal, Analogon, 1986, p. 90-102.

Samson, Jacques et André Carpentier (édit.), Actes. Premier colloque de bande dessinée de Montréal, Montréal, Analogon, 1986, 223 p. Ill.

Samson, Jacques, Mémoire sur la situation de la bande dessinée au Québec et au Canada, Montréal, ACIBD, 1986, 35 p.

Samson, Jacques, «Québec : une B.D. sans histoire», l’Année de la BD 86-87, Grenoble, Glénat, 1986, p. 182-184.

Samson, Jacques, Mémoire sur la situation de la bande dessinée au Québec et au Canada, Montréal, ACIBD, 1991 (mise à jour), 35 p.

Samson, Jacques, «Bande dessinée québécoise : sempiternels recommencements ?», dans Réginald Hamel (édit.), Panorama de la littérature québécoise contemporaine, Montréal, Guérin, 1997, p. 282-307.

Saouter Caya, Catherine, «L’Eldorado et Iceberg : deux périodiques québécois de BD», dans Jacques Samson et André Carpentier (édit.), Actes. Premier colloque de bande dessinée de Montréal, Montréal, Analogon, 1986, p. 30-41.

St-Cerny Gosselin, Camille, «Mainmise, Québec-Presse et les revues de bande dessinée», dans Karim Larose et Frédéric Rondeau (édit.), la Contre-culture au Québec, Montréal, Presses de l’Université de Montréal, coll. «Presses de l’Université de Montréal», 2016, p. 339-377.

«The Editors», article électronique, European Comic Art, 5, 1, juillet 2012. URL : <https://doi.org/10.3167/eca.2012.050101>.

Tessier, Marc, «Traquer l’Égo : la bande dessinée underground au Québec», Guillotine, 1, 4, 1995, p. 1-8.

Théberge, Gleason, «La bande dessinée (qui, quoi ?)», la Barre du jour, 35-37, automne 1972, p. 43-69.

Thibault, Gilles, «La bande dessinée au Québec», Médiart, 12 bis, décembre 1972, p. 2-9.

Thibault, Gilles, «La bande dessinée au Québec», Médiart, 13, janvier 2013, p. 13-15.

Thibault, Gilles, «La bande dessinée au Québec», dans Québec underground 1962-1972, Montréal, Éditions Médiart, 1973, vol. 2, p. 334-345.

Tintin, juillet 1976. Dossier sur la bande dessinée québécoise.

Véronneau, Pierre, «Introduction à une lecture de la bande dessinée québécoise, 1940-1910», Stratégie. Lutte idéologique, 13-14, printemps 1976, p. 59-75.

Viau, Michel, BDQ. Répertoire des publications de bandes dessinées au Québec des origines à nos jours. Édition 2000, Laval, Mille-Îles, coll. «Argus», 1999, 342 p. Ill.

Viau, Michel, «Les aventures de Timothée, première bande dessinée à bulles de langue française», le Collectionneur de bandes dessinées, 94, été 2001, p. 47.

Viau, Michel, «100 ans de BD au Québec… et plus !», MensuHell, 54, 2004.

Viau, Michel, «Grande presse et petits bonhommes, la naissance de la BDQ», Formule Un, 1, 2007.

Viau, Michel, «La BD au Québec : une route semée d’embûches», Québec français, 149, printemps 2008, p. 32-34. URL : <http://www.erudit.org/culture/qf1076656/qf1100688/1727ac.html?vue=resume>.

Viau, Michel, «De la grande presse à la librairie. Histoire de la bande dessinée québécoise», Collections, 1, 6, novembre 2014, p. 4-8. URL : <http://anel.qc.ca/assets/medias/2013/11/Collections6_bd_web.pdf>.

Viau, Michel, Histoire de la bande dessinée au Québec. Tome 1 : des origines à 1979, Montréal, Mem9ire, 2014, 343 p. Ill.

Lectures du troisième tour

The New Yorker, 8 février 1958, couverture

«Les Canadiens encore champions
Pis les Rangers en dernier»
Les Jérolas, «La chanson du hockey», 1960

Troisième match ce soir de la finale d’association — celle de l’est — entre les Canadiens de Montréal et les Rangers de New York — c’est du hockey. Que lire qui concerne les deux organisations ?

Il faut commencer par le récit, signé William Faulkner, de son premier match de hockey, au Madison Square Garden, entre le Bleu-blanc-rouge et les Blue Shirts, en 1955, à la demande de Sports Illustrated. Faulkner est frappé par la rapidité du jeu et par sa grâce, et par son insaisissable logique. De la masse des joueurs, il ne distingue que trois physionomies : Bernard Geoffrion, en garçon précoce; Edgar Laprade, en bon et élégant vétéran; Maurice Richard, le mythique ailier droit des Canadiens. Comment perçoit-il ce dernier ? Les trois joueurs sont d’abord saisis ensemble, et Faulkner souligne leur fluidité et leur vitesse : ils sont «as fluid and fast and effortless as rapier thrusts or lightning». Plus particulièrement, Richard lui apparaît «with something of the passionate glittering fatal alien quality of snakes». La passion y est («passionate»), la lumière («lightning», «glittering»), le danger («rapier thrusts»), voire la mort («fatal»). Mais il y a aussi quelque chose («something») d’étranger en Richard («alien»), et ce quelque chose fait penser aux serpents («snakes»). Il faut être un prix Nobel de littérature comme Faulkner pour enchaîner de pareils qualificatifs et arriver à une image à ce point déconcertante; il faut être un grand romancier si l’on veut se tenir à l’écart des images et des comparaisons toutes faites de la prose sportive.

Le match des étoiles de François Gravel (1996) est le roman le plus fin sur Maurice Richard. Dans ce court texte où les gloires du passé reviennent, le temps d’un match, affronter celles d’aujourd’hui, il est facile de discerner l’ex-numéro 9 : «Quiconque a déjà croisé le regard de Maurice Richard quand il est fâché sait à quel point le spectacle est impressionnant» (p. 44-45); «Ce n’était pas du feu qu’il avait dans les yeux, mais de véritables volcans en éruption» (p. 67). Ce match fantastique se déroule à New York.

Pour rester dans la littérature jeunesse, on se souviendra que les matchs de Compte à rebours à Times Square de Roy MacGregor (2000) se déroulent au Madison Square Garden.

Avant de jouer pour les Rangers de New York, Rick Nash portait les couleurs des Blue Jackets de Columbus. C’est sous cet uniforme qu’on le retrouve dans la Ballade de Nicolas Jones (2010), de Patrick Roy (non, pas le gardien de but), un roman où le hockey est très subtilement tressé au tissu narratif. Leitmotiv ? Le narrateur a «le blues de Rick Nash». (Pas les partisans des Canadiens ces jours-ci.)

Plus banalement, on peut lire des livres sur des joueurs qui ont porté les couleurs des deux équipes : Bernard Geoffrion (Geoffrion et Fischler, 1997), Doug Harvey (Brown, 2002), Guy Lafleur (Saint-Cyr, 2002; Santerre, 2009; Ouin et Pratte, 2010; Pelletier, 2013; Tremblay, 2013), Jacques Plante (O’Brien et Plante, 1972; Plante, 1996; Leonetti, 2004; Denault, 2009) et Gump Worsley (Worsley et Moriarty, 1975).

P.-S. — Le passage sur William Faulkner est repris par l’Oreille tendue de son ouvrage intitulé les Yeux de Maurice Richard (2006).

Références

Brown, William, Doug. The Doug Harvey Story, Montréal, Véhicule Press, 2002, 288 p. Ill.

Denault, Todd, Jacques Plante. The Man who Changed the Face of Hockey, Toronto, McClelland & Stewart, 2009, 326 p. Ill. Foreword by Jean Béliveau; Jacques Plante. L’homme qui a changé la face du hockey, Montréal, Éditions de l’Homme, 2009, 448 p. Ill. Traduction de Serge Rivest, avec la collaboration de Claude Papineau et Guy Rivest. Préface de Jean Béliveau.

Faulkner, William, «An Innocent at Rinkside», Sports Illustrated, 2, 4, 24 janvier 1955, p. 14-15. Repris dans Bryant Urstadt (édit.), The Greatest Hockey Stories Ever Told. The Finest Writers on Ice, Guilfdord, The Lyons Press, 2004 et 2006, p. 121-124. Il existe une version différente de ce texte, établie sur un tapuscrit. Elle est publiée dans William Faulkner, Essays, Speeches & Public Letters, édition de James B. Meriwether, Londres, Chatto & Windus, 1967 (1965), p. 48-51 et dans Robert J. Higgs et Neil D. Isaacs (édit.), The Sporting Spirit. Athletes in Literature and Life, New York, Harcourt Brace Jovanovich, 1977, p. 164-166. Elle a été traduite sous le titre «Réflexions d’un profane au bord de la patinoire», dans William Faulkner, Essais, discours et lettres ouvertes, ouvrage établi par James Meriwether et traduit de l’anglais par J. et L. Bréant, Paris, Gallimard, coll. «Du monde entier», 1969, p. 67-71.

Geoffrion, Bernard et Stan Fischler, Boum Boum. The Life and Times of Bernard Geoffrion, Toronto, McGraw-Hill Ryerson Limited, 1997, xiii/271 p. Ill.; Boum Boum Geoffrion, Montréal, Éditions de l’Homme, 1996, 365 p. Ill. Traduction de Jacques Vaillancourt.

Gravel, François, le Match des étoiles, Montréal, Québec/Amérique jeunesse, coll. «Gulliver», 66, 1996, 93 p. Préface de Maurice Richard.

Leonetti, Mike, The Goalie Mask, Vancouver, Raincoast Books, 2004, s.p. Illustrations de Shayne Letain; le Gardien masqué, Markham, Scholastic, 2004, s.p. Illustrations de Shayne Letain. Traduction de Louise Binette.

MacGregor, Roy, Compte à rebours à Times Square, Montréal, Boréal, coll. «Carcajous», 9, 2005 (2000), 162 p. Traduction de Marie-Josée Brière.

Melançon, Benoît, les Yeux de Maurice Richard. Une histoire culturelle, Montréal, Fides, 2006, 279 p. 18 illustrations en couleurs; 24 illustrations en noir et blanc. Nouvelle édition, revue et augmentée : Montréal, Fides, 2008, 312 p. 18 illustrations en couleurs; 24 illustrations en noir et blanc. Préface d’Antoine Del Busso. Traduction : The Rocket. A Cultural History of Maurice Richard, Vancouver, Toronto et Berkeley, Greystone Books, D&M Publishers Inc., 2009, 304 p. 26 illustrations en couleurs; 27 illustrations en noir et blanc. Traduction de Fred A. Reed. Préface de Roy MacGregor. Postface de Jean Béliveau. Édition de poche : Montréal, Fides, coll. «Biblio-Fides», 2012, 312 p. 42 illustrations en noir et blanc. Préface de Guylaine Girard.

O’Brien, Andy, with Jacques Plante, The Jacques Plante Story, Toronto, McGraw-Hill Ryerson, 1972, 161 p. Ill.

Ouin, Christine et Louise Pratte, Guy Lafleur, Saint-Bruno-de-Montarville, Éditions Goélette, coll. «Minibios», 2010, 71 p. Ill.

Pelletier, Pierre-Yvon, Guy Lafleur, la légende. L’album photo du démon blond, Montréal, Editions de l’Homme, 2013, 206 p. Ill.

Plante, Raymond, Jacques Plante. Derrière le masque, Montréal, XYZ éditeur, coll. «Les grandes figures», 9, 1996, 221 p. Ill.

Roy, Patrick, la Ballade de Nicolas Jones, Montréal, Le Quartanier, coll. «Polygraphe», 01, 2010, 220 p.

Saint-Cyr, Yves, Guy Lafleur. Le dernier des vrais !, Montréal, Éditions Trait d’union, 2002, 149 p. Ill. Préface de Guy Lafleur.

Santerre, David, Guy Lafleur. Gloire et persécution, New York, Montréal et Paris, Éditions Transit Média, coll. «À découvert», 2009, 220 p. Ouvrage établi sous la direction de Stéphane Berthomet.

Tremblay, Yves, Guy Lafleur. L’homme qui a soulevé nos passions, Brossard, Un monde différent, 2013, 208 p. Ill. Préface de Guy Lafleur.

Worsley, Gump, with Tim Moriarty, They Call Me Gump, New York, Dodd, Mead, 1975, xii/176 p. Ill.

Les Yeux de Maurice Richard, édition de 2012, couverture