Renouveau de la tchén’ssâ


L’Oreille tendue
, depuis son quarantième anniversaire de naissance, possède une tronçonneuse / scie à chaîne / chainsaw / tchén’ssâ. Celle-ci n’étant plus ce qu’elle était, celle-là a décidé d’en acheter une nouvelle.

Pour l’occasion, le vendeur lui a donné un rapide cours concernant son nouvel outil, tant sur le plan mécanique que linguistique.

L’Oreille se doutait bien qu’il fallait éviter de «noyer» le moteur de sa nouvelle acquistion. En revanche, elle n’a pas été peu étonnée quand on lui a dit que sa scie était «parteuse», autrement dit qu’elle était rapide à l’allumage. Dont acte : les précautions d’usage ont été prises.

P.-S.—C’est vrai : elle est parteuse.

Le jubé et le balcon

Au Québec, terre longtemps catholique, on peut entendre l’expression monde à (la) messe. Elle désigne une grande quantité de personnes.

Exemple tiré du Devoir du jour : «C’est du monde à la messe, en bout de piste.»

Comme nous le faisions remarquer dans le Dictionnaire québécois instantané (2004, p. 136), on ne confondra pas monde à (la) messe et monde au balcon, même si les deux marquent une forte présence : le balcon n’est pas un jubé.

P.S.—Un show de chaises du cru s’intitule Y a du monde à messe.

 

Référence

Melançon, Benoît, en collaboration avec Pierre Popovic, Dictionnaire québécois instantané, Montréal, Fides, 2004 (deuxième édition, revue, corrigée et full upgradée), 234 p. Illustrations de Philippe Beha. Édition de poche : Montréal, Fides, coll. «Biblio-Fides», 2019, 234 p.

Benoît Melançon, en collaboration avec Pierre Popovic, Dictionnaire québécois instantané, 2019, couverture

Les traditions (familiales) ne se perdent pas (toutes)

Une vieille tante de l’Oreille tendue vient de mourir.

L’Oreille téléphone aux pompes funèbres. Se présentant, elle indique à son interlocuteur de qui elle est le fils.

«Votre père, c’est le fils à Omer», répond le croque-mort. (Ledit Omer est mort il y a presque 50 ans.)

En quelques secondes, deux inconnus viennent d’unir trois générations (grand-père, père, fils).

Nous sommes bien au Québec, en 2021, à quelques kilomètres de Montréal.

Délacement

Bottines et chaussures

Marc-Antoine K. Phaneuf publie ces jours-ci Carrousel encyclopédique des grandes vérités de la vie moderne. En entrevue au quotidien le Devoir, il présente son projet : «Après, c’est devenu une sorte de jeu avec le lecteur. L’idée était de lui offrir une matière cinglante, qui pouvait à la fois être drôle et politique. Mais toujours une matière qui pouvait porter à réflexion, dans un esprit de bottine et d’idiotie contrôlée.»

Esprit de bottine ? Humour potache, «farces plates» (Dictionnaire de la langue québécoise, p. 89), «humour de bas niveau» (Petit lexique de mots québécois […], p. 55).

Proverbe connu : «L’esprit de bottine, ça délasse.»

 

Références

Bergeron, Léandre, Dictionnaire de la langue québécoise, Montréal, VLB éditeur, 1980, 574 p.

Desjardins, Ephrem, Petit lexique de mots québécois à l’usage des Français (et autres francophones d’Europe) en vacances au Québec, Montréal, Éditions Vox Populi internationales, 2002, 155 p.

Phaneuf, Marc-Antoine K., Carrousel encyclopédique des grandes vérités de la vie moderne, Saguenay, La Peuplade, 2020, 368 p.