Accouplements 63

(Accouplements : une rubriquel’Oreille tendue s’amuse à mettre en vis-à-vis deux œuvres, ou plus, d’horizons éloignés.)

Tu ouvres ton téléphone.

Tu tombes sur ce tweet, qui te parle de Saint-Sulpice (Paris).

Tweet sur Saint-Sulpice (Paris)

Tu te trouves à ce moment-là à Saint-Sulpice (Québec).

Saint-Sulpice (Québec)

Tu y attends ton repas, à ce casse-croûte, pour ne pas dire à cette patate.

Casse-croûte L’Iris du fleuve (Saint-Sulpice, Québec)

Tu ne risques pas de confondre Saint-Sulpice et Saint-Sulpice.

Les zeugmes (localisés) de Twitter et du dimanche matin

«L’Espace Bié se veut un incubateur d’innovation et de chanvre frais» (@espacebie).

«Quand Jean Seberg et Romain Gary se mariaient en douce, et en Corse» (France inter, via @PimpetteDunoyer).

«Au pied de cochon et de la tour de l’@UMontreal» (@benoitmelancon).

Au pied de cochon à l’Université de Montréal

«Roy Dupuis descendant la Romaine en canot et en colère contenue» (@FabienDeglise, @LeDevoir).

«les Anglais ont quitté l’UE en même temps que leur flegme légendaire» (@OursMathieu, via @PimpetteDunoyer).

«#lecturedusoir au #Luxembourg avec Aurora et Jérôme : les Cahiers du cinéma et de vacances» (@msonnet).

Le niveau baisse ! (1984)

«La qualité de l’expression écrite des lycéens est inférieure à celle de leurs prédécesseurs.»

Source : Antoine Prost, les Lycéens et leurs études au seuil du XXIe siècle (La Documentation française, 1984), cité dans Hervé Hamon et Patrick Rotman, Tant qu’il y aura des profs, Paris, Seuil, 1984, p. 38, cité dans Jacques Maurais (édit.), la Crise des langues, Québec et Paris, Gouvernement du Québec / Conseil de la langue française et Le Robert, coll. «L’ordre des mots», 1985, 490 p., appendice I. URL : <http://www.cslf.gouv.qc.ca/bibliotheque-virtuelle/publication-html/?tx_iggcpplus_pi4[file]=publications/pubf102/f102appendices.html>.

Pour en savoir plus sur cette question :

Melançon, Benoît, Le niveau baisse ! (et autres idées reçues sur la langue), Montréal, Del Busso éditeur, 2015, 118 p. Ill.

Benoît Melançon, Le niveau baisse !, 2015, couverture

Néologismes numériques du vendredi matin

Il y a la baladodiffusion; il y a le balado, au masculin, dixit l’Office québécois de la langue française.

Il y a le bricoleur; il y le bricodeur — le hacker —, dixit le glossaire de labfab.fr.

Il y a l’agriculteur; il y a l’ageekculteur, dixit l’Usine digitale (sic, sic et sic).

Il y a l’ennui; il y a le borecore — le partage du rien sur Internet —, dixit le New York Times, relayé par les Inrocks.

On n’arrête pas le progrès.