Autopromotion 325

Ella Fitzgerald en 1974, avec Joe PassL’Oreille tendue aime beaucoup écrire sur Ella Fitzgerald (voyez ici).

Ce soir, elle parlera d’elle à la radio de Radio-Canada, au micro de Jacques Beauchamp, à l’émission Aujourd’hui l’histoire. C’est à 20 h.

 

[Complément]

On peut (ré)entendre l’entretien ici.

 

Illustration : Ella Fitzgerald avec Joe Pass, 1974, photo déposée sur Wikimedia Commons, <https://commons.wikimedia.org/wiki/File:Ella_Fitzgerald_1940.jpg?uselang=fr>.

Autopromotion 319

Frontispice de l’Encyclopédie, 1772

Qu’est-ce que les Lumières ? L’Oreille tendue, entre 14 h et 15 h, en une douzaine de minutes, essaiera de répondre à la question. Ce sera à l’émission de radio Plus on est de fous, plus on lit !, au micro de Marie-Louise Arsenault.

 

[Complément]

On peut (ré)entendre l’entretien ici.

L’Oreille tendue a évoqué les textes suivants :

Diderot et D’Alembert, Encyclopédie ou Dictionnaire raisonné des sciences, des arts et des métiers;

Marivaux, le Jeu de l’amour et du hasard;

Marivaux, la Fausse Suivante;

Rousseau, les Rêveries du promeneur solitaire;

Rousseau, les Confessions;

Rousseau, Rousseau juge de Jean-Jacques;

Diderot, Jacques le fataliste;

Sade, les Infortunes de la vertu;

Laclos, les Liaisons dangereuses.

P.-S.—L’Oreille a dit du mal de Sade. Pourquoi ? Lisez Larry Bongie.

 

Illustration : Encyclopédie ou Dictionnaire raisonné des sciences, des arts et des métiers, 1751-1772, 17 volumes de textes, 11 volumes de planches, frontispice, dessin de Cochin, gravure de Prévost, 1772.

Autopromotion 308

Un segment de l’émission Plus on est de fous, plus on lit !, qu’anime Marie-Louise Arsenault à la radio de Radio-Canada, est consacré à la définition de mots beaucoup présents dans l’espace public.

L’Oreille tendue a déjà eu l’occasion d’y réfléchir à débat, à expert et à authenticité.

Cet après-midi, entre 14 h et 15 h, elle abordera le mot porte-parole.

 

[Complément]

On peut (ré)entendre l’entretien ici.

 

[Complément du 4 juin 2017]

Au cours de l’émission, l’Oreille tendue a abordé le cas de Sean Spicer, le porte-parole («spokesman») du 45e président des États-Unis. Depuis, elle est tombée sur l’illustration suivante, qui la trouble un brin. Spicer serait-il un porte-sans-parole ?

«Le porte-parole du président dit qu’il ne peut pas parler pour le président.»

Autopromotion 305

«Libérez le Rocket» de Robert Ullman et Jeffrey Brown (2011)L’émission de radio Aujourd’hui l’histoire (Radio-Canada) consacre sa semaine à des grandes dates de l’histoire montréalaise, 375e anniversaire de naissance oblige. Ce soir : le 17 mars 1955, pour l’émeute Maurice-Richard. L’Oreille tendue raconte.

Elle s’est inspirée de son livre de 2006 et d’une série de billets de ce blogue.

C’est à 20 h, au micro de Jacques Beauchamp.

 

[Complément]

On peut (ré)entendre l’entretien ici.

 

Illustration : Extrait de la bande dessinée «Libérez le Rocket» de Robert Ullman et Jeffrey Brown (2011). Reproduit avec l’autorisation des auteurs.

 

Références

Melançon, Benoît, les Yeux de Maurice Richard. Une histoire culturelle, Montréal, Fides, 2006, 279 p. 18 illustrations en couleurs; 24 illustrations en noir et blanc. Nouvelle édition, revue et augmentée : Montréal, Fides, 2008, 312 p. 18 illustrations en couleurs; 24 illustrations en noir et blanc. Préface d’Antoine Del Busso. Traduction : The Rocket. A Cultural History of Maurice Richard, Vancouver, Toronto et Berkeley, Greystone Books, D&M Publishers Inc., 2009, 304 p. 26 illustrations en couleurs; 27 illustrations en noir et blanc. Traduction de Fred A. Reed. Préface de Roy MacGregor. Postface de Jean Béliveau. Édition de poche : Montréal, Fides, coll. «Biblio-Fides», 2012, 312 p. 42 illustrations en noir et blanc. Préface de Guylaine Girard.

Ullman, Robert et Jeffrey Brown, «Libérez le Rocket», dans Old-Timey Hockey Tales, Volume One, Greenville, Richmond et Minneapolis, Wide Awake Press, 2011, s.p.

Les Yeux de Maurice Richard, édition de 2012, couverture

Autopromotion 299

L’Oreille tendue écrit des livres, en édite, en lit, en analyse. Elle est donc nécessairement sensible à la critique littéraire. Il lui est même arrivé de proposer des conseils à un jeune critique (une première série; une seconde).

Aujourd’hui, entre 14 h et 15 h, elle sera à la radio de Radio-Canada, à l’émission Plus on est de fous, plus on lit !, au micro de Marie-Louise Arsenault, pour parler des mots de la critique littéraire qui lui déplaisent.

De quoi sera-t-il question ? De posture, d’histoire et de décomplexé, entre autres choses. Il y a de quoi faire.

 

[Complément]

On peut (ré)entendre l’entretien ici.