Une orientation non stratégique ?

Par nécessité professionnelle, l’Oreille tendue fréquente quotidiennement l’université : c’est son écosystème. Elle y entend des choses qui la troublent : on lui parle d’«avantages opérationnels», on lui explique comment «instrumenter [ses] processus», on lui recommande «une optique de gestion bottom-up», etc.

Ces derniers temps, elle assiste, assez chagrine, à la disparition de l’orientation, systématiquement remplacée par l’orientation stratégique, voire par l’orientationstratégique.

Cela lui rappelle — attention : autopromotion devant — l’hypothèse qu’elle a formulée le 14 octobre 2010 : «pour faire ressortir ce que les locutions figées ont, justement, de figé, rien de tel que d’imaginer leur antonyme».

Que serait une orientation non stratégique ?

P.-S. — L’Oreille n’est pas loin de croire qu’il en va de la planification comme de l’orientation : il vaut mieux qu’elle soit stratégique elle aussi.

Autopromotion 051

Épistolaire, 38, 2012, couvertureLe 38e numéro de la revue Épistolaire (Librairie Honoré Champion, 2012, 288 p.) vient de paraître.

L’essentiel du numéro est consacré à deux dossiers, «Archives de la création» et «Expériences du temps dans les correspondances au XVIIIe siècle (I)». Au menu : Flaubert, Beaumarchais, Labiche, le fonds Hetzel de l’IMEC, George Sand et Pauline Viardot, Italo Calvino, Louis-Ferdinand Céline et Marie Canavaggia, Jean Paulhan et Michel Leiris, Marie Billetdoux, des éditeurs littéraires; Mme Du Deffand, Rousseau, Galiani et Mme d’Épinay, Beaumarchais.

Parmi les rubriques habituelles («Vie de l’épistolaire», «Recherche», «Comptes rendus»), une nouvelle «Curiosité épistolaire», gracieuseté de l’Oreille tendue, où il est question de Christian Gailly, de Nicolas Dickner, de Don DeLillo et du tumblr Chers voisins.

Épistolaire est la revue de l’Association interdisciplinaire de recherche sur l’épistolaire (AIRE).

Autopromotion 049

L’Oreille tendue sera aujourd’hui, de 13 h à 14 h, à l’émission Plus on est de fous, plus on lit ! de la radio de Radio-Canada pour parler de la biographie de Diderot par Jacques Attali (2012). Rediffusion ce soir entre 20 h et 21 h.

 

[Complément du 20 décembre 2012]

On peut (ré)entendre l’entretien ici [lien corrigé].

 

Référence

Attali, Jacques, Diderot ou le bonheur de penser, Paris, Fayard, coll. «Biographie», 2012, 512 p. Ill.