Autopromotion 310

Marronnier : «FIG. (arg. de la presse, des médias) Sujet rebattu qui reparaît régulièrement (comme la floraison des marronniers d’Inde, au printemps)» (le Petit Robert, édition numérique de 2014). Parmi les marronniers, il y a les textes journalistiques annuels sur les nouveaux mots qui entrent au dictionnaire.

Dans le Devoir du jour (p. B3), Stéphane Baillargeon présente la cuvée 2017. Il en a notamment discuté avec l’Oreille tendue. Il a donc été question de gougoune. Ça se lit ici.

Fil de presse 024

Où suivre l’évolution de la langue ?

Dans la tête

Danon-Boileau, Laurent et Jean-Yves Tamet (édit.), Des psychanalystes en séance. Glossaire clinique de psychanalyse contemporaine, Paris, Gallimard, coll. «Folio essais. Inédit», 164, 2016, 576 p.

Dans les médias

Rabatel, Alain, Pour une lecture linguistique et critique des médias. Empathie, éthique, point(s) de vue, Limoges, Éditions Lambert-Lucas, coll. «Linguistique», 2017, 520 p.

Dans l’orthographe

Gingras, Francis, «Faute de s’entendre : petite histoire de l’orthographe française», Argument, 19, 1, automne 2016-hiver 2017, p. 161-168.

Au Québec

Beaudoin-Bégin, Anne-Marie, la Langue affranchie. Se raccommoder avec l’évolution linguistique, Montréal, Somme toute, coll. «Identité», 2017, 122 p. Ill. Préface de Matthieu Dugal.

Blanchard, Maxime, Le Québec n’existe pas, Montréal, Varia, coll. «Proses de combat», 2017, 250 p.

Langlois, Simon, Le Québec change. Chroniques sociologiques, Montréal, Del Busso éditeur, 2017, 306 p.

Meney, Lionel, le Français québécois entre réalité et idéologie. Un autre regard sur la langue. Étude sociolinguistique, Québec, Presses de l’Université Laval, coll. «L’espace public», 2017, 656 p.

Au Canada

A Dictionary of Canadianisms on Historical Principles, 2017 (deuxième édition).

En Afrique

Balga, Jean-Paul (édit.), Français et langues nationales en Afrique à l’ère postcoloniale. Bilan et perspectives, Paris, L’Harmattan, coll. «Études africaines», 2017, 244 p.

Dans les lois

Bérard, Frédéric, Charte canadienne et droits linguistiques. Pour en finir avec les mythes, Montréal, Presses de l’Université de Montréal, coll. «PUM», 2017, 386 p. Préface de Jean-François Gaudreault-DesBiens.

Dans les dictionnaires

Carrère d’Encausse, Hélène, Gabriel de Broglie, Giovanni Dotoli et Mario Selvaggio (édit.), le Dictionnaire de l’Académie française. Langue, littérature, société, Paris, Hermann, coll. «Vertige de la langue», 2017, 428 p.

Dotoli, Giovanni, la Première Édition du Dictionnaire de l’Académie française, Paris, Hermann, coll. «Vertige de la langue», 2017, 332 p. Préface d’Alain Rey.

Dans les lettres

Grosse, Sybille, les Manuels épistolographiques français entre traditions et normes, Paris, Honoré Champion, coll. «Linguistique historique», 8, 2017, 418 p.

À l’école

Extermann, Blaise, Histoire de l’enseignement des langues en Suisse romande, 1725-1945, Neuchâtel, Éditions Alphil, coll. «Focus», 15, 2017, 148 p.

Aux États-Unis

McWhorter, John, Talking Back, Talking Black. Truths About America’s Lingua Franca, New York, Bellevue, 2017, 192 p.

Métaphore linguistique du jour

Kory Stamper, Word by Word, 2017, couvertureDécouverte de cette phrase de Kory Stamper, tirée de Word by Word. The Secret Life of Dictionaries (New York, Pantheon, 2017, 320 p.), dans un tweet de John Overholt :

We think of English as a fortress to be defended, but a better analogy is to think of English as a child. We love and nurture it into being, and once it gains gross motor skills, it starts going exactly where we don’t want it to go : it heads right for the goddamned electrical sockets. We dress it in fancy clothes and tell it to behave, and it comes home with its underwear on its head and wearing someone else’s socks. As English grows, it lives its own life, and this is right and healthy. Sometimes English does exactly what we think­ it should; sometimes it goes places we don’t like and thrives there in spite of all our worrying. We can tell it to clean itself up and act more like Latin; we can throw tantrums and start learning French instead. But we will never really be the boss of it. And that’s why it flourishes.

L’anglais n’est pas une forteresse à défendre, mais un enfant avec son indépendance vis-à-vis de ses parents, quoi que ceux-ci veuillent lui imposer. On pourrait évidemment dire la même chose de toutes les autres langues, y compris le français.

Fil de presse 023

Quelques livres récents en matière de langue, en ordre géographique…

Amsterdam

Van Strien-Chardonneau, Madeleine et Marie-Christine Kok Escalle (édit.), French as Language of Intimacy in the Modern Age. Le français, langue de l’intime à l’époque moderne et contemporaine, Amsterdam, Amsterdam University Press, 2017, 238 p. Compte rendu : <http://contagions.hypotheses.org/951>.

Lille

Humboldt, Wilhelm von et Jean-Pierre Abel-Rémusat, Lettres édifiantes et curieuses sur la langue chinoise, Lille, Presses universitaires du Septentrion, coll. «Problématiques philosophiques», 2017, 338 p. Édition de Jean Rousseau et Denis Thouard.

Limoges

Gautier, Antoine, Sabine Pétillon et Fanny Rinks (édit.), la Ponctuation à l’aube du XXIe siècle. Perspectives historiques et usages contemporains, Limoges, Éditions Lambert-Lucas, 2016, 256 p.

Jacquet-Pfau, Christine et Jean-François Sablayrolles (édit.), la Fabrique des mots français. Colloque de Cerisy, Limoges, Éditions Lambert-Lucas, coll. «La lexicothèque», 2016, 384 p.

Londres

Leblanc, Jean-Marc, Analyses lexicométriques des vœux présidentiels, Londres, ISTE éditions, coll. «Sciences cognitives», 2016, 386 p.

Louvain-la-Neuve

Feuillard, Colette, Usage, norme et codification. De la diversité des situations à l’utilisation du numérique, Louvain-la-Neuve, EME éditions, coll. «Théorie et description linguistique», 2017, 256 p.

Paris

Boutet, Josiane, le Pouvoir des mots. Nouvelle édition, Paris, La Dispute, 2016, 256 p. Compte rendu : <http://www.en-attendant-nadeau.fr/2016/08/31/langue-fasciste-boutet/>.

Les Cahiers du dictionnaire, 8, 2016, 506 p. Numéro «Les mots de la Méditerranée dans le dictionnaire».

Cerquiglini, Bernard, Enrichissez-vous : parlez francophone !, Paris, Larousse, 2016, 178 p.

Schott, Ben, Schottenfreude. Il y a un mot pour tout, Paris, Éditions du sous-sol, 2016, 96 p. Traduction de Danielle Orhan.

Siouffi, Gilles (édit.), Modes langagières dans l’histoire, Paris, Honoré Champion, coll. «Linguistique historique», 7, 2016, 404 p.

Stepanova, Olga, l’Argot aux multiples visages dans le théâtre et le cinéma contemporains, Paris, L’Harmattan, coll. «Langue et parole», 2017, 242 p.

Zauberman, Yolande et Paulina Spiechowicz, Les mots qui nous manquent. Encyclopédie, Paris, Calmann-Lévy, 2016, 320 p.

Québec

Arrighi, Laurence et Annette Boudreau (édit.), Langue et légitimation. La construction discursive du locuteur francophone, Québec, Presses de l’Université Laval, coll. «Les voies du français», 2016, 246 p.

Rennes

Roynette, Odile, Gilles Siouffi et Agnès Steuckardt (édit.), la Langue sous le feu. Mots, textes, discours de la Grande Guerre, Rennes, Presses universitaires de Rennes, coll. «Histoire», 2017, 272 p.

Toulouse

Sorlin, Sandrine, Convictions philosophiques et plaisirs linguistiques. Entretiens avec Jean-Jacques Lecercle, Toulouse, Presses universitaires du Midi, 2016, 176 p.

Autoportrait, à la Littré

Émile Littré, Comment j’ai fait mon dictionnaire de la langue française, 1897, page de titre

«Les coups de collier intermittents, quelque énergiques qu’ils soient, y valent peu; ce qui y vaut, c’est l’assiduité qui ne s’interrompt jamais.»

Émile Littré, Comment j’ai fait mon dictionnaire de la langue française, nouvelle édition, précédée d’un avant-propos par Michel Bréal, Paris, Librairie Ch. Delagrave, 1897, viii/47 p., p. 22.