Archives pour la catégorie Lectures recommandées

D’aplomb

Disons-le à la manière d’Alexandre Vialatte : «L’érection remonte à la plus haute Antiquité.» (Vialatte parlait, lui, de la femme.) On l’a désignée, cette multiséculaire turgescence, de diverses façons; voyez ces deux exemples en anglais, l’un matinal, l’autre sportif.

C’est à cette richesse lexicale que pensait l’Oreille tendue l’autre jour, en lisant — elle y était forcée professionnellement — un roman épistolaire libertin de 1787, la Femme vertueuse. Le chevalier de Marmeuil, «le Roi des roués» (lettre XV, p. 107), parie avec «quelques-unes des femmes de nos cantons» qu’il couchera avec une «Prude» et qu’il la fera aussi coucher avec son laquais (lettre XIV, p. 105). Ce qui fut dit fut fait, en présence des femmes ayant perdu leur pari.

Je voudrais bien pouvoir te peindre tout le comique de cette scène plaisante, l’étonnement, la honte, la confusion, la fureur, l’affreuse colère de la Prêtresse, ses efforts impuissants pour se débarrasser des bras du vigoureux athlète qui, sans perdre le niveau, se tenait fièrement cramponné sur le doux arçon, en continuant de battre aux champs, les éclats de rire redoubler de tous les assistants. Ce tableau serait digne de figurer dans le Portier des Chartreux (lettre XIV, p. 105).

L’éditrice du roman, Claudine Brécourt-Villars, met deux notes à ce passage. À «battre aux champs» : «Battre le tambour pour rendre les honneurs.» À Portier des Chartreux : «Roman libertin attribué à Gervaise de Latouche» (1741).

En aurait-il fallu une à «sans perdre le niveau» ?

P.S.—L’Oreille n’a pas honte à le dire : elle a un faible pour le niveau.

Référence

M. l’A.D.L.G., la Femme vertueuse ou Le débauché converti par l’amour, Paris, La table ronde, coll. «La petite vermillon», 370, 2012, 340 p. Édition établie, présentée et annotée par Claudine Brécourt-Villars.

Une fusée en Tchécoslovaquie

Maurice Richard au volant d’une Skoda (1959)

Soit le texte suivant :

Un nouveau sociologue : Monsieur Hockey

Il a frémi sous l’adulation de Prague. Et quelle générosité ont ces Tchèques ! L’idole a changé de temple mais le peuple est toujours le même. Rêveur et confus devant tant d’admiration, (les épaules du héros ne sont qu’humaines) monsieur Hockey a fait une déclaration que seuls les démiurges peuvent se permettre. La certitude n’est-elle pas le propre des dieux ? C’est ainsi qu’il déclarait lors d’une interview à Radio-Canada : «Malgré le coût élevé des billets pour une joute, les fervents y ont assisté en masse. Il n’y a donc pas de pauvreté en Tchécoslovaquie. Tous travaillent et sont satisfaits de leur sort.» Pour en arriver à cette profonde observation, monsieur Hockey a vu des monuments, a signé des autographes, a prononcé une conférence. Et ce fut la naissance de notre sociologue national. Monsieur Hockey est ainsi devenu un autre pantin de la plus astucieuse des propagandes.

On ne sait pas de qui est ce texte, paru en mars-avril 1959 dans le deuxième numéro de la revue Liberté (p. 138). Il se trouve dans une chronique collective, «L’Œil de Bœuf», signée à cinq : André Belleau, Jean Filiatrault, Jacques Godbout, Fernand Ouellette et Jean-Guy Pilon. L’Oreille tendue est tombée dessus en peaufinant sa bibliographie des textes de Belleau.

L’amateur de sport aura reconnu ce «Monsieur Hockey» : il s’agit de Maurice Richard, le célèbre ailier droit des Canadiens de Montréal de 1942 à 1960. (L’Oreille a en beaucoup parlé; voir ici, par exemple.) Richard a eu plusieurs surnoms au fil des ans : «Bones», «La Comète», «The Brunet Bullit», «V5», «Sputnik Richard», «Monsieur Hockey» (donc) — mais surtout «Le Rocket». Pour Liberté, le surnom tient lieu de nom propre.

Maurice Richard séjourne en effet quelques jours en Tchécoslovaquie en mars 1959, une blessure à la cheville le tenant à l’écart du jeu. Il y est l’invité d’honneur du tournoi mondial de hockey amateur. Il ne lui suffit plus de s’en prendre aux gardiens adverses : «Le Rocket enfonce le rideau de fer et reçoit le plus bel hommage de sa carrière», affirme le numéro du magazine Parlons sport du 21 mars 1959. Lui que l’on ne voit jamais hors de l’Amérique du Nord, le voici soudain à Prague, sur une patinoire où il reçoit une ovation monstre (les «Raketa !» de la foule le font pleurer), à l’hôtel Palace donnant l’accolade au coureur de fond Emil Zátopek ou sur le pont Charles, assis, décontracté, sur le capot d’une Skoda qu’on vient de lui offrir. (Ce n’est pas vraiment la sienne; il ne recevra celle-là qu’à son retour à Montréal, par l’entremise du consulat tchèque. Conduire une Skoda à Montréal à la fin des années 1950 ? Voilà qui devait attirer les regards.) On peut croire que ce premier voyage a été un succès; Richard séjournera de nouveau en Tchécoslovaquie en 1960, pour les Spartakiades nationales de Prague.

L’auteur du texte paru dans Liberté sort ce voyage de son seul cadre sportif. D’une part, il le place sous le signe de la religion : «idole», «temple», «démiurges», «dieux», «fervents». De même, quarante plus tard, Roch Carrier écrira : «Un Canadien français catholique va visiter les communistes. […] Va-t-il, chez les athées, trouver une église encore ouverte pour assister à la messe ? […] Peut-être va-t-il convertir les communistes au hockey canadien-français catholique ?» (p. 254). Un collègue de l’Oreille à l’Université de Montréal, Olivier Bauer, sait quoi faire de cette liaison de la croyance et du sport. D’autre part, le chroniqueur anonyme de Liberté s’en prend à la faiblesse du jugement sociopolitique de «Monsieur Hockey», cet «autre pantin de la plus astucieuse des propagandes». Le joueur des Canadiens n’était pourtant pas seul à ne pas comprendre toutes les subtilités des peuples et de leur opium.

P.S.—La citation de Parlons sport, comme plusieurs des informations rassemblées ci-dessus, est tirée de l’Idole d’un peuple de Jean-Marie Pellerin (1976, p. 444-450).

P.P.S.—Sur Zátopek, on lira évidemment le Courir de Jean Echenoz (2008).

Références

Belleau, André, Jean Filiatrault, Jacques Godbout, Fernand Ouellette et Jean-Guy Pilon, «L’Œil de Bœuf», Liberté, 2 (1, 2), mars-avril 1959, p. 137-142. URL : <http://www.erudit.org/culture/liberte1026896/liberte1430622/59633ac.pdf>.

Carrier, Roch, le Rocket, Montréal, Stanké, 2000, 271 p.

Echenoz, Jean, Courir, Paris, Éditions de Minuit, 2008, 141 p.

Pellerin, Jean-Marie, l’Idole d’un peuple. Maurice Richard, Montréal, Éditions de l’Homme, 1976, 517 p. Ill.

Le zeugme du dimanche matin et de François Bon, et de Proust, et de Baudelaire

«Vous m’aviez lu des passages où, tandis que le client fatigué attendait dans cette petite cage (je me souviens que vous y mettiez des miroirs) qu’on le monte comme une marchandise au couloir de sa chambre, il devait supporter les discours un peu fous d’un garçon boutonneux et amoureux, et qui parfois même, dans l’espace confiné, lui toussait à la figure et son rhume et ses mauvais jeux de mots ?»

François Bon, Proust est une fiction, Paris, Seuil, coll. «Fiction & Cie», 2013, 329 p., p. 270.

André Belleau : bibliographie

Les habitués de l’Oreille tendue connaissent son admiration pour André Belleau (1930-1986). La phrase «Nous n’avons pas besoin de parler français, nous avons besoin du français pour parler», entre autres choses, c’est lui.

Les 17-18 septembre 2015, l’Université du Québec à Montréal accueillera le colloque «André Belleau et le multiple» (l’appel à communications est ici).

Préparant sa proposition de communication, l’Oreille s’est souvenue qu’elle avait commencé, il y a jadis naguère, à préparer une bibliographie sur et de André Belleau. La voici. Les propositions d’ajouts / corrections / modifications sont les bienvenues.

 

Version du 22 octobre 2014

 

Textes sur André Belleau

Andrès, Bernard, «Québec-Amérique latine», Voix et images, 34 (12, 1), automne 1986, p. 5-7. URL : <http://www.erudit.org/revue/vi/1986/v12/n1/200599ar.pdf>.

Angenot, Marc, «L’incarnation des vertus intellectuelles», le Devoir, 20 septembre 1986, p. A8.

Biron, Michel, «Il est permis de rire. Note sur le roman québécois des années 1960», Études françaises, 47, 2, 2011, p. 109-120. URL : <http://www.erudit.org/revue/etudfr/2011/v47/n2/1005653ar.pdf>.

Brisset, Annie, «Votre leçon d’humanité», Liberté, 170 (29, 2), avril 1987, p. 106-107. URL : <http://www.erudit.org/culture/liberte1026896/liberte1461069/60459ac.pdf>.

Cantin, Serge, «André Belleau ou le malheur d’être touriste», Liberté, 222 (36, 6), décembre 1995, p. 27-69. URL : <http://www.erudit.org/culture/liberte1026896/liberte1036115/32359ac.pdf>.

Cousineau, Gérald, «André Belleau, essayiste», Montréal, Université de Montréal, mémoire de maîtrise, mars 1989, vi/186 p. Dir. : Jeanne Demers.

Dumont, François, «La littérature comme point de vue. Trois essayistes québécois contemporains : André Belleau, Jean Larose et François Ricard», Itinéraires et contacts de culture, 18-19, 1995, p. 89-96.

Dumont, François, «Le fonds des formes : la dynamique des genres chez André Belleau», Revue belge de philosophie et d’histoire, 75, 3, 1997, p. 761-769.

Études françaises, 23, 3, hiver 1988, 164 p. : «À la jeunesse d’André Belleau». URL : <http://www.erudit.org/revue/etudfr/1987/v23/n3/index.html>. [Textes de Ginette Michaud, Pierre Popovic, Lucie Robert, Anne Élaine Cliche, Chantal Gamache, Robert Saletti, Marco Modenesi, Diane Pavlovic, Martine Saint-Pierre, Amaryll Chanady, Benoît Melançon. Un inédit d’André Belleau.]

Garcia Méndez, Javier, «André Belleau dans la mémoire», Voix et images, 34 (12, 1), automne 1986, p. 8. URL : <http://www.erudit.org/revue/vi/1986/v12/n1/200600ar.pdf>.

Hamel, Réginald, John Hare et Paul Wyczynski, «Belleau, André», dans Dictionnaire des auteurs de langue française en Amérique du Nord, Montréal, Fides, 1989, p. 105-106.

Hébert, François, «Une générosité peu commune», le Devoir, 20 septembre 1986, p. C2.

Hébert, François, «Le rire de Belleau», dans les Pommes les plus hautes, Montréal, l’Hexagone, coll. «Poésie», 1997, p. 59-60.

Krysinski, Wladimir, «Avec André Belleau et Bakhtine en Sardaigne», Liberté, 170 (29, 2), avril 1987, p. 108-110. URL : <http://www.erudit.org/culture/liberte1026896/liberte1461069/60460ac.pdf>.

Liberté, 169 (29, 1), février 1987, p. 1-97 : «André Belleau». URL : <http://www.erudit.org/culture/liberte1026896/liberte1033609/index.html>. [Textes de François Hébert, Fernand Ouellette, Robert Melançon, Gilles Marcotte, Marc Angenot, Diane Desrosiers-Bonin, Chantal Gamache, Jacques Belleau, Jacques Brault, André Carpentier, Jacques Folch-Ribas, Madeleine Gagnon, Jacques Godbout, Naïm Kattan, René Lapierre, Wilfrid Lemoine, Michel Pierssens, Jean-Guy Pilon, François Ricard, Suzanne Robert, Pierre Vadeboncœur. Deux inédits d’André Belleau.]

Mailhot, Laurent, «André Belleau», Études françaises, 22, 3, hiver 1987, p. 3-5. URL : <http://www.erudit.org/revue/etudfr/1986/v22/n3/036895ar.pdf>.

Marcotte, Gilles, «André Belleau, essayiste», dans Littérature et circonstances, Montréal, l’Hexagone, coll. «Essais littéraires», 4, 1989, p. 305-312.

Marcotte, Gilles, «Un essayiste qui compte», le Devoir, 20 septembre 1986, p. C2.

Melançon, Benoît, «Le statut de la langue populaire dans l’œuvre d’André Belleau ou La reine et la guidoune», Études françaises, 27, 1, printemps 1991, p. 121-132. URL : <http://www.erudit.org/revue/etudfr/1991/v27/n1/035840ar.pdf>.

Melançon, Benoît, «Belleau, André», dans Tracy Chevalier (édit.), Encyclopedia of the Essay, Londres et Chicago, Fitzroy Dearborn Publishers, 1997, p. 68-70. URL : <http://danassays.wordpress.com/encyclopedia-of-the-essay/belleau-andre/>. [En anglais]

Melançon, Robert, «Belleau», Liberté, 170 (29, 2), avril 1987, p. 137-139. URL : <http://www.erudit.org/culture/liberte1026896/liberte1461069/60466ac.pdf>.

Michaud, Ginette, «La brûlure du jamais plus», Spirale, 65, novembre 1986, p. 2.

Montreuil, Sophie, «Nature et fonctionnement du recueil d’essais au Québec. Les cas d’André Belleau et de Jean Larose», Montréal, Université de Montréal, mémoire de maîtrise, août 1996, viii/213 p. Dir. : Benoît Melançon.

Ouellette, Fernand, «Lettre à André Belleau sur la poésie et l’errance», Liberté, 79-80 (14, 1-2), janvier-avril 1972, p. 5-9; repris sous le titre «Lettre à André Belleau sur la poésie» dans Écrire en notre temps. Essais, Montréal, HMH, coll. «Constantes», 39, 1979, p. 19-22. URL : <http://www.erudit.org/culture/liberte1026896/liberte1028995/30627ac.pdf>.

Ouellette, Fernand, «Pour l’ardeur de l’esprit», le Devoir, 19 septembre 1986, p. 10.

Popovic, Pierre, «Le festivalesque (La ville dans le roman de Réjean Ducharme)», Tangence, 48, octobre 1995, p. 116-127. URL : <http://www.erudit.org/revue/tce/1995/v/n48/025866ar.pdf>.

Ricard, François, «Expérience sur la “Loi de Belleau”», Liberté, 158 (27, 2), 158, avril 1985, p. 147-148. URL : <http://www.erudit.org/culture/liberte1026896/liberte1033537/31268ac.pdf>.

Royer, Jean, «Mort d’André Belleau», le Devoir, 16 septembre 1986, p. 5.

Royer, Jean, «André Belleau : la passion de l’essentiel», le Devoir, 20 septembre 1986, p. C2.

Schnierle, Martina, «André Belleau : “Indépendance du discours et discours de l’indépendance”», Französisch Heute, 22, 1, mars 1991, p. 41-42 et 51-55.

Thomson, Clive, «André Belleau (1930-1986)», le Bulletin Bakhtine/The Bakhtin Newsletter (Kingston, Queen’s University), 2, 1986, [s.p.]. [En anglais]

Van Schendel, Michel, «Plus qu’un grand professeur», le Devoir, 20 septembre 1986, p. C2.

Van Schendel, Michel, «Cher André (portrait intellectuel d’un chercheur)», dans Rebonds critiques I. Questions de littérature. Essais, Montréal, l’Hexagone, coll. «Essais littéraires», 15, 1992, p. 29-186.

Vanasse, André, «André Belleau, professeur et essayiste (1930-1986)», Lettres québécoises, 44, hiver 1986-1987, p. 12. URL : <http://www.erudit.org/culture/lq1076302/lq1162864/39426ac.pdf>.

Wall, Anthony et Clive Thompson, «Cleaning up Bakhtin’s Carnival Act. Notre Rabelais by André Belleau», Diacritics, 23, 2, été 1993, p. 47-70.

 

Textes d’André Belleau

(Remerciements à Gérald Cousineau et Stéphanie Wells.)

«Entrevue exclusive avec… Georges Cartier», le Quartier latin, 18 mars 1954, p. 4.

«Magie noire», s.l., s.é., 1958, 13 p. Texte non publié. Émission «Nouveautés dramatiques» de Radio-Canada le 22 juin 1958, réalisateur : Jean-Guy Pilon.

«Le nouveau statut de la radiodiffusion au Canada», Liberté, 1, 1, janvier-février 1959, p. 3-10. URL : <http://www.erudit.org/culture/liberte1026896/liberte1430618/59602ac.pdf>.

[s.t.], Liberté, 1, 1, janvier-février 1959, p. 62-63. [Compte rendu de Mort ou renouveau de la langue française de Philippe Lalanne, 1957] URL : <http://www.erudit.org/culture/liberte1026896/liberte1430618/59614ac.pdf>.

[s.t.], Liberté, 2 (1, 2), mars-avril 1959, p. 112. [Compte rendu de le Christianisme face aux théories modernes de Vittorio Marcozzi, 1959] URL : <http://www.erudit.org/culture/liberte1026896/liberte1430622/59626ac.pdf>.

[s.t.], Liberté, 2 (1, 2), mars-avril 1959, p. 114. [Compte rendu de l’Empreinte sacrée du Boudha de E.F.C. Ludowyk, 1958] URL : <http://www.erudit.org/culture/liberte1026896/liberte1430622/59626ac.pdf>.

[s.t.], Liberté, 2 (1, 2), mars-avril 1959, p. 117-118. [Compte rendu d’un numéro d’Esprit, «Les sciences sociales aux États-Unis», janvier 1959] URL : <http://www.erudit.org/culture/liberte1026896/liberte1430622/59627ac.pdf>.

Belleau, André, Jean Filiatrault, Jacques Godbout, Fernand Ouellette et Jean-Guy Pilon, «L’Œil de Bœuf», Liberté, 2 (1, 2), mars-avril 1959, p. 137-142. URL : <http://www.erudit.org/culture/liberte1026896/liberte1430622/59633ac.pdf>.

[s.t.], Liberté, 3 (1, 3), mai-juin 1959, p. 192. [Compte rendu de le Grand Dadais de Bertrand Poirot-Delpech, 1959] URL : <http://www.erudit.org/culture/liberte1026896/liberte1430626/59642ac.pdf>.

[s.t.], Liberté, 4 (1, 4), juillet-août 1959, p. 258-259. [Compte rendu de Zazie dans le métro de Raymond Queneau, 1959] URL : <http://www.erudit.org/culture/liberte1026896/liberte1430630/59658ac.pdf>.

«Suite urbaine», Liberté, 6 (1, 6), novembre-décembre 1959, p. 402-410; repris sous le titre «Mon cœur est une ville», Liberté, 28 (5, 4), juillet-août 1963, p. 330-338; repris sous le titre «Mon cœur est une ville» dans Y a-t-il un intellectuel dans la salle ?, Montréal, Primeur, coll. «L’échiquier», 1984, p. 39-44; repris sous le titre «Mon cœur est une ville» dans Surprendre les voix, Montréal, Boréal, coll. «Papiers collés», 1986, p. 11-20; repris sous le titre «Mon cœur est une ville» dans Montréal en prose. 1892-1992. Anthologie présentée par Nathalie Fredette, Montréal, l’Hexagone, coll. «Anthologies», 5, 1992, p. 251-259. URL : <http://www.erudit.org/culture/liberte1026896/liberte1430638/59683ac.pdf>; <http://www.erudit.org/culture/liberte1026896/liberte1027830/30250ac.pdf>.

«Les vivants, les morts et les autres — Pierre Gélinas», Liberté, 6 (1, 6), novembre-décembre 1959, p. 416-417. URL : <http://www.erudit.org/culture/liberte1026896/liberte1430638/59684ac.pdf>.

[s.t.], Liberté, 6 (1, 6), novembre-décembre 1959, p. 419-420. [Compte rendu de l’Exilé de Capri de Roger Peyrefitte, 1959] URL : <http://www.erudit.org/culture/liberte1026896/liberte1430638/59685ac.pdf>.

«Mauriac fraternel», Liberté, 7 (2, 1), janvier-février 1960, p. 56-57. [Compte rendu de Mémoires intérieurs de François Mauriac, 1959] URL : <http://www.erudit.org/culture/liberte1026896/liberte1430642/59696ac.pdf>.

«À propos d’une conférence de Jean Le Moyne. Le nœud éclaté», Liberté, 8 (2, 2), mars-avril 1960, p. 74-78. [«Saint-Denys Garneau, témoin de son temps»] URL : <http://www.erudit.org/culture/liberte1026896/liberte1430646/59700ac.pdf>.

«1. Les livres», Liberté, 11 (2, 5), septembre-octobre 1960, p. 297-300. [Comptes rendus de le Libraire de Gérard Bessette, 1960 et de les Insolences du frère Untel de Jean-Paul Desbiens, 1960] URL : <http://www.erudit.org/culture/liberte1026896/liberte1430658/59777ac.pdf>.

«Les livres», Liberté, 12 (2, 6), novembre-décembre 1960, p. 376-379. [Compte rendu de Doux-amer de Claire Martin, 1960, de Et puis tout est silence de Claude Jasmin, 1960, et de Maryse de Dielle Doran, 1960] URL : <http://www.erudit.org/culture/liberte1026896/liberte1430670/59796ac.pdf>.

«2. Roman populaire et statuette romantique», Liberté, 13 (3, 1), janvier-février 1961, p. 452-455. [Compte rendu de la Corde au cou de Claude Jasmin, 1960, et de Tête blanche de Marie-Claire Blais, 1960] URL : <http://www.erudit.org/culture/liberte1026896/liberte1430662/59811ac.pdf>.

«II. Épilogue à une querelle», Liberté, 14 (3, 2), mars-avril 1961, p. 478-480. [La querelle opposait Jacques Godbout à Scott Symons dans la Presse en mars 1961 au sujet de Marie-Claire Blais.] URL : <http://www.erudit.org/culture/liberte1026896/liberte1430666/59822ac.pdf>.

«Action et enracinement», Liberté, 17 (3, 5), novembre 1961, p. 691-697. URL : <http://www.erudit.org/culture/liberte1026896/liberte1026915/30108ac.pdf>.

«Découverte de l’humain», Liberté, 18 (3, 6), décembre 1961, p. 788-791. [Compte rendu de L’argent est odeur de nuit de Jean Filiatrault, 1961, de le Temps des jeux de Diane Giguère, 1961, et de Délivrez-nous du mal de Claude Jasmin, 1961] URL : <http://www.erudit.org/culture/liberte1026896/liberte1433570/59869ac.pdf>.

«Si l’essentiel m’était conté…», Liberté, 21 (4), mars 1962, p. 186-189. [Compte rendu de Convergences de Jean Le Moyne, 1961] URL : <http://www.erudit.org/culture/liberte1026896/liberte1433574/59890ac.pdf>.

«Le pianiste de Prague», Liberté, 22 (4), avril 1962, p. 218-224. [Nouvelle] URL : <http://www.erudit.org/culture/liberte1026896/liberte1027143/30133ac.pdf>.

«Gilles Marcotte ou le poids de la liberté», Liberté, 22 (4), avril 1962, p. 283-285. [Compte rendu de le Poids de Dieu de Gilles Marcotte, 1962] URL : <http://www.erudit.org/culture/liberte1026896/liberte1027143/30142ac.pdf>.

«Jacques Godbout ou le libre exercice», Liberté, 24 (4), juin-juillet 1962, p. 474-475. [Compte rendu de l’Aquarium de Jacques Godbout, 1962] URL : <http://www.erudit.org/culture/liberte1026896/liberte1027229/30182ac.pdf>.

«Trois nouvelles», Écrits du Canada français, 16, 1963, p. 190-217. [«Sous le pont de l’Est» (p. 191-202), «Ce jour-là à Deception Bay» (p. 203-210), «Liguori» (p. 211-217)]

«La littérature est un combat», Liberté, 26 (5, 2), mars-avril 1963, p. 82. URL : <http://www.erudit.org/culture/liberte1026896/liberte1027408/30199ac.pdf>.

«Pour Flora», Liberté, 26 (5, 2), mars-avril 1963, p. 148-150. [Nouvelle] URL : <http://www.erudit.org/culture/liberte1026896/liberte1027408/30216ac.pdf>.

«Les pointillés du malheur», Liberté, 27 (5, 3), mai-juin 1963, p. 255-256. [Compte rendu de l’Anthologie d’Albert Laberge de Gérard Bessette, 1963] URL : <http://www.erudit.org/culture/liberte1026896/liberte1027667/30234ac.pdf>.

«Littérature nationale et marché international», Québec 64, 1, mai 1964, p. 71-73.

«Les dieux», Liberté, 29-30 (6, 1), janvier-février 1964, p. 46-48. [Nouvelle] URL : <http://www.erudit.org/culture/liberte1026896/liberte1028008/30272ac.pdf>.

«Notre langue comme une blessure», Liberté, 31-32 (6, 2), mars-avril 1964, p. 82-86; repris dans Y a-t-il un intellectuel dans la salle ?, Montréal, Primeur, coll. «L’échiquier», 1984, p. 65-67. URL : <http://www.erudit.org/culture/liberte1026896/liberte1433582/59901ac.pdf>.

«Chapitre VI» [d’un roman collectif], Liberté, 33 (6, 3), mai-juin 1964, p. 204-207. URL : <http://www.erudit.org/culture/liberte1026896/liberte1433586/59917ac.pdf>.

«Teilhard de Chardin (1881-1955)», émission pour la radio de Radio-Canada, série «Philosophes et penseurs», 39, 19 juillet 1964, 12 p. [Échange à trois voix anonymes — il n’y a donc pas celle de Belleau, même si c’est lui qui a écrit le texte.]

«Jean Filiatrault : la côte Saint-Paul, le canal Lachine, la pauvreté…», la Presse, 3 avril 1965, p. 11. [Compte rendu de L’argent est odeur de nuit de Jean Filiatrault, 1961]

«Après Kwaidan», Liberté, 40 (7, 4), juin-août 1965, p. 388. [Compte rendu du film Kwaidan de Masaki Kobayashi, 1964] URL : <http://www.erudit.org/culture/liberte1026896/liberte1433598/59979ac.pdf>.

«Avez-vous lu Brahms ?», Liberté, 41 (7, 5), septembre-octobre 1965, p. 433-437; repris dans Y a-t-il un intellectuel dans la salle ?, Montréal, Primeur, coll. «L’échiquier», 1984, p. 13-16. URL : <http://www.erudit.org/culture/liberte1026896/liberte1433602/59989ac.pdf>.

«Pour Nicolas Freeling», Liberté, 44-45 (8, 2-3), mars-juin 1966, p. 171-172. URL : <http://www.erudit.org/culture/liberte1026896/liberte1456441/60650ac.pdf>.

«Un fait divers», Liberté, 44-45 (8, 2-3), mars-juin 1966, p. 173. [Sur l’interdiction de la Religieuse de Jacques Rivette] URL : <http://www.erudit.org/culture/liberte1026896/liberte1456441/60650ac.pdf>.

«La rue s’allume», Liberté, 46 (8, 4), juillet-août 1966, p. 25-28; repris dans Y a-t-il un intellectuel dans la salle ?, Montréal, Primeur, coll. «L’échiquier», 1984, p. 17-19; repris dans Surprendre les voix, Montréal, Boréal, coll. «Papiers collés», 1986, p. 59-63. URL : <http://www.erudit.org/culture/liberte1026896/liberte1027419/30058ac.pdf>.

«Les écrits. De la minceur…», Liberté, 46 (8, 4), juillet-août 1966, p. 102. [Sur la Maison de rendez-vous d’Alain Robbe-Brillet, 1965] URL : <http://www.erudit.org/culture/liberte1026896/liberte1027419/30070ac.pdf>.

Le cas McLuhan vu par Naim Kattan, Fernande Saint-Martin et André Belleau, Montréal, Agence de distribution populaire, 1967, 73 p.

«L’administrateur de la culture», Liberté, 50 (9, 2), mars-avril 1967, p. 25-29. [Avec Jean-Guy Pilon] URL : <http://www.erudit.org/culture/liberte1026896/liberte1027395/29625ac.pdf>.

«Le règne du jour», Liberté, 52 (9, 4), juillet-août 1967, p. 139-140. [Compte rendu du film le Règne du jour de Pierre Perrault, 1967] URL : <http://www.erudit.org/culture/liberte1026896/liberte1027675/29621ac.pdf>.

«Wiener, McLuhan et la montée des automates», Liberté, 53 (9, 5), septembre-octobre 1967, p. 38-50; repris sous le titre «Wiener et McLuhan» dans Y a-t-il un intellectuel dans la salle ?, Montréal, Primeur, coll. «L’échiquier», 1984, p. 20-27. URL : <http://www.erudit.org/culture/liberte1026896/liberte1027672/29597ac.pdf>.

«L’ombre pour la proie», Liberté, 53 (9, 5), septembre-octobre 1967, p. 65-67. [Compte rendu du film Blow-Up de Michelangelo Antonioni, 1966] URL : <http://www.erudit.org/culture/liberte1026896/liberte1027672/29601ac.pdf>.

«La poésie brésilienne contemporaine», Liberté, 53 (9, 5), septembre-octobre 1967, p. 71. URL : <http://www.erudit.org/culture/liberte1026896/liberte1027672/29603ac.pdf>.

«La cybernétique et nous; série de vingt-six émissions sur l’avènement des automates et la place de l’homme dans la société technicienne», Montréal, Société Radio-Canada, diffusion du 1er novembre 1967 au 24 avril 1968.

«“Belle de jour” et belles d’autrefois», Liberté, 55 (10, 1), janvier-février 1968, p. 52-53. [Compte rendu du film Belle de jour de Luis Buñuel, 1967] URL : <http://www.erudit.org/culture/liberte1026896/liberte1027669/29588ac.pdf>.

«Avant-propos», Liberté, 57 (10, 3), mai-juin 1968, p. 5-6. [Dossier «Les écrivains et l’enseignement de la littérature»] URL : <http://www.erudit.org/culture/liberte1026896/liberte1456457/60337ac.pdf>.

«Kid Sentiment», Liberté, 57 (10, 3), mai-juin 1968, p. 204-205. [Compte rendu du film Kid Sentiment de Jacques Godbout, 1968] URL : <http://www.erudit.org/culture/liberte1026896/liberte1456457/60378ac.pdf>.

«D’un navet…», Liberté, 59-60 (10, 5-6), septembre-décembre 1968, p. 80-83. [Compte rendu de le Cinéma canadien de Gilles Marsolais, 1968] URL : <http://www.erudit.org/culture/liberte1026896/liberte1028646/29566ac.pdf>.

«2 — Jean-C. Falardeau», Liberté, 59-60 (10, 5-6), septembre-décembre 1968, p. 85-86. [Compte rendu de Notre société et son roman de Jean-Charles Falardeau, 1967] URL : <http://www.erudit.org/culture/liberte1026896/liberte1028646/29567ac.pdf>.

«3 — Fernand Dumont», Liberté, 59-60 (10, 5-6), septembre-décembre 1968, p. 87. [Compte rendu de le Lieu de l’homme de Fernand Dumont, 1968] URL : <http://www.erudit.org/culture/liberte1026896/liberte1028646/29567ac.pdf>.

«Pour un dictionnaire», Liberté, 10, 7, janvier-février 1969, p. 5-6. [Dossier «Dictionnaire politique et culturel du Québec»] URL : <http://www.erudit.org/culture/liberte1026896/liberte1029157/29500ac.pdf>.

«Néo-platonisme», Liberté, 10, 7, janvier-février 1969, p. 42-43. URL : <http://www.erudit.org/culture/liberte1026896/liberte1029157/29500ac.pdf>.

«Réalisme», Liberté, 10, 7, janvier-février 1969, p. 52-53. URL : <http://www.erudit.org/culture/liberte1026896/liberte1029157/29500ac.pdf>.

«Universalisme», Liberté, 10, 7, janvier-février 1969, p. 60. URL : <http://www.erudit.org/culture/liberte1026896/liberte1029157/29500ac.pdf>.

«Le cinéma québécois», Europe, 478-479, février-mars 1969, p. 246-251.

«La mort de l’écrivain maudit», Liberté, 11, 3-4, mai-juin-juillet 1969, p. 9-11. URL : <http://www.erudit.org/culture/liberte1026896/liberte1027904/29767ac.pdf>.

«Quelques interventions», Liberté, 11, 3-4, mai-juin-juillet 1969, p. 31-43. [Intervention d’André Belleau, p. 33] URL : <http://www.erudit.org/culture/liberte1026896/liberte1027904/29768ac.pdf>.

«Le voyage dans l’œuvre de Rabelais», Montréal, Université de Montréal, mémoire de maîtrise, 1970, 100 p. Dir. : Michel Baraz.

«Problèmes et limites de la critique rabelaisienne», dans Renée Legris et Pierre Pagé (édit.), l’Œuvre littéraire et ses significations, Montréal, Presses de l’Université du Québec, 1970, p. 137-146; repris dans Notre Rabelais, Montréal, Boréal, coll. «Papiers collés», 1990, p. 99-111.

«Baroque», Liberté, 68 (12, 2), mars-avril 1970, p. 6. URL : <http://www.erudit.org/culture/liberte1026896/liberte1028592/29700ac.pdf>.

«Information», Liberté, 68 (12, 2), mars-avril 1970, p. 21-22. URL : <http://www.erudit.org/culture/liberte1026896/liberte1028592/29700ac.pdf>.

«Littérature», Liberté, 68 (12, 2), mars-avril 1970, p. 25-26. URL : <http://www.erudit.org/culture/liberte1026896/liberte1028592/29700ac.pdf>.

«Kronos», Liberté, 68 (12, 2), mars-avril 1970, p. 39-42. [Nouvelle] URL : <http://www.erudit.org/culture/liberte1026896/liberte1028592/29702ac.pdf>.

«Quelques remarques sur la poésie de Jacques Brault», Liberté, 68 (12, 2), mars-avril 1970, p. 85-93; repris dans Y a-t-il un intellectuel dans la salle ?, Montréal, Primeur, coll. «L’échiquier», 1984, p. 125-129. URL : <http://www.erudit.org/culture/liberte1026896/liberte1028592/29706ac.pdf>.

[s.t.], Forum (Université de Montréal), 4, 3, 20 avril 1970, p. 7. [Témoignage sur Gaston Miron]

«Rapport de la discussion», Liberté, 12, 3, mai-juin 1970, p. 123-126. [«Atelier numéro 4 : La littérature du Québec et les échanges internationaux] URL : <http://www.erudit.org/culture/liberte1026896/liberte1456465/60299ac.pdf>.

«Un automne comme les autres», Liberté, 12, 5-6, septembre-décembre 1970, p. 12-14. [Nouvelle sur Octobre 1970] URL : <http://www.erudit.org/culture/liberte1026896/liberte1463887/60730ac.pdf>.

«Bakhtine et le multiple», Études françaises, 6, 4, 1970-1971, p. 481-486; repris dans Y a-t-il un intellectuel dans la salle ?, Montréal, Primeur, coll. «L’échiquier», 1984, p. 181-184; repris dans Notre Rabelais, Montréal, Boréal, coll. «Papiers collés», 1990, p. 93-98. URL : <http://www.erudit.org/revue/etudfr/1970/v6/n4/036470ar.pdf>.

«Discours de Marcel Duchamp ivre sur la condition des filles du boulevard Saint-Laurent», Liberté, 76-77 (13, 4-5), 1971, p. 5-10; repris dans Montréal en prose. 1892-1992. Anthologie présentée par Nathalie Fredette, Montréal, l’Hexagone, coll. «Anthologies», 5, 1992, p. 288-294. [Nouvelle] URL : <http://www.erudit.org/culture/liberte1026896/liberte1028776/30676ac.pdf>.

«À propos de “Balzac et le jeu des Mots”, de François Bilodeau», Liberté, 76-77 (13, 4-5), décembre 1971, p. 148-149. URL : <http://www.erudit.org/culture/liberte1026896/liberte1028776/30691ac.pdf>.

«L’automate comme personnage de roman», Études françaises, 8, 2, mai 1972, p. 115-129; repris dans Y a-t-il un intellectuel dans la salle ?, Montréal, Primeur, coll. «L’échiquier», 1984, p. 28-34. URL : <http://www.erudit.org/revue/etudfr/1972/v8/n2/036513ar.pdf>.

«La problématique présente de la littérature québécoise», Liberté, 81 (14, 3), juillet 1972, p. 13-24; repris sous le titre «La problématique présente de la littérature québécoise (1972)» dans Y a-t-il un intellectuel dans la salle ?, Montréal, Primeur, coll. «L’échiquier», 1984, p. 130-137. URL : <http://www.erudit.org/culture/liberte1026896/liberte1029180/30610ac.pdf>.

«La littérature israélienne contemporaine. Petite grammaire de la solidarité avec le peuple», Liberté, 82-83 (14, 4-5), novembre 1972, p. 121-125; repris sous le titre «Petite grammaire de la solidarité avec le peuple» dans Y a-t-il un intellectuel dans la salle ?, Montréal, Primeur, coll. «L’échiquier», 1984, p. 35-37; repris sous le titre «Petite grammaire de la solidarité avec le peuple» dans Surprendre les voix, Montréal, Boréal, coll. «Papiers collés», 1986, p. 79-84. URL : <http://www.erudit.org/culture/liberte1026896/liberte1456473/60223ac.pdf>.

«Mouvement, temps et parole chez Rabelais», Liberté, 87-88 (15, 3-4), juillet 1973, p. 127-132; repris dans Y a-t-il un intellectuel dans la salle ?, Montréal, Primeur, coll. «L’échiquier», 1984, p. 185-188; repris dans Notre Rabelais, Montréal, Boréal, coll. «Papiers collés», 1990, p. 113-119. URL : <http://www.erudit.org/culture/liberte1026896/liberte1028886/30369ac.pdf>.

«Allocution d’ouverture», Liberté, 90 (15, 6), novembre-décembre 1973, p. 9-10. [Dossier «Roman des Amériques : Actes de la Rencontre québécoise internationale des écrivains»] URL : <http://www.erudit.org/culture/liberte1026896/liberte1029345/30444ac.pdf>.

«La langue de la Sagouine», avant-propos à Antonine Maillet, la Sagouine, Montréal, Leméac, coll. «Théâtre acadien», 2, 1974, p. 35-38; repris sous le titre «Quelle langue parle la Sagouine ?» dans Y a-t-il un intellectuel dans la salle ?, Montréal, Primeur, coll. «L’échiquier», 1984, p. 68-69.

«Rabelais et l’Amérique : question de méthode», Voix et images du pays, 8, 1974, p. 203-207; repris sous le titre «La perception du “nouveau” : Rabelais et l’Amérique» dans Y a-t-il un intellectuel dans la salle ?, Montréal, Primeur, coll. «L’échiquier», 1984, p. 189-192; repris sous le titre «La perception du “nouveau” : Rabelais et l’Amérique» dans Notre Rabelais, Montréal, Boréal, coll. «Papiers collés», 1990, p. 121-126. URL : <http://www.erudit.org/revue/vip/1974/v8/n1/600290ar.pdf>.

«Littérature et politique», Stratégie, 8, printemps 1974, p. 65-68; repris dans Y a-t-il un intellectuel dans la salle ?, Montréal, Primeur, coll. «L’échiquier», 1984, p. 97-99; repris dans Surprendre les voix, Montréal, Boréal, coll. «Papiers collés», 1986, p. 73-78.

«Ryan, Scully, Victor-Lévy Beaulieu : un même langage de l’immobilité», Liberté, 92 (16, 2), mars-avril 1974, p. 80-87; repris dans Y a-t-il un intellectuel dans la salle ?, Montréal, Primeur, coll. «L’échiquier», 1984, p. 70-74. URL : <http://www.erudit.org/culture/liberte1026896/liberte1030131/26460ac.pdf>.

«Cinq poèmes de Nelly Sachs (traduits par André Belleau)», Liberté, 93 (16, 3), mai-juin 1974, p. 5. URL : <http://www.erudit.org/culture/liberte1026896/liberte1030481/1473ac.pdf>.

«La feuille de tremble», Liberté, 94 (16, 4), juillet-août 1974, p. 122-124; repris dans Y a-t-il un intellectuel dans la salle ?, Montréal, Primeur, coll. «L’échiquier», 1984, p. 95-96; repris dans Surprendre les voix, Montréal, Boréal, coll. «Papiers collés», 1986, p. 29-32; repris dans Jean-François Chassay (édit.), Anthologie de l’essai au Québec depuis la Révolution tranquille, Montréal, Boréal, 2003, p. 55-57. URL : <http://www.erudit.org/culture/liberte1026896/liberte1030817/31463ac.pdf>.

«La 150e réunion. Enregistrement d’une réunion de la revue Liberté où Jacques Folch-Ribas tenta de donner une dimension d’anniversaire à des conversations libres», Liberté, 95-96 (16, 5-6), septembre-décembre 1974, p. 5-43. [Participation de Belleau] URL : <http://www.erudit.org/culture/liberte1026896/liberte1031149/1492ac.pdf>.

«La Rencontre des écrivains depuis 1957 : une expérience d’animation culturelle», Liberté, 95-96 (16, 5-6), septembre-décembre 1974, p. 81-96. URL : <http://www.erudit.org/culture/liberte1026896/liberte1031149/1499ac.pdf>.

«Rencontre québécoise internationale des écrivains. L’écriture est-elle récupérable ?», Liberté, 97-98 (17, 1-2), octobre 1974. [Belleau a participé aux débats des diverses séances.] URL : <http://www.erudit.org/culture/liberte1026896/liberte1031308/index.html>.

«Ottawa. Ottawa, que me veux-tu ? L’automne», Liberté, 104 (18, 2), mars-avril 1976, p. 23-30. [Nouvelle] URL : <http://www.erudit.org/culture/liberte1026896/liberte1030000/30932ac.pdf>.

«Le fantastique dans la littérature», Montréal, Maison de Radio-Canada, Service des transcriptions et dérivés de la radio, 18 avril 1976, 13 p. [Belleau interviewé par Wilfrid Lemoine]

«À suivre», Liberté, 105 (18, 3), mai-juin 1976, p. 105. [Sur le journal la Jour] URL : <http://www.erudit.org/culture/liberte1026896/liberte1029996/30929ac.pdf>.

«À suivre», Liberté, 106-107 (18, 4-5), juillet-octobre 1976, p. 384. [Sur la prononciation à Radio-Canada] URL : <http://www.erudit.org/culture/liberte1026896/liberte1030554/30915ac.pdf>.

«À suivre», Liberté, 108 (18, 6), novembre-décembre 1976, p. 203-204. URL : <http://www.erudit.org/culture/liberte1026896/liberte1031004/30898ac.pdf>.

«À suivre», Liberté, 108 (18, 6), novembre-décembre 1976, p. 207-209. URL : <http://www.erudit.org/culture/liberte1026896/liberte1031004/30898ac.pdf>.

«L’essai», Montréal, Maison de Radio-Canada, 23 novembre 1976. Entrevues par Lise Gauvin et François Ricard. Invités : André Belleau, Renald Bérubé, Marcel Rioux.

«Jacques Godbout, l’Isle au dragon», Livres et auteurs québécois 1976, 1977, p. 77; repris sous le titre «L’Isle au dragon de Jacques Godbout» dans Y a-t-il un intellectuel dans la salle ?, Montréal, Primeur, coll. «L’échiquier», 1984, p. 138-140.

«À suivre», Liberté, 109 (19, 1), janvier-février 1977, p. 87.

«À suivre», Liberté, 109 (19, 1), janvier-février 1977, p. 91.

«Culture populaire et culture “sérieuse” dans le roman québécois», Liberté, 111 (19, 3), mai-juin 1977, p. 31-36; repris dans Y a-t-il un intellectuel dans la salle ?, Montréal, Primeur, coll. «L’échiquier», 1984, p. 141-144; repris dans Surprendre les voix, Montréal, Boréal, coll. «Papiers collés», 1986, p. 159-165.

«Un nécrologue mortifié», Liberté, 111 (19, 3), mai-juin 1977, p. 101-102. [Contre Robert Guy Scully]

«Conditions d’une sociocritique», Liberté, 111 (19, 3), mai-juin 1977, p. 111-117; repris dans Y a-t-il un intellectuel dans la salle ?, Montréal, Primeur, coll. «L’échiquier», 1984, p. 100-104.

«À suivre», Liberté, 111 (19, 3), mai-juin 1977, p. 119.

«À suivre», Liberté, 111 (19, 3), mai-juin 1977, p. 122.

«À suivre», Liberté, 111 (19, 3), mai-juin 1977, p. 124-125.

«À suivre», Liberté, 112-113 (19, 4-5), juillet-octobre 1977, p. 373-374.

«À suivre», Liberté, 112-113 (19, 4-5), juillet-octobre 1977, p. 379.

«Guadeloupe ambiguë», Liberté, 112-113, juillet-octobre 1977, p. 371-372; repris dans Y a-t-il un intellectuel dans la salle ?, Montréal, Primeur, coll. «L’échiquier», 1984, p. 38; repris dans Surprendre les voix, Montréal, Boréal, coll. «Papiers collés», 1986, p. 27-28.

«Un génocide en douce, de P. Vadeboncoeur : un discours crépusculaire», Voix et images, 3, 1, septembre 1977, p. 154-156; repris sous le titre «Un discours crépusculaire» dans Y a-t-il un intellectuel dans la salle ?, Montréal, Primeur, coll. «L’échiquier», 1984, p. 145-147.

«Pour un dictionnaire», Liberté, 114 (19, 6), novembre-décembre 1977, p. 2-65. [Article collectif auquel Belleau participe pour les définitions suivantes : «Baroque», p. 5; «Information (Théorie de l’)», p. 22-23; «Littérature», p. 35-36; «Néo-platonicisme», p. 41; «Universalisme», p. 60]

«Le personnage de l’écrivain dans le roman québécois (1940-1960)», Montréal, Université de Montréal, thèse de doctorat, août 1978, viii/247 p. Dir. : Gilles Marcotte.

«Le décrochage des signes : Rabelais comme lieu linguistique pluriel», Liberté, 115 (20, 1), janvier-février 1978, p. 68-82; repris sous le titre «Le décrochage des signes» dans Y a-t-il un intellectuel dans la salle ?, Montréal, Primeur, coll. «L’échiquier», 1984, p.193-200; repris sous le titre «Le décrochage des signes» dans Notre Rabelais, Montréal, Boréal, coll. «Papiers collés», 1990, p. 127-140.

«Un libre discours sur le roman», le Devoir, 8 avril 1978, p. 37; repris dans Y a-t-il un intellectuel dans la salle ?, Montréal, Primeur, coll. «L’échiquier», 1984, p. 105-106. [Compte rendu de le Roman en liberté de Félicien Marceau, 1978]

«Le “Zola” de Jacques Allard et autres considérations…», le Devoir, 6 mai 1978, p. 35. [Compte rendu de Zola, le chiffre du texte de Jacques Allard, 1978]

[s.t.], Liberté, 118-119 (20, 4-5), juillet-octobre 1978, p. 254. [Compte rendu de Dieu est Dieu, nom de Dieu ! de Maurice Clavel]

[s.t.], Liberté, 118-119 (20, 4-5), juillet-octobre 1978, p. 255. [Contre Jean-Paul de Lagrave]

[s.t.], Liberté, 118-119 (20, 4-5), juillet-octobre 1978, p. 256. [Court billet énigmatique où Oscar Wilde côtoie Claude Beausoleil…]

[s.t.], Liberté, 118-119 (20, 4-5), juillet-octobre 1978, p. 256. [«Les purs puent» — c’est le texte au complet.]

Interventions dans François Hébert et René Lapierre, «Les 25 ans de l’Hexagone», Montréal, Maison de Radio-Canada, Service des transcriptions et dérivés de la radio, dans le cadre de l’émission «Actuelles» de Radio-Canada, 20 au 24 novembre 1978, 47 p. (p. 9-11, 16-17, 18, 19-21, 24-25)

«Culture de masse et institution littéraire», Liberté, 120 (20, 6), novembre-décembre 1978, p. 3-6; repris dans Y a-t-il un intellectuel dans la salle ?, Montréal, Primeur, coll. «L’échiquier», 1984, p. 75-77; repris dans Surprendre les voix, Montréal, Boréal, coll. «Papiers collés», 1986, p. 149-153.

[s.t.], Liberté, 120 (20, 6), novembre-décembre 1978, p. 124. [«LES PURS PUENT DE PLUS EN PLUS» — c’est le texte au complet.]

[s.t.], Liberté, 123 (21, 3), mai-juin 1979, p. 125. [Contre Roger Lemelin]

[s.t.], Liberté, 123 (21, 3), mai-juin 1979, p. 126. [Belleau rapporte un mot de Michel Van Schendel : «Barthes, c’est Ravel».]

[s.t.], Liberté, 123 (21, 3), mai-juin 1979, p. 127. [«Si on passe toute sa vie à dire non, on ne pourra pas à la fin dire oui» — c’est le texte au complet.]

[s.t.], Liberté, 123 (21, 3), mai-juin 1979, p. 127. [«Il y a chez Lemelin quelque chose du Québécois en visite à Montréal : il en met toujours trop» — c’est le texte au complet.]

[s.t.], Liberté, 123 (21, 3), mai-juin 1979, p. 127. [«La médecine moderne, c’est l’Inquisition plus l’anesthésie» — c’est le texte au complet.]

«À suivre», Liberté, 124-125 (21, 4-5), juillet-octobre 1979, p. 286.

Le Romancier fictif. Essai sur la représentation de l’écrivain dans le roman québécois, Montréal, Presses de l’Université du Québec, coll. «Genres et discours», 1980, 155 p. Note liminaire de Marc Angenot. Réédition : Québec, Nota bene, coll. «Visées critiques», 1999. Édition de François Dumont.

«Portrait du prof en jeune littératurologue (circa 1979, détails)», Liberté, 127 (22, 1), janvier-février 1980, p. 29-33; repris dans Y a-t-il un intellectuel dans la salle ?, Montréal, Primeur, coll. «L’échiquier», 1984, p. 107-109; repris dans Surprendre les voix, Montréal, Boréal, coll. «Papiers collés», 1986, p. 91-95.

«L’esthétique du oui», Liberté, 128 (22, 2), mars-avril 1980, p. 9-11; repris dans Y a-t-il un intellectuel dans la salle ?, Montréal, Primeur, coll. «L’échiquier», 1984, p. 78-79; repris sous le titre «Avant le Référendum de 1980 : l’esthétique du oui» dans Surprendre les voix, Montréal, Boréal, coll. «Papiers collés», 1986, p. 99-102.

«À suivre», Liberté, 128 (22, 2), mars-avril 1980, p. 123-126.

«Préface» à la Nouvelle Barre du jour, 89, avril 1980 («Le fantastique»), p. 5-6; repris sous le titre «Fonction du fantastique» dans Y a-t-il un intellectuel dans la salle ?, Montréal, Primeur, coll. «L’échiquier», 1984, p. 110-111; repris sous le titre «Fonction du fantastique» dans Surprendre les voix, Montréal, Boréal, coll. «Papiers collés», 1986, p. 69-71.

«L’effet Derome ou Comment Radio-Canada colonise et aliène son public», Liberté, 129 (22, 3), mai-juin 1980, p. 3-8; repris sous le titre «L’effet Derome» dans Y a-t-il un intellectuel dans la salle ?, Montréal, Primeur, coll. «L’échiquier», 1984, p. 82-85; repris sous le titre «L’effet Derome» dans Surprendre les voix, Montréal, Boréal, coll. «Papiers collés», 1986, p. 107-114.

«À suivre», Liberté, 129 (22, 3), mai-juin 1980, p. 125-127.

«Approches et situation de l’essai québécois», Voix et images, 5, 3, printemps 1980, p. 537-543; repris dans Y a-t-il un intellectuel dans la salle ?, Montréal, Primeur, coll. «L’échiquier», 1984, p. 148-153.

«On ne meurt pas de mourir», Liberté, 131, septembre-octobre 1980, p. 9-11; repris dans Y a-t-il un intellectuel dans la salle ?, Montréal, Primeur, coll. «L’échiquier», 1984, p. 80-81; repris sous le titre «Après le Référendum de 1980 : on ne meurt pas de mourir» dans Surprendre les voix, Montréal, Boréal, coll. «Papiers collés», 1986, p. 103-105; repris sous le titre «Après le référendum de 1980 : on ne meurt pas de mourir» dans Jean-François Chassay (édit.), Anthologie de l’essai au Québec depuis la Révolution tranquille, Montréal, Boréal, 2003, p. 83-85.

«Le conflit des codes dans l’institution littéraire québécoise», Liberté, 134 (23, 2), mars-avril 1981, p. 15-20; repris dans Y a-t-il un intellectuel dans la salle ?, Montréal, Primeur, coll. «L’échiquier», 1984, p. 154-157; repris dans Surprendre les voix, Montréal, Boréal, coll. «Papiers collés», 1986, p. 167-174; repris dans Lise Gauvin et Gaston Miron (édit.), Écrivains contemporains du Québec depuis 1950, Paris, Seghers, 1989, p. 74-75.

«André Belleau. 11 novembre 1981», Montréal, Entreprises Radio-Canada, coll. «Les transcriptions radio», série «Le travail de la création», 8, 1981, 10 p.

«Parle (r) (z) la France», Liberté, 138 (23, 6), novembre-décembre 1981, p. 29-34; repris dans Y a-t-il un intellectuel dans la salle ?, Montréal, Primeur, coll. «L’échiquier», 1984, p. 45-47; repris sous le titre «Parle (r) (z) de la France» dans Surprendre les voix, Montréal, Boréal, coll. «Papiers collés», 1986, p. 33-38.

«Relire le jeune Lukacs», Liberté, 138, 23 : 6, novembre-décembre 1981, p. 105-115; repris dans Signum (Collège royal militaire du Canada), 1, 1982, p. 115-133; repris dans Georg Lukács et la théorie littéraire contemporaine, Montréal, A.P.F.U.C., 1983; repris dans Y a-t-il un intellectuel dans la salle ?, Montréal, Primeur, coll. «L’échiquier», 1984, p. 112-118.

«À suivre», Liberté, 138 (23, 6), novembre-décembre 1981, p. 134-135.

«Pour la nouvelle», préface à André Carpentier, Du pain et des oiseaux, Montréal, VLB éditeur, 1982, p. 7-12; repris dans Y a-t-il un intellectuel dans la salle ?, Montréal, Primeur, coll. «L’échiquier», 1984, p. 119-120; repris dans Surprendre les voix, Montréal, Boréal, coll. «Papiers collés», 1986, p. 65-68.

«La petite maison dans la prairie», Liberté, 141 (24, 3), mai-juin 1982, p. 5-8.

«Jean Filiatrault (1919-1982)», Liberté, 141 (24, 3), mai-juin 1982, p. 137.

«Homo etiam mundus est», Liberté, 142 (24, 4), juillet-août 1982, p. 28-36; repris dans Y a-t-il un intellectuel dans la salle ?, Montréal, Primeur, coll. «L’échiquier», 1984, p. 48-52.

«L’Allemagne comme lointain et comme profondeur», Liberté, 143 (24, 5), octobre 1982, p. 30-39; repris dans Y a-t-il un intellectuel dans la salle ?, Montréal, Primeur, coll. «L’échiquier», 1984, p. 53-58; repris dans Surprendre les voix, Montréal, Boréal, coll. «Papiers collés», 1986, p. 39-48.

«Reprise critique du concept de carnavalisation», dans M. M. Bakhtine, son Cercle, son influence, Kingston, Queen’s University, 1983, p. 12-19.

«Le fragment de Batiscan», dans Dix contes et nouvelles fantastiques par dix auteurs québécois, Montréal, Quinze, 1983, p. 65-88. [Nouvelle]

«Ginette et Yvon rue Gilford», Liberté, 145 (25, 1), février 1983, p. 75-79. [Pastiche de Michel Tremblay]

«Les écrivains québécois sont-ils des intellectuels ?», Liberté, 145 (25, 1), février 1983, p. 86-88; repris dans Y a-t-il un intellectuel dans la salle ?, Montréal, Primeur, coll. «L’échiquier», 1984, p. 86-87; repris dans Surprendre les voix, Montréal, Boréal, coll. «Papiers collés», 1986, p. 155-157.

«Langue et nationalisme», Liberté, 146 (25, 2), avril 1983, p. 2-9; repris sous le titre «Pour un unilinguisme antinationaliste» dans Y a-t-il un intellectuel dans la salle ?, Montréal, Primeur, coll. «L’échiquier», 1984, p. 88-92; repris sous le titre «Pour un unilinguisme antinationaliste» dans Surprendre les voix, Montréal, Boréal, coll. «Papiers collés», 1986, p. 115-123.

«The Viking Portable Library», Liberté, 146 (25, 2), avril 1983, p. 110-111.

«Rêver à Pétrarque», Liberté, 147 (25, 3), juin 1983, p. 204-205.

«La Nuit du grand boss», Liberté, 147 (25, 3), juin 1983, p. 211.

«“Bouquins”», Liberté, 147 (25, 3), juin 1983, p. 215-216.

«Code social et code littéraire dans le roman québécois», l’Esprit créateur, 24, 3, automne 1983, p. 19-31; repris dans Surprendre les voix, Montréal, Boréal, coll. «Papiers collés», 1986, p. 175-192.

«Maroc sans noms propres», Liberté, 149 (25, 5), octobre 1983, p. 129-134; repris dans Y a-t-il un intellectuel dans la salle ?, Montréal, Primeur, coll. «L’échiquier», 1984, p. 59-62; repris dans Surprendre les voix, Montréal, Boréal, coll. «Papiers collés», 1986, p. 49-55.

«Le formol du formalisme», Liberté, 149 (25, 5), octobre 1983, p. 153-155; repris dans Y a-t-il un intellectuel dans la salle ?, Montréal, Primeur, coll. «L’échiquier», 1984, p. 121-122.

«Liberté : la porte est ouverte», le Devoir, 5 novembre 1983, p. VIII; repris dans Y a-t-il un intellectuel dans la salle ?, Montréal, Primeur, coll. «L’échiquier», 1984, p. 175-177; repris dans Surprendre les voix, Montréal, Boréal, coll. «Papiers collés», 1986, p. 21-25.

«Petite essayistique», Liberté, 150 (25, 6), décembre 1983, p. 7-10; repris dans Y a-t-il un intellectuel dans la salle ?, Montréal, Primeur, coll. «L’échiquier», 1984, p. 7-9; repris dans Surprendre les voix, Montréal, Boréal, coll. «Papiers collés», 1986, p. 85-89; repris dans Lise Gauvin et Gaston Miron (édit.), Écrivains contemporains du Québec depuis 1950, Paris, Seghers, 1989, p. 72-73; repris dans Marie Malo, Guide de la communication écrite au cégep, à l’université et en entreprise, Montréal, Québec/Amérique, 1996, p. 269-270; repris dans Jean-François Chassay (édit.), Anthologie de l’essai au Québec depuis la Révolution tranquille, Montréal, Boréal, 2003, p. 205-208.

«M. Mordecai Richler est un parfait salaud», Liberté, 150 (25, 6), décembre 1983, p. 136-138.

«La démarche sociocritique au Québec», Voix et images, 8, 2, hiver 1983, p. 299-310; repris sous le titre «La sociocritique et la littérature québécoise» dans Y a-t-il un intellectuel dans la salle ?, Montréal, Primeur, coll. «L’échiquier», 1984, p. 158-165; repris sous le titre «La méthode sociocritique» dans Caroline Bayard (édit.), 100 Years of Critical Solitudes. Canadian and Québécois Criticism from the 1880s to the 1980s, Toronto, ECW Press, 1992, p. 170-179.

«Carnavalisation et roman québécois : mise au point sur l’usage d’un concept de Bakhtine», Études françaises, 19, 3, hiver 1983-1984, p. 51-64; repris sous le titre «La dimension carnavalesque du roman québécois» dans Y a-t-il un intellectuel dans la salle ?, Montréal, Primeur, coll. «L’échiquier», 1984, p. 166-174; repris sous le titre «La dimension carnavalesque du roman québécois» dans Notre Rabelais, Montréal, Boréal, coll. «Papiers collés», 1990, p. 141-156.

Y a-t-il un intellectuel dans la salle ?, Montréal, Primeur, coll. «L’échiquier», 1984, 206 p. «Avant-propos» de René Lapierre.

«Des roses pour Candy Bar», dans Dix nouvelles humoristiques par dix auteurs québécois, Montréal, Quinze, 1984, p. 80-89. [Nouvelle]

«Présentation», Études françaises, 20, 1, printemps 1984, p. 5-6.

«Carnavalesque pas mort ?», Études françaises, 20, 1, printemps 1984, p. 37-44; repris dans Surprendre les voix, Montréal, Boréal, coll. «Papiers collés», 1986, p. 193-202.

«L’ordinateur saisi par le mythe», Critère, 37, printemps 1984, p. 69-74; repris dans Surprendre les voix, Montréal, Boréal, coll. «Papiers collés», 1986, p. 203-209.

«André Carpentier et le discours littéraire fantastique», Imagine…, 22 (5, 5), juin 1984, p. 25-30. Suivi d’une «Réponse d’André Carpentier. Pourquoi écrire… du fantastique», p. 31-35

«Indépendance du discours et discours de l’indépendance», Liberté, 153 (26, 3), juin 1984, p. 14-26; repris dans Surprendre les voix, Montréal, Boréal, coll. «Papiers collés», 1986, p. 125-139.

«Notre Rabelais», Montréal, Maison de Radio-Canada, Service des transcriptions et dérivés de la radio, cinq entretiens sur Rabelais dans le cadre de l’émission «Actuelles» de Radio-Canada, 29 octobre au 2 novembre 1984, 63 p.; repris sous le titre «Cinq entretiens» dans Notre Rabelais, Montréal, Boréal, coll. «Papiers collés», 1990, p. 11-89.

«Pourquoi je ne demanderai pas de subventions numériques pour des recherches digitales (et vice versa)», Liberté, 158 (27, 2), avril 1985, p. 34-39; repris dans Surprendre les voix, Montréal, Boréal, coll. «Papiers collés», 1986, p. 211-217.

«Romans au cinéma», Liberté, 158 (27, 2), avril 1985, p. 152. [Sur les adaptations cinématographiques de Maria Chapdelaine et de Bonheur d’occasion]

«Les souvenirs de Gérard Pelletier : une mémoire hors du temps», Liberté, 159 (27, 3), juin 1985, p. 88-92; repris dans Surprendre les voix, Montréal, Boréal, coll. «Papiers collés», 1986, p. 141-146. [Compte rendu de les Années d’impatience 1950-1960, 1983]

«Lorsqu’il m’arrive de surprendre les voix», Liberté, 161 (27, 5), octobre 1985, p. 26-36; repris dans Surprendre les voix, Montréal, Boréal, coll. «Papiers collés», 1986, p. 221-233.

Surprendre les voix, Montréal, Boréal, coll. «Papiers collés», 1986, 237 p. «Avertissement» de François Ricard et Fernand Ouellette.

«Le dernier livre de Bakhtine : la fin comme commencement», le Bulletin Bakhtine/The Bakhtin Newsletter (Kingston, Queen’s University), 2, 1986, p. 130-133; repris dans Notre Rabelais, Montréal, Boréal, coll. «Papiers collés», 1990, p. 169-175.

«Entretien autobiographique avec Wilfrid Lemoine», Liberté, 169 (29, 1), février 1987, p. 4-27. Transcription par François Ricard d’un entretien radiophonique du 4 mai 1978 dans la série «À la croisée des chemins».

«La passion de l’essai», Liberté, 169 (29, 1), février 1987, p. 92-97. Transcription d’un entretien radiophonique du 11 octobre 1981 avec Marcel Bélanger dans le cadre de l’émission «Le travail de la création».

«Du dialogisme bakhtinien à la narratologie», traduction de Robert Melançon, Études françaises, 23, 3, hiver 1988, p. 9-17; repris dans Notre Rabelais, Montréal, Boréal, coll. «Papiers collés», 1990, p. 157-168.

Notre Rabelais, Montréal, Boréal, coll. «Papiers collés», 1990, 177 p. «Présentation» de Diane Desrosiers et François Ricard.

Belleau, André, Julio Cortazar, François Hébert et Ig, «Correspondances», Liberté, 194 (33, 2), avril 1991, p. 95-107.

«Saint Joyce, écrivain et martyr», l’Impossible, 2, février 1993, p. 64-67. Transcription d’un entretien radiophonique du 17 février 1982 dans le cadre de l’émission «Horizons».

«Le lecteur de polars. Extraits des Cahiers de lecture (1969-1986)», dans Benoît Melançon et Pierre Popovic (édit.), Miscellanées en l’honneur de Gilles Marcotte, Montréal, Fides, 1995, p. 219-237.

Coudon(c) !

Pas plus tard que la semaine dernière, l’Oreille tendue twittait ceci : «Mon fils de 11 ans vient de dire “du coup”. Je pense à le déshériter.» Réponse, sibylline pour certains, de François Bon : «coudonc…».

Coudon(c), donc.

La graphie n’est pas fixée. Au «coudonc» de l’ami François ou de @Dutrizac répondent le «coup donc» de Sylvain Hotte (Attaquant de puissance, p. 218) et le «coudon» de Réjean Ducharme (Dévadé, p. 44) ou de Marc Beaudet et Luc Boily (Gangs de rue, p. 17).

@machinaecrire en propose l’origine suivante : «Principe d’économie : “Écoute donc” devient “‘cout’donc” devient “coudonc” devient “coudon”. Ah bin, coudon.» Il rejoint par là le Dictionnaire de la langue québécoise (1980) de Léandre Bergeron (p. 151), qui choisit la graphie coudon.

Quel est le sens de cette interjection ? Ce n’est pas plus simple. Voici au moins deux possibilités.

Elle marque l’exaspération : «Où t’a mis l’aide maritale, coudon !?»

Elle peut clore une discussion, faute d’argument à opposer à son interlocuteur : «Il a marié sa sœur ?! Coudonc…»

Il existe aussi un usage vaguement interrogatif.

«Coudon(c), è don ben bruyante, ton aide maritale ?!»

On l’aura compris : le c final ne se prononce habituellement pas.

Références

Beaudet, Marc et Luc Boily, Gangs de rue. Les Rouges contre les Bleus, Brossard, Un monde différent, 2011, 49 p. Bande dessinée.

Bergeron, Léandre, Dictionnaire de la langue québécoise, Montréal, VLB éditeur, 1980, 574 p.

Ducharme, Réjean, Dévadé, Paris et Montréal, Gallimard et Lacombe, 1990, 257 p.

Hotte, Sylvain, Attaquant de puissance, Montréal, Les Intouchables, coll. «Aréna», 2, 2010, 219 p.