Appel lexicographique à tous

Masque sanitaire porté sur le coude, Montréal, août 2021

Pandémie oblige, nous vivons désormais masqués. Que faire des masques lorsque nous ne les portons pas ? Il y a, sur le marché, des pochettes à masques. On peut simplement les mettre dans nos poches. Certains ont plutôt choisi de les porter au coude.

Comment appelleriez-vous cette pratique ?

 

[Complément du 31 août 2021]

À partir de Twitter et des commentaires ci-dessous, voici quelques propositions :

En coudelière (Louis-Xavier Michaud)

Cubitophérie du masque (Fabrice Marcoux)

Mascoudie (Fabrice Marcoux)

Cache-coude (Isabelle T.)

Mascoude, en l’honneur de Mascouche (Élise Melançon)

La discussion reste ouverte.

Fil de presse 035

Logo, Charles Malo Melançon, mars 2021

Il vous faut des lectures linguistiques ? Vous n’avez qu’à vous pencher.

Baillehache, Jonathan, le Désir de traduire. Penser la traduction selon Antoine Berman. Chateaubriand, Pound et Roubaud, Rennes, Presses universitaires de Rennes, coll. «Interférences», 2021, 164 p. URL : <http://www.pur-editions.fr/detail.php?idOuv=5144>.

Benzitoun, Christophe, Qui veut la peau du français ?, Paris, Le Robert, coll. «Temps de parole», 2021, 288 p. URL : <https://www.lerobert.com/autour-des-mots/francais/qui-veut-la-peau-du-francais-9782321016885.html>.

Borer, Alain, «Speak White !» Pourquoi renoncer au bonheur de parler français ?, Paris, Gallimard, coll. «Tracts Gallimard», série «Grand format», 2021, 48 p. URL : <http://www.gallimard.fr/Catalogue/GALLIMARD/Tracts/Grand-format/Speak-White-!>.

Candea, Maria et Laélia Véron, Le français est à nous ! Petit manuel d’émancipation linguistique, Paris, La Découverte, coll. «La Découverte Poche / Essais», 538, 2021 (2019), 224 p. Nouvelle édition suivie d’une postface inédite. URL : <https://www.editionsladecouverte.fr/le_francais_est_a_nous_-9782348069901>.

L’Oreille tendue a rendu compte de l’édition originale ici.

Cappeau, Paul, Une grammaire à l’aune de l’oral ?, Rennes, Presses universitaires de Rennes, coll. «Rivages linguistiques», 2021, 162 p. URL : <http://www.pur-editions.fr/detail.php?idOuv=5114>.

Chartier, Roger, Editer et traduire. Mobilité et matérialité des textes (XVIe-XVIIIe siècle), Paris, ÉHÉSS / Gallimard / Seuil, coll. «Hautes études», 2021, 300 p. <https://www.seuil.com/ouvrage/editer-et-traduire-roger-chartier/9782021473896>.

Chiss, Jean-Louis (édit.), le FLE et la francophonie dans le monde, Paris, Armand Colin, coll. «U Lettres», 2021, 352 p. URL : <https://www.armand-colin.com/le-fle-et-la-francophonie-dans-le-monde-9782200631734>.

Cités, 86, 2021, 212 p. Dossier «La langue sous contrôle ?». URL : <https://www.cairn.info/revue-cites-2021-2.htm>.

Colin, Jean-Paul, Dictionnaire de la vie à la campagne et des activités paysannes et agricoles. Hier et aujourd’hui, Paris, Honoré Champion, coll. «Champion Les dictionnaires», 24, 2021, 424 p. Préface de Jean Pruvost. URL : <https://www.honorechampion.com/fr/champion/12367-book-08096028-9782380960280.html>.

Déruelle, Aude et Corinne Legoy (édit.), les Mots du politique. 1815-1848, Paris, Classiques Garnier, coll. «POLEN – Pouvoirs, lettres, normes», 24, 2021, 196 p. URL : <https://classiques-garnier.com/les-mots-du-politique-1815-1848.html>.

Éla. Études de linguistique appliquée, 201, 2021, 128 p. Dossier «Dictionnaires et culture numérique dans l’espace francophone. 2. Perspectives pragmatiques de la description numérique du français», sous la direction de Chiara Molinari et Nadine Vincent. URL : <https://www.cairn.info/revue-ela-2021-1.htm>.

Fripiat, Bernard, 3 minutes pour comprendre 50 moments-clés de l’histoire de la langue française, Le courrier du livre, 2021, 155 p. URL : <https://www.editions-tredaniel.com/minutes-pour-comprendre-50-moments-cles-de-lhistoire-de-la-langue-francaise-p-9306.html>.

Gendrot, Nathalie et Stéphane Marie, 150 drôles d’expressions pour cultiver son jardin, Paris, Le Robert, coll. «150 drôles d’expressions», 2021, 320 p. URL : <https://www.lerobert.com/autour-des-mots/francais/150-droles-d-expressions-pour-cultiver-son-jardin-9782321016441.html>.

Giaufret, Anna, Montréal dans les bulles. Représentations de l’espace urbain et du français parlé montréalais dans la bande dessinée, Québec, Presses de l’Université Laval, coll. «Les voies du français», 2021, 300 p. URL : <https://www.pulaval.com/produit/montreal-dans-les-bulles-representations-de-l-espace-urbain-et-du-francais-parle-montrealais-dans-la-bande-dessinee>.

Gollut, Jean-Daniel et Joël Zufferey, la Parole stylisée. Étude énonciative du discours indirect libre, Limoges, Éditions Lambert-Lucas, coll. «Études linguistiques et textuelles», 2021, 176 p. URL : <http://www.lambert-lucas.com/livre/la-parole-stylisee/>.

Guilbeault-Cayer, Émilie et Richard Migneault (édit.), De racines et de mots. Persistance des langues en Amérique du Nord, Québec, Septentrion, 2021, 247 p. URL : <https://www.septentrion.qc.ca/catalogue/de-racines-et-de-mots>.

Gygax, Pascal, Sandrine Zufferey et Ute Gabriel, Le cerveau pense-t-il au masculin ?, Paris, Le Robert, coll. «Temps de parole», 2021, 176 p. URL : <https://www.lerobert.com/autour-des-mots/francais/le-cerveau-pense-t-il-au-masculin-9782321016892.html>.

Kern, Étienne, le Tu et le vous. L’art français de compliquer les choses, Paris, Flammarion, 2020, 204 p. Ill. URL : <https://editions.flammarion.com/le-tu-et-le-vous/9782081479432>.

L’Oreille a présenté cet ouvrage à la radio.

Langage et société, 173, 2021, 264 p. Dossier «Charles Goodwin : l’interaction au carrefour du langage, du corps et de la société», sous la direction de Luca Greco et Lorenza Mondada. URL : <https://www.cairn.info/revue-langage-et-societe-2021-2.htm>.

Letawe, Céline, Christine Pagnoulle et Patricia Willson (édit.), Langues et rapports de force. Les enjeux politiques de la traduction, Liège, Presses universitaires de Liège, coll. «Truchements», 3, 2021, 186 p. URL : <http://www.presses.uliege.be/jcms/c_22958/langues-et-rapports-de-force>.

Marimón Llorca, Carmen, Wim Remysen et Fabio Rossi (édit.), les Idéologies linguistiques : débats, purismes et stratégies discursives, Berlin, Berne, Bruxelles, New York, Oxford, Varsovie et Vienne, Peter Lang, coll. «Sprache – Identität – Kultur», 2021, 562 p. Ill. URL : <https://www.peterlang.com/view/title/74437?format=HC>.

Martin, Richard, Encyclopédictionnaire. Précédé de Réflexions diverses sur le mot-valise, Liège, Presses universitaires de Liège, coll. «Poche / Essais», 4, 2021, 328 p. URL : <http://www.presses.uliege.be/jcms/c_23054>.

Piron, Sophie, les 100 règles incontournables pour améliorer votre orthographe, Louvain-la-Neuve, De Boeck Supérieur, coll. «Langue française – Ouvrages de référence», 2021, 240 p. URL : <https://www.deboecksuperieur.com/ouvrage/9782807329089-les-100-regles-incontournables-pour-ameliorer-votre-orthographe>.

Rey, Christophe, la Langue picarde et ses dictionnaires, Paris, Honoré Champion, coll. «Lexica – Mots et dictionnaires», 38, 2021, 182 p. URL : <https://www.honorechampion.com/fr/champion/12336-book-08535521-9782745355218.html>.

Rouillard, Dominique, les Monuments de la langue. Architecture, mémoire, écriture, Genève, MétisPress, coll. «vuesDensemble», 2021, 128 p. URL : <https://www.metispresses.ch/fr/les-monuments-de-la-langue>.

Saint-Martin, Lori, Pour qui je me prends. Récit, Montréal, Boréal, 2020, 183 p. URL : <https://www.editionsboreal.qc.ca/catalogue/livres/pour-qui-prends-2728.html>.

Zink, Michel, On lit mieux dans une langue qu’on sait mal, Paris, Les Belles Lettres, 2021, 280 p. URL : <https://www.lesbelleslettres.com/livre/4384-on-lit-mieux-dans-une-langue-quon-sait-mal>.

L’Oreille étend son registre

«Bienvenue en cleptocratie», pancarte

On n’a jamais trop de mots. L’Oreille tendue en a relevé quelques-uns, nouveaux pour elle.

Les «influenceurs de la frustration» sont des infruenceurs, dixit Mike Tremblay.

Ne rajeunissant pas, l’Oreille devrait-elle craindre la vieillolescence (Paul-André Fortier), voire l’âgicide (Réjean Hébert) ? En anglais, dans un registre malheureusement voisin, il y a senicide (Niall Ferguson).

Jair Bolsonaro poursuit, selon Antonio Pele, des nécropolitiques. On ne les confondra pas avec les necropoetics (Donald Hall).

La «condomisation de nos villes et villages» (Mario Girard) n’a rien à voir avec le condom et tout à voir avec le condominium.

«L’écrivain Sylvain Tesson a forgé le mot “stégophilie” pour nommer sa passion : escalader les immeubles, les églises, les cathédrales jusqu’à leurs sommets, pour y passer des nuits entières» (France Culture). On lui souhaite d’être prudent.

Toujours chez France Culture, découvrons la léthargocratie. Marc Séguin, lui, parle de pseudocratie.

«Variante d’americana pour notre coin d’Amérique» ? Allons écouter un peu de québécana (Sylvain Cormier). Cela nous reposera.

Fil de presse 033

Logo, Charles Malo Melançon, mars 2021

Petit ménage dans la besace bibliolinguistique de l’Oreille tendue.

Aphatie, Jean-Michel et Michel Feltin-Palas, J’ai un accent, et alors ?, Paris, Michel Lafont, 2020.

Avanzi, Mathieu, avec la complicité d’Alain Rey et Aurore Vincenti, Comme on dit chez nous. Le grand livre du français de nos régions, Paris, Le Robert, 2020, 240 p.

Babylonia. La Rivista per l’insegnamento e l’apprendimento delle lingue, 1, 2020. Dossier «Le français en Suisse… 20 ans après. Französisch in der Schweiz… 20 Jahre danach. Il francese in Svizzera… 20 anni dopo. Il franzos en Svizra… 20 ons suenter», sous la direction d’Amelia Lambelet, Jean-François de Pietro, Jeanne Pantet et Zorana Sokolovska.

Beaudoin-Bégin, Anne-Marie et Pascale Constantin, le Boss des bécosses. Les expressions du Québec en BD, Montréal, Auzou, 2020.

Boissieu, Christian de, les 100 Mots de la politique monétaire, Paris, Presses universitaires de France, coll. «Que sais-je ?», 3969, 2020, 128 p.

Bouchard, Chantal, la Langue et le nombril. Une histoire sociolinguistique du Québec, Montréal, Presses de l’Université de Montréal, coll. «Nouvelles études québécoises», 2020 (1998), 296 p.

Campese, Sandrine, Un petit dessin pour parler comme les grands, Paris, Le Robert, 2020, 128 p.

Derrida, Jacques, le Calcul des langues. Distyle, Paris, Seuil, coll. «Bibliothèque Derrida», 2020, 108 p. Édition établie par Geoffrey Bennington et Katie Chenoweth.

Develey, Alice et Jean Pruvost, Les mots qui ont totalement changé de sens. Un mou énervé !, Paris, Le Figaro édition, coll. «Mots & caetera», 2020.

Encel, Frédéric, les 100 Mots de la guerre, Paris, Presses universitaires de France, coll. «Que sais-je ?», 4192, 2020, 128 p.

European Journal of Language Policy, 12, 1, 2020.

Francophonie, pour l’amour d’une langue, Bruxelles, Nevicata, en partenariat avec l’OIF, coll. «L’âme des peuples», 2020, 104 p.

Fuchs Catherine et Sylvie Garnier, Lexique raisonné du français académique. Tome 1. Les collocations verbo-nominales, Paris, Ophrys, 2020, 320 p.

Gaudu, François, les 100 Mots du droit, Paris, Presses universitaires de France, coll. «Que sais-je ?», 3889, 2020, 128 p.

Glottopol. Revue de sociolinguistique en ligne, 34, juillet 2020. Dossier «Les “langues de France”, 20 ans après», sous la direction de Christian Lagarde.

Grant, Anthony P., The Oxford Handbook of Language Contact, Oxford, Oxford University Press, 2020, 792 p.

Guitton, René, les 100 Mots de Rimbaud, Paris, Presses universitaires de France, coll. «Que sais-je ?», 4174, 2020, 128 p.

Hébert, Pierre, Bernard Andrès et Alex Gagnon (édit.), Atlas littéraire du Québec, Montréal, Fides, 2020, xvii/496 p.

L’Information grammaticale, 166, juin 2020. Dossier «La variation régionale en grammaire», sous la direction de Mathieu Avanzi et André Thibault.

Journal of Historical Sociolinguistics, 6, 2, octobre 2020. Dossier «Comparative Sociolinguistic Perspectives on the Rate of Linguistic Change», sous la direction de Terttu Nevalainen, Tanja Säily et Turo Vartiainen.

Lacroix, Frédéric, Pourquoi la loi 101 est un échec, Montréal, Boréal, 2020, 264 p.

Laflèche, Guy, l’Office québécois de la langue française et ses travailleuses du genre, Laval, Éditions du singulier, 2020.

Le Goffic, Pierre, Grammaire de la subordination, Paris, Ophrys, 2019, 306 p.

Linx. Revue des linguistes de l’Université Paris Ouest Nanterre La Défense, 80, 2020. Dossier «L’héritage de Jean Dubois et Françoise Dubois-Charlier», sous la direction de Laetitia Leonarduzzi.

Multilingua, 39, 5, septembre 2020. Dossier «Linguistic Diversity in a Time of Crisis : Language Challenges of the COVID-19 Pandemic», sous la direction de Jie Zhang and Jia Li.

Neologica, 14, 2020, 274 p. Dossier «Perception, réception et jugement des néologismes».

Nore, Françoise, Bizarre, vous avez dit bizarre. Cabinet de curiosités de la langue française, Paris, Opportun, 2020, 256 p.

Peled, Yael et Daniel M. Weinstock (édit.), Language Ethics, Montréal et Kingston, McGill-Queen’s University Press, 2020, 264 p.

Pruvost, Jean, l’Histoire de la langue française [Un vrai roman], Paris, Le Figaro littéraire, coll. «Mots&Caetera», 2020.

Recherche en langue française, 2, 2020.

Reinke, Kristin (édit.), Attribuer un sens. La diversité des pratiques langagières et les représentations sociales, Québec, Presses de l’Université Laval, coll. «Culture française d’Amérique», 2020, 320 p.

Remysen, Wim et Sandrine Tailleur (édit.), l’Individu et sa langue. Hommages à France Martineau, Québec, Presses de l’Université Laval, coll. «Les voies du français», 2020, 296 p.

Römer, Thomas, les 100 Mots de la Bible, Paris, Presses universitaires de France, coll. «Que sais-je ?», 4057, 2020, 128 p.

Siouffi, Gilles (édit.), Histoire de la phrase française. Des Serments de Strasbourg aux écritures numériques, Arles, Actes Sud, 2020, 376 p.

Soulié, Julien et M. la Mine, Et cetera, et cetera. La langue française se raconte, Paris, Éditions First, 2020, 144 p.

Trimaille, Cyril, Christophe Pereira, Karima Ziamari et Médéric Gasquet-Cyrus (édit.), Sociolinguistique des pratiques langagières de jeunes. Faire genre, faire style, faire groupe autour de la Méditerranée, Saint-Martin-d’Hères, UGA éditions, 2020.

Verdier, Marie (édit.), le Tour du monde du français, Paris, La Librairie Vuibert, 2019, 192 p.

Verreault, Claude et Claude Simard, la Langue de Charlevoix et du Saguenay—Lac-Saint-Jean : un français qui a du caractère, Québec, Presses de l’Université Laval, coll. «Langue française en Amérique du Nord», 2020, 168 p.

Wakim, Nabil, l’Arabe pour tous. Pourquoi ma langue est taboue en France, Paris, Seuil, 2020, 208 p.

Walter, Henriette, les Petits Plats dans les grands. La savoureuse histoire des mots de la cuisine et de la table, Paris, Robert Laffont, 2020, 288 p.

Lexique de retour de vacances

«Privé», panneau de signalisation

 

analyse

Comprendre n’est pas analyser : «Je suis pas ici pour comprendre, je suis ici pour analyser» (Michel Bergeron, ex-entraîneur de hockey devenu joueurnaliste, TVA sports, 1er août 2020).

batterie

Absence de branchement électrique oblige, l’Oreille tendue a dû maîtriser l’usage de la batterie à décharge profonde, aussi appelée batterie à décharge poussée, associée à un panneau solaire. Elle n’est pas peu fière d’elle.

belleau, andré

La dixième contribution de l’Oreille à la chaîne vidéo l’Histoire nous le dira de Laurent Turcot a été mise en ligne pendant ses vacances. Elle porte sur le professeur et intellectuel québécois André Belleau (1930-1986). Ça se trouve ici.

coaler

Enfumer volontairement un cycliste quand on est automobiliste. «Dans le jargon, on parle de se faire “coaler”, qu’on pourrait traduire par se faire “encharbonner”» (le Devoir, 3 août 2020, p. A3).

compréhension (merci de votre ~)

Encore et toujours.

confluence

L’Oreille aime quand les tweets, par hasard, dialoguent. Voilà pourquoi elle a créé la Confluence des tweets. Ces dernières semaines, la récolte a été bonne.

cv

L’Oreille est professeure d’université. Une de ses tâches est de contribuer à l’avancement des connaissances. Même en vacances, elle s’y consacre. Cinq exemples.

Chevalet et table, construction maison

Meuble intérieur avec tablettes

Table extérieure avec parasol

Table à pique-nique

Toilette extérieure sur socle

gélinotte huppée

Voir perdrix (peut-être).

graine, grainer, grainage

Au Québec, dans la langue populaire, le mot graine désigne le sexe masculin. Il désigne aussi maintenant, du moins sous la plume du chroniqueur Patrick Lagacé, celui qui graine : la graine est en effet adepte du grainage; elle trempe son pénis dans le verre d’une personne de l’autre sexe sans que celle-ci le sache. Édifiant.

motomarine

Dans la Presse+ du 1er août, Mario Girard s’en prend aux motomarines, «cette plaie». Définition coproposée par l’Oreille dans le Dictionnaire québécois instantané en 2004 : «Chancre riverain» (p. 145).

noune

Le mot était en première page du Devoir le 20 juillet. Explication .

Photo du journal le Devoir

pas creux

Toutes les piscines n’ont pas la même profondeur : il y a en de profondes, de moins profondes, d’inégalement profondes. Ces dernières sont généralement composées d’un creux et d’un pas creux : «Vous étiez peut-être sur le bord de la piscine pour regarder le hockey, vendredi, car rien ne symbolise le hockey comme d’être assis dans le pas creux, un mojito à la main, n’est-ce pas ?» (Marc-Antoine Godin, Athlétique, 7 août 2020)

perdrix

Volatile invisible mais audible quand il prend son envol.

piner

Qui a fréquenté les salons de quilles à une époque déjà ancienne connaît le verbe piner : il s’agissait de l’activité du pineur, celui qui remettait manuellement les quilles à leur place entre deux carreaux. Dans le domaine du véhicule récréatif, le verbe a toujours cours : qui pine une roulotte la fixe au véhicule qui la tirera.

pinotte

Au moment de dépiner (voire piner), le livreur de roulotte de l’Oreille s’interrogeait sur la carrossabilité du chemin à parcourir, fait de terre et de (plus ou moins) gros cailloux. «C’est de la pinotte, ça, Monsieur», jugea-t-il, mais il livra néanmoins.

Chemin en forêt

pourriste

Touriste pourri, selon le Devoir du 25 juillet. L’Oreille espère ne pas en avoir été une.

tchén’ssâ

Elle n’avait pas servi depuis plusieurs années, mais elle est revenue à la vie au cours des dernières semaines. Merci à elle.

La scie de la maîtresse des lieux

 

Référence

Melançon, Benoît, en collaboration avec Pierre Popovic, Dictionnaire québécois instantané, Montréal, Fides, coll. «Biblio-Fides», 2019 (2004), 234 p. Illustrations de Philippe Beha. Édition de poche : Montréal, Fides, coll. «Biblio-Fides», 2019, 234 p.

Benoît Melançon, en collaboration avec Pierre Popovic, Dictionnaire québécois instantané, éd. de 2019, couverture