Glanes de campagne

Le Québec, donc, «ira aux urnes», le 1er octobre.

Premier tweet électoral de l’Oreille tendue :

Quelques jours plus tard, elle tweete ceci, à titre de «Citation du jour» : «Je n’écoute jamais les circonlocutions, dit Mlle Bürstner» (Kafka, le Procès). @ljodoin retweete, avec les mots clics #elections2018 et #polqc. Bien vu.

Un texte d’opinion de la Presse+, signé Mathieu Bélisle, rappelle à l’Oreille que les choses n’ont pas changé depuis les élections de 2012.

Sur Twitter, le 6 septembre, le Devoir publie ceci : «Legault plaide pour un État de “gros bon sens”.» Jadis, l’Oreille s’est penchée sur ce GBS.

En 2017, l’Oreille a publié un texte sur les pogos, Manon Massé oblige. Ce texte est redevenu populaire depuis quelques semaines.

Supports d’écriture

Fer à repasser et tablette

L’Oreille tendue, pour dire du mal du style de quelqu’un, aime reprendre une expression d’un vieux professeur de son université : «écrit à bicyclette». Elle a déjà entendu, dans le même registre, «écrit à la truelle».

Jusqu’à la lecture d’une entrée de Contagions, le blogue de François-Ronan Dubois, elle ignorait l’existence d’«écrit au fer à repasser». Elle prend bonne note.