Le zeugme du dimanche matin et de Jean-François Vilar

«La fuite de Varennes ne date que de quelques semaines et nul ne doute que Capet a trahi, sa propre parole et la Nation.»

Jean-François Vilar, les Fous de Chaillot, Paris, Éditions Baleine, coll. «Tourisme et polar», 1997, 25 p., p. 7.

Le zeugme du dimanche matin et de Marguerite Yourcenar

«Il aurait pu rentrer dans sa forge sans être inquiété, mais il était de ceux qui préfèrent à tout la saveur de l’air libre et de la nourriture volée.»

Marguerite Yourcenar, Nouvelles orientales, Paris, Gallimard, coll. «L’imaginaire», 1963 (1938), 149 p., p. 105.

Le zeugme du dimanche matin et de Patrice Lacombe

«La branche de l’Outaouais qui, en cet endroit, prend le nom de “Rivière des Prairies”, y roule ses eaux impétueuses et profondes, jusqu’au bout de l’île [de Montréal], où elle les réunit à celle du St-Laurent. Une forêt de beaux arbres respectés du temps et de la hache du cultivateur, couvre dans une grande étendue, la côte et le rivage.»

P.-S. — Ponctuation certifiée d’origine.

Patrice Lacombe, la Terre paternelle, présentation par André Vanasse, texte de l’édition de 1850, Montréal, Hurtubise HMH, coll. «Cahiers du Québec», série «Textes et documents littéraires», 4, 1972, 119 p., p. 39.