Le zeugme du dimanche matin et de Fawzia Zouari

Lettres à Flaubert, 2017, couverture

«Quand je dis “nous”, je désigne une cinquantaine d’enfants de paysans, aux yeux mangés par les mouches et les rêves.»

Fawzia Zouari, «Te souviens-tu de notre première rencontre ?», dans Yvan Leclerc (édit.), Lettres à Flaubert, Vincennes, Éditions Thierry Marchaisse, coll. «Lettres à…», 2017, p. 23-27, p. 23.

Le zeugme du dimanche matin et de Roy Pinker

Roy Pinker, Faire sensation, 2017, couverture

«Admirablement documenté, [le roman de Philip Roth The Plot Against America] mêle habilement la fiction politique avec les souvenirs personnels de l’écrivain dans son Newark natal, une petite ville où vit une communauté juive soudée et démocrate.»

Roy Pinker, Faire sensation. De l’enlèvement du bébé Lindbergh au barnum médiatique, Marseille, Agone, coll. «Contre-feux», 2017, 232 p. Ill.

Le zeugme du dimanche matin et de Steve Laflamme

Steve Laflamme, le Chercheur d’âme, 2017, couverture«Elle discutait avec le barman, accompagnée de rien d’autre que d’un verre vide, de sa malchance et — Xavier l’avait remarqué aux regards qu’elle jetait au destin ici et là — d’un improbable espoir.»

Steve Laflamme, le Chercheur d’âme, Montréal, Éditions de l’Homme, coll. «Thriller», 2017, 461 p., p. 54.

Les zeugmes du dimanche matin et de Jean-Simon DesRochers

Jean-Simon DesRochers, les Inquiétudes, 2017, couverture

«Le cinquième jour du neuvième mois dans le camp de réfugiés, Anh, son père et son oncle partaient en direction du Canada, pays dont ils ne connaissaient rien, sinon qu’ils pourraient y vivre en paix et en français» (p. 184).

«Il la baise, sans condom ni cérémonial» (p. 269).

Jean-Simon DesRochers, les Inquiétudes. L’année noire – 1, Montréal, Les Herbes rouges, 2017, 591 p.