Le zeugme du dimanche matin et d’Hervé Prudon

«Un mariage, un divorce, quelques maîtresses et même maman ne m’avaient rien appris des femmes, sinon qu’elles font l’amour, du yoga, des enfants, des mystères et autres salamalecs.»

Hervé Prudon, Champs-Élysées, Paris, Mazarine, 1984, 214 p., p. 14.

Le zeugme du dimanche matin et d’Éric Dupont

«Solange aurait pu se lever pour protester, mais elle préféra se vautrer dans son siège et dans son silence plutôt que d’affronter Madeleine.»

Éric Dupont, la Fiancée américaine, Montréal, Marchand de feuilles, 2015 (2012), 877 p., p. 815.

Le zeugme du dimanche matin et de Lesage

«Je leur representai que rien n’étoit plus facile que de nous rendre maîtres du vaisseau, si nous en attaquions l’équipage la nuit & à propos : qu’après cela nous reprendrions aisément nos propres Vaisseaux, & peut-être même la fregate Angloise.»

Alain-René Lesage, les Avantures de Monsieur Robert Chevalier, dit de Beauchêne, capitaine de flibustiers dans la nouvelle France, Paris, Ganeau, 1732, t. II, p. 259.

Les zeugmes du dimanche matin et d’Éric Dupont

«Ces deux folles vont donc en métro et en secret au centre-ville […]» (p. 447).

«Elles finissent par prendre leur courage à deux mains — et une caisse enregistreuse — et brisent une porte de verre» (p. 447-448).

Éric Dupont, la Fiancée américaine, Montréal, Marchand de feuilles, 2015 (2012), 877 p.