Les zeugmes du dimanche matin et de Jean Echenoz

Jean Echenoz, Vie de Gérard Fulmard, 2020, couverture

«D’ici là, mes trois sous se compactant vers l’unité, béni soit le ciel mais surtout ce qui vient d’en tomber sur Auteuil, grâce à quoi se voir différé le paiement de mon terme» (p. 18).

«Les tapis et les meubles — guéridons stratifiés de livres d’art et de catalogues de salles des ventes, méridiennes, sofas, poufs — ainsi que la décoration — un Staël, un Klein, trois antiquités soclées — dénotent un goût et un matelas bancaire analogues» (p. 40).

«Je ne tombe que sur son répondeur ou sur des incapables» (p. 43-44).

«Louise est présente en tailleur gris foncé, non loin de Guillaume Flax et de Cédric Ballester tous deux en bleu marine avec Dorothée Lopez en retrait» (p. 65).

«On y accède sans difficulté ni physionomiste, il suffit de pousser la porte» (p. 131).

Jean Echenoz, Vie de Gérard Fulmard, Paris, Éditions de Minuit, 2020, 235 p.

Le zeugme du dimanche matin et de Robert Belleret

Robert Belleret, Paul Bocuse, 2019, couverture

«“Tu es monté jusqu’ici à vélo ? Tu n’es pas un feignant, je t’embauche !” lui glisse en substance la monumentale patronne (qui, à trente ans, pesait près de cent kilos), auréolée de gloire et de fins cheveux poivre et sel.»

Robert Belleret, Paul Bocuse. L’épopée d’un chef, Paris, Éditions de l’Archipel, coll. «Biographie», 2019, 259 p., p. 38.

Autopromotion 479 (en quelque sorte)

Alphabet dactylologique de l’abbé de L’Épée

L’Oreille tendue professe et encadre à l’Université de Montréal.

Ce vendredi, le 17, à 16 h 30 et à Paris, une de ses étudiantes soutiendra sa thèse de doctorat.

Amann, Flora, «Sourds et muets entre savoir et fiction au tournant des Lumières», Montréal et Paris, Université de Montréal et Sorbonne-Université, thèse de doctorat en cotutelle, décembre 2019, 395 p. Directeurs : Michel Delon (Sorbonne-Université) et Benoît Melançon (Université de Montréal).

Jury :

Joël Castonguay-Bélanger (University of British Columbia), président du jury

Michel Delon (Sorbonne-Université), codirecteur

Stéphanie Genand (Université de Dijon), membre du jury

Benoît Melançon (Université de Montréal), codirecteur

Lieu :

Sorbonne-Université
Maison de la recherche
28, rue Serpente, salle D323
Paris 75006

Illustration : Alphabet dactylologique de l’abbé de L’Épée

Le zeugme du dimanche matin et de Courtilz de Sandras

Courtilz de Sandras, Mémoires de M. le marquis de Montbrun, éd. de 2004, couverture

«faites-lui votre cour, jouez avec lui, gagnez sa confiance, et son argent si vous pouvez, et enfin portez-le à s’en revenir ici»

Courtilz de Sandras, Mémoires de M. le marquis de Montbrun, texte de 1701, texte établi, annoté et indexé par Érik Leborgne, préface de René Démoris, Paris, Desjonquères, coll. «XVIIIe siècle», 2004, 250 p., p. 206.

Le zeugme du dimanche matin et d’Éric Forbes

Éric Forbes, Amqui, 2017, couverture

«Un petit barrage hydroélectrique s’était autrefois érigé sur la rivière Matapédia, tout près de l’endroit où les deux hommes se tenaient maintenant. Il n’en restait plus aujourd’hui que des ruines de ciment et de pierres, ainsi que quelques traîtres remous ayant englouti, au fil des ans, son lot de jeunes gens téméraires. Chénier y avait souvent péché avec son ami Joël, sans rien attraper d’autre que de minuscules anguilles et de vilains rhumes automnaux.»

Éric Forbes, Amqui, Montréal, Héliotrope, coll. «Noir», 2017, 289 p., p. 237. Édition numérique.