De Larousse au Robert

Dictionnaires Le Robert, 2022, couvertures

La semaine dernière, on annonçait les nouveautés lexicales du Petit Larousse 2022.

Cette semaine, c’est au tour du Petit Robert.

Arrêtons-nous à la page 7 du prospectus présentant ces nouveautés, celle où se trouve le texte «Francophonie, français régional» :

En Belgique, on peut dire qu’il gouttine lorsqu’il pleut légèrement, et on a de l’eau dans les caves lorsque l’on porte un pantalon trop court. […]
Au Canada, un téteux est un flatteur, et une personne vlimeuse est rusée et malicieuse. La chefferie désigne la fonction de chef d’un parti politique. Un vêtement usé au coton est usé jusqu’à la corde et une gibelotte est un plat sans consistance, peu appétissant. Avoir déjà vu neiger témoigne d’une longue expérience, et on est sur la trotte lorsque l’on est en balade. Enfin, avoir le bras dans le tordeur désigne le fait de s’engager dans un processus irréversible.
[…]
En Afrique subsaharienne, monter signifie commencer sa journée de travail et descendre la terminer. La viande de brousse désigne la viande d’animaux sauvages.

S’agissant du feu de plancher, les Québécois préfèrent leur cave au singulier, d’où avoir de l’eau dans la cave.

Pour le téteux, voici la double définition proposée en 2004 par le Dictionnaire québécois instantané :

1. Qui tourne autour du pot. Robert ne sait pas quand il épousera Céline. Quel téteux ! 2. Qui flagorne un max. Céline est une méchante téteuse (p. 218).

Le deuxième sens rejoint la définition du Robert; le premier s’y ajoute.

Quant à tordeur, on trouvera quelques exemples ici.

Selon les besoins, enfin, on peut remplacer la viande de brousse par de la viande de bois.

Ce sera tout pour aujourd’hui.

 

Référence

Melançon, Benoît, en collaboration avec Pierre Popovic, Dictionnaire québécois instantané, Montréal, Fides, 2004 (deuxième édition, revue, corrigée et full upgradée), 234 p. Illustrations de Philippe Beha. Édition de poche : Montréal, Fides, coll. «Biblio-Fides», 2019, 234 p.