Troubles de l’identité ?

Mélissa Verreault, Voyage léger, 2011, couverture

«Le commis me demande si on cherche quelque chose en particulier. Si on cherche quelque chose… Qui est ce on, je ne sais pas. […] L’homme me parle de la température en regardant la flaque s’agrandir à mes pieds, spécifie que c’est inhabituel pour ce temps de l’année. D’où tu viens, qu’il demande du même souffle, moi c’est Robert, si t’as besoin de quoi que ce soit. Je suis passée du on au tu. Cette familiarité déplacée me convient.»

Mélissa Verreault, Voyage léger. Roman, Chicoutimi, La Peuplade, 2011, 219 p., p. 111-112.