L’oreille tendue de… Jacques Poulin

Jacques Poulin, Chat sauvage, 1998, couverture«Le Vieux n’arrivait pas. Je tendais l’oreille pour entendre les trois bruits annonçant une visite, mais ce fut en vain. Un quart d’heure s’écoula, puis une demi-heure, et je compris qu’il ne viendrait pas.»

Jacques Poulin, Chat sauvage, Montréal et Arles, Leméac et Actes Sud, 1998, 188 p., p. 155.

L’oreille tendue de… Alice Guéricolas-Gagné

Alice Guéricolas-Gagné, Saint-Jambe, 2018, couverture«Lorsque nous tendons l’oreille, seuls dans la nuit, nous cherchons en réalité l’air qui nous manque et pour lequel nous sortons constamment dans les rues, effrayés à l’idée de perdre une seule des nuances que revêt le ciel à la brunante.»

Alice Guéricolas-Gagné, Saint-Jambe, Montréal, VLB éditeur, 2018, 168 p., p. 10.

L’oreille tendue de… André Hardellet

André Hardellet, Lourdes, lentes…, éd. de 1977, couverture

«Pour la première fois depuis longtemps, je subis l’angoisse propre à celui qui attend dans un aéroport. Du gars paumé dans la foule, l’oreille tendue vers l’annonce des prochains atterrissages, des retards dans l’horaire ou des “incidents techniques” qui préludent à une triste réalité.»

André Hardellet, Lourdes, lentes…, Paris, Union générale d’éditions, coll. «10/18», 1164, 1977 (1969), 190 p., p. 100.

L’oreille tendue de… Adeline Dieudonné

Adeline Dieudonné, la Vraie Vie, 2018, couverture«Je tendais l’oreille pour tenter de mesurer la position de mes poursuivants, mais seuls les bruits de la forêt me parvenaient.»

«Je tendais l’oreille. Le silence s’était refermé sur la nuit comme un rideau de velours sombre. J’étais seule.»

Adeline Dieudonné, la Vraie Vie, Paris, L’iconoclaste, 2018, 200 p. Édition numérique.

L’oreille tendue de… François Blais

François Blais, Iphigénie en Haute-Ville, 2006, couverture

«Cette nuit-là, un morne silence régnait sur la mare. Toutefois, en tendant bien l’oreille, on pouvait entendre la conversation que tenaient les parents de notre jeune magnat du pain.»

François Blais, Iphigénie en Haute-Ville. Roman à l’eau de rose, Québec, L’instant même, 2006, 200 p., p. 66.