BDHQ, encore

lbert Chartier, Bouboule, éd. de 2019, couverture

L’Oreille tendue s’intéresse depuis longtemps à l’œuvre du bédéiste québécois Albert Chartier de même qu’à la représentation du hockey dans la bande dessinée.

Lisant Bouboule, la reproduction récente de la série publiée par Chartier dans le journal la Patrie en 1936-1937, elle a donc été sensible aux planches «Amateur de hockey» (24 janvier 1937, p. 16) et «Un as du hockey…!!!» (21 février 1937, p. 20).

La présence de ce sport n’étonne pas dans un album où il est question de baseball (p. 5), de lutte (p. 6), de culture physique (p. 6), de ski (p. 15, p. I), de bobsleigh (p. 17) et de natation (p. 22). Le ton n’étonne pas plus : Bouboule tombe d’avanies en déconfitures, de mésaventures en déconvenues. Dans «Amateur de hockey», il va au Forum (de Montréal) assister à un match des Canadiens (de Montréal) contre les Maroons (de Montréal), mais il n’arrive pas à voir quoi que ce soit, ce qui ne l’empêchera pas de recevoir une rondelle en plein visage. Dans «Un as du hockey…!!!», il essaie d’impressionner des enfants avec son jeu, mais il marque dans son propre but, avant de voir la glace (extérieure) s’effondrer sous son poids; il finira gardien de but («Vous n’avez qu’à boucher le filet pendant que nous jouerons !»). Deux vedettes contemporaines sont nommées, Howie Morenz (p. 16) et Aurèle Joliat (p. 20).

En 2016, l’Oreille a publié un texte sur «bande dessinée et hockey au Québec». Elle y insistait sur les deux principaux traits de la représentation en cases de ce sport : l’humour, la violence. Bouboule ne fera pas mentir cette hypothèse de lecture. On y traite avec humour la violence sur la glace.

P.-S.—Les textes de Bouboule sont signés par René-O. Boivin («ROB»), apprend-on dans le dossier final de Pierre Skilling (p. II).

P.-P.-S.—Le moment est arrivé : il existe dorénavant une rubrique «BDHQ» consacrée aux textes de l’Oreille sur la Bande Dessinée et le Hockey au Québec.

Références

Chartier, Albert, Bouboule, Montréal, Moelle Graphik, 2019, 27/v p. Archives et documentation : Rosaire Fontaine. Restauration des planches : Christian Quesnel et Julien Poitras. Dossier : Pierre Skilling. Postface : Jacques Samson.

Melançon, Benoît, «BDHQ : bande dessinée et hockey au Québec», dans Benoît Melançon et Michel Porret (édit.), Pucks en stock. Bande dessinée et sport, Chêne-Bourg (Suisse), Georg, coll. «L’Équinoxe. Collection de sciences humaines», 2016, p. 101-117.

Double titre du mardi

Du cochon et de la tirelire

Qui joue cochon, au Québec, ne respecte pas les règles. Par exemple, Brad Marchand, des Bruins de Boston — c’est du hockey —, est la quintessence du joueur cochon.

Dans les échanges internationaux entre la Chine et le Canada, ça joue dur ces jours-ci, notamment en matière de commerce du porc. La Chine ne respecterait pas les règles du jeu, d’où le titre suivant, tiré de la Presse+ du 5 mai 2019 : «La Chine joue “cochon”. Les représailles chinoises contre les exportations de porc canadien démontrent clairement la frustration de Pékin envers Ottawa.»

Joli.

Accouplements 133

(Accouplements : une rubriquel’Oreille tendue s’amuse à mettre en vis-à-vis deux œuvres, ou plus, d’horizons éloignés.)

Je hais le hockey : deux couvertures de livre

Tant de haine. Pourquoi ?

Références

Barcelo, François, J’haïs le hockey, Montréal, Coups de tête, coll. «Roman noir», 45, 2011, 111 p.

Bertschy, Pascal, Je hais le hockey, Genève, Slatkine, 2016, 248 p.

Autopromotion 423

Affiche de la 24e édition du Colloque interuniversitaire en études littéraires (CIEL)

La 24e édition du Colloque interuniversitaire en études littéraires — CIEL XXIV, pour parler la langue du Super Bowl — se tiendra le 1er mai à l’Université de Montréal. L’Oreille tendue fait partie du comité d’organisation. Ci-dessous, le programme.

Université de Montréal
Pavillon Lionel-Groulx
Local C-8141 (salle du CRILCQ)

 

9 h — Accueil

 

Première séance : Renversements de pouvoir
Présidence : Émilie Bauduin (Université du Québec à Montréal)

9 h 15 — Mélodie Drouin : «Penser l’horizontalité des oppressions : les stratégies narratives performatives et politiques d’Édouard Louis»

9 h 35 — Catherine Fortin : «L’écriture de l’abjection comme un joyeux sabbat»

9 h 55— Discussion

 

10 h 15 — Pause

 

Deuxième séance : Questions de genre
Présidence : Jolianne Bourgeois (Université McGill)

10 h 30 — Fabrice C. Bergeron : «Barbey d’Aurevilly contre Eugène Poitou. L’œuvre de Balzac au centre d’une querelle journalistique»

10 h 50 — Virginie Turcot : «La polygénéricité de la Vengeance Nostre Seigneur : de la chanson de geste au récit hagiographique»

11 h 10 — Discussion

 

11 h 30 — Dîner

 

Troisième séance : L’écriture du deuil
Présidence : Eugénie Matthey-Jonais (Université de Montréal)

13 h — Élise Achille-Sautrelle : «L’écriture du deuil dans l’œuvre diaristique et poétique de Simone Routier»

13 h 20 — Sophie Marcotte : «Le rôle de l’imagination dans l’écriture post-mémorielle»

13 h 40 — Discussion

 

14 h — Pause

 

Quatrième séance : Lieux et littérature
Présidence : Éric Debacq (Université de Montréal)

14 h 20 — Alexandre Jutras : «Entre la tchén’ssâ et le livre»

14 h 40 — Maxime Leblond : «Sources thermales et sources livresques — la description des bains de Bade chez Le Pogge, Montaigne, Münster et Lescarbot»

15 h — Discussion

 

15 h 30 — Pot de fin de colloque