Le zeugme du jeudi matin

Stéphanie Kaufmann, Ici et là. Récits, 2009, couverture«[Cela] dépendait du temps qu’il faisait ou dont je disposais.»

Stéphanie Kaufmann, Ici et là. Récits, Québec, L’instant même, 2009, 110 p., p. 18.

 

[Complément du 16 juin 2016]

Interrogation de l’Oreille tendue : ne s’agirait-il pas plutôt d’une diaphore ?

Le zeugme du mardi matin

Marie-Pascale Huglo, Peaux, 2002, couverture«[Je] sortais avec un nœud dans la gorge et une pile de vaisselle sale […]».

Marie-Pascale Huglo, Peaux, Québec, L’instant même, 2002, 143 p., p. 119.

Le zeugme du vendredi matin

Marie-Pascale Huglo, Peaux, 2002, couverture«Nous échangeons un sourire d’abord, nos gâteaux ensuite.»

Marie-Pascale Huglo, Peaux, Québec, L’instant même, 2002, 143 p., p. 138.

Le zeugme du dimanche matin et de Stéphanie Kaufmann

Stéphanie Kaufmann, Ici et là. Récits, 2009, couverture«De l’extérieur, on n’y voyait que du feu, et du carton bien découpé.»

Belle virgule, qui fait le zeugme moins zeugme.

Stéphanie Kaufmann, Ici et là. Récits, Québec, L’instant même, 2009, 110 p., p. 56.