Le zeugme du dimanche matin et d’Arthur Machen

Arthur Machen, The Great God Pan and Other Horror Stories, éd. de 2018, couverture

«[…] I accordingly managed to be on the look-out in company with my cicerone at a quarter to ten, and the hour and the lady came with equal punctuality.»

Arthur Machen, The Great God Pan and Other Horror Stories, Oxford, Oxford World Classics, 2008 (1894), p. 45.

Le zeugme du dimanche matin et de Dinu Bumbaru

Dinu Bumbaru, Carnet d’un promeneur dans Montréal, 2020, couverture

«À l’angle des rues Bernard et Waverly, un bel ouvrage de menuiserie marque l’intersection et résiste au temps et à la banalisation.»

Dinu Bumbaru, Carnet d’un promeneur dans Montréal, Montréal, La Presse, 2020, 198 p., p. 107.

P.-S.—L’Oreille tendue a présenté ce texte le 9 juillet 2020.

Le zeugme du dimanche matin et de Lawrence Block

Lawrence Block, The Burglar Who Painted Like Mondrian, 1983, couverture

«The waitress appeared and leaned forward impressively. Carolyn gave her a full-tilt smile and ordered a martini, very cold, very dry, and very soon.»

Lawrence Block, The Burglar Who Painted Like Mondrian, New York, HarperCollins, 2005 (1983). Édition numérique (iBooks).

Le zeugme du dimanche matin et de Voltaire

Voltaire, Nanine, édition de 1772, page de titre

«Et nos procès, dont l’embarras extrême
Était si triste et si peu fait pour nous,
Sont enterrés, ainsi que mon époux» (v. 6-8, p. 876).

Voltaire, Nanine (1749), dans Théâtre du XVIIIe siècle, Paris, Gallimard, coll. «Bibliothèque de la Pléiade», 241, 1972, vol. I, p. 871-939 et 1442-1449. Textes choisis, établis, présentés et annotés par Jacques Truchet.