Le zeugme du dimanche matin et de Patrick Roy

Patrick Roy, L’homme qui a vu l’ours, 2015, couverture

«Il était arrivé avec sa valise, son porte-documents, ses traits tirés et son ordinateur […]»

Patrick Roy, L’homme qui a vu l’ours, Montréal, Le Quartanier, coll. «Polygraphe», 09, 2015, 459 p., p. 326.

P.-S.—L’Oreille tendue a présenté ce texte durant l’été 2015.

La douceur du foyer

L’art est un sport de combat, 2011, couverture

L’Oreille tendue connaissait l’existence du «théâtre d’appartement» : des gens viennent jouer chez vous. Elle ignorait celle de la «lutte d’appartement».

Voici la définition qu’en donne Jean-Marc Huitorel dans un livre récent (où il est notamment question de la représentation de la boxe en art contemporain), L’art est un sport de combat :

Dans The New Life (1996), [l’artiste américain Cameron Jamie] se bat, masqué, contre un sosie de Michael Jackson, reprenant là l’engouement des Mexicains pour la lutte d’appartement où, par petites annonces, on contacte son adversaire pour un combat privé, sans règles, où violence et jeux sexuels constituent un mélange aussi explosif que potentiellement dangereux (p. 16).

On n’arrête pas le progrès.

 

Référence

Huitorel, Jean-Marc, Christine Mennesson et Barbara Forest, L’art est un sport de combat, Calais et Arles, Musée des beaux-arts de Calais et Analogues, maison d’édition pour l’art contemporain, 2011, 127 p. Ill. Édition bilingue français-anglais.