L’oreille tendue de… Pierre Nepveu

Pierre Nepveu, Géographies du pays proche, 2022, couverture

«Là où la politique n’est plus écoute, là où elle ne tend plus l’oreille aux complaintes humaines, à la douleur des corps et des esprits, aux drames des petites et grandes communautés, là où elle n’est plus que pouvoir et raison majoritaire, elle se condamne moralement elle-même.»

Pierre Nepveu, Géographies du pays proche. Poète et citoyen dans un Québec pluriel, Montréal, Boréal, coll. «Papiers collés», 2022, 249 p., p. 102.

L’oreille tendue de… André Belleau

Portrait d’André Belleau, 1963

«Dans la cellule adjacente, plus un bruit. Ils tendent l’oreille, tâchent de capter des bribes. La sonnerie les a fait sursauter. Enfin la caution qui s’annonce… Puis le déclic de l’appareil raccroché. Et le silence à nouveau.»

André Belleau, «Trois nouvelles», Écrits du Canada français, 16, 1963, p. 190-217, p. 211. [«Sous le pont de l’Est» (p. 191-202), «Ce jour-là à Deception Bay» (p. 203-210), «Liguori» (p. 211-217)]

Illustration : portrait d’André Belleau, le Devoir, 26 octobre 1963, p. 17.

P.-S.—André Belleau ? Par ici.

L’oreille tendue de… Natalie Jean

Natalie Jean, le Goût des pensées sauvages et autres nouvelles, 2020, couverture

«Je me penche sur une rosette de ciboulette en tendant l’oreille. Une mésange se moque un peu de moi, le bruit des feuilles qui poussent, sinon rien. Ouf.»

Natalie Jean, le Goût des pensées sauvages et autres nouvelles, Montréal, Leméac, 2020, 144 p., p. 90.

L’oreille tendue de… Gérard Bessette

Gérard Bessette, la Bagarre, couverture

«— Vous êtes injuste, Ken. Vous… Elle [Thérèse] s’arrêta, tendit l’oreille. Weston écouta lui aussi. Ils entendirent une porte s’ouvrir et les pas traînards de Mme Beauchamp glisser dans le corridor.»

Gérard Bessette, la Bagarre, Montréal, Le cercle du livre de France, 1958, 231 p., p. 42.

L’oreille tendue de… Monique Proulx

Monique Proulx, les Aurores montréales, éd. de 2016, couverture

«Sa voix est si basse et déprimée qu’il doit tendre l’oreille exagérément pour entendre ce qu’elle dit.»

Monique Proulx, les Aurores montréales. Nouvelles, Montréal, Boréal, coll. «Boréal compact», 85, 2016 (1996), 238 p., p. 121.