Accouplements 85

(Accouplements : une rubriquel’Oreille tendue s’amuse à mettre en vis-à-vis deux œuvres, ou plus, d’horizons éloignés.)

Elle-même ne le croit pas toujours, mais l’Oreille tendue a déjà été jeune. Il pouvait alors lui arriver — horresco referens — de faire des déclarations excessives. (Elle s’est guérie de ce travers depuis.)

En 1989, Jean-François Chassay rapportait une de ces déclarations : «Et si jamais vous vous retrouvez en prison, méditez cette phrase de Benoît Melançon : “La prison ? Enfin, j’aurai le temps de lire”» (p. 38).

Si l’on en croit le magazine The New Yorker du 13 mars 2017, d’autres que l’Oreille penseraient la même chose.

«Stress Prison», The New Yorker, 13 mars 2017

Cela devrait-il être une source de consolation (rétrospective) ?

 

Référence

Chassay, Jean-François, «D’une nuit à l’autre», Prétexte (Département d’études françaises, Faculté des arts et des sciences, Université de Montréal), 2, 1, 4e trimestre 1980, p. 32-38.

Apprendre le français

David Sedaris, Engulfed in Flames, 2008, couverture

David Sedaris, même s’il habite plusieurs mois par année en France, a du mal avec la langue française. Dans When You Are Engulfed in Flames (2008), il fait remarquer que la prison est un excellent lieu pour apprendre une nouvelle langue, du moins dans sa version la plus populaire.

Though harsh in other respects, prison would be an excellent place to learn a foreign language—total immersion, and you’d have the new slang before it even hits the streets. Unlike the French school that I actually attended, this one, when it came to verbs, would likely start with the imperative : «Bend over.» «Take it.» That kind of thing. Still, though, you’d have your little conversations. In the cafeteria, in the recreation room or crafts center, if they have them in a French prison, and I imagine they do (éd. de 2009 p. 186).

L’Oreille tendue n’y avait jamais pensé.

 

Référence

Sedaris, David, When You Are Engulfed in Flames, New York, Back Bay Books. Little, Brown and Company, 2009 (2008), xii/323 p.