Le zeugme du dimanche matin et de Fawzia Zouari

Lettres à Flaubert, 2017, couverture

«Quand je dis “nous”, je désigne une cinquantaine d’enfants de paysans, aux yeux mangés par les mouches et les rêves.»

Fawzia Zouari, «Te souviens-tu de notre première rencontre ?», dans Yvan Leclerc (édit.), Lettres à Flaubert, Vincennes, Éditions Thierry Marchaisse, coll. «Lettres à…», 2017, p. 23-27, p. 23.

L’oreille tendue de… Simenon

Simenon, les Anneaux de Bicêtre, 1963, couverture

«Le groupe passait lentement d’un lit à l’autre et des regards le suivaient, certains, à peine humains, qui n’exprimaient plus qu’une peur animale. Chacun attendait son tour, tendait l’oreille, s’efforçait de comprendre les commentaires du médecin qui auraient aussi bien pu être prononcés en latin.»

Simenon, les Anneaux de Bicêtre (1963), dans Romans. II, édition établie par Jacques Dubois, avec Benoît Denis, Paris Gallimard, coll. «Bibliothèque de la Pléiade», 496, 2003, p. 807-916 et 1604-1620, p. 1057.

Accouplements 96

(Accouplements : une rubriquel’Oreille tendue s’amuse à mettre en vis-à-vis deux œuvres, ou plus, d’horizons éloignés.)

Sur Twitter, chez l’excellent @machinaecrire, le 14 juillet 2014 :

Dans la Presse+ du jour, chez Stéphane Laporte :

Stéphane Laporte, la Presse+, 18 août 2017

Les grands esprits se rencontrent.