Autopromotion 333

Dérapages poétiques. Volume 1, 2017, couvertureCe soir, vers 17 h 40, au micro d’Annie Desrochers, à l’émission le 15-18 de la radio de Radio-Canada à Montréal, l’Oreille tendue ira causer de l’ouvrage Dérapages poétiques. Volume 1, dont elle signe la préface.

Sur le projet Dérapages poétiques, on peut lire le Devoir ou Métro.

La réception de l’ouvrage ? Voyez ici ou . Elle est bonne.

 

[Complément]

On peut (ré)entendre l’entretien ici.

L’ouvrage vient d’être recommandé par Émilie Perreault.

 

Référence

Dérapages poétiques. Volume 1, Montréal, Atelier 10, 2017, 222 p. Préface de Benoît Melançon.

Accouplements 102

Olympia Yvan-Cournoyer (Drummondville, Québec), 2008(Accouplements : une rubriquel’Oreille tendue s’amuse à mettre en vis-à-vis deux œuvres, ou plus, d’horizons éloignés.)

Jean-François Tremblay, «Le centenaire de la LNH. Hockey d’hier à aujourd’hui : table ronde des légendes», la Presse+, 18 novembre 2017.

«Placez la bande 10 pieds plus loin, vous aurez plus de place. Quand tu gagnes la mise en jeu dans ta zone, tu es censé avoir le contrôle de la rondelle. Maintenant, ils doivent dégager la rondelle le long de la bande car il n’y a pas d’espace sur la glace. Ce n’est pas normal. Mais c’est trop tard. Ils ne vont jamais agrandir la glace» (Yvan Cournoyer).

Melançon, Benoît, «Seize mesures pour réformer le hockey et sa culture», Nouveau projet, 05, printemps-été 2014, p. 133-137.

«Quatrième mesure. Enlever la première rangée de sièges qui entoure actuellement les patinoires de la Ligue nationale de hockey et en profiter pour augmenter la taille de la glace (il ne faut surtout pas récupérer cet espace pour y installer des meneuses de claques). Les patineurs triompheront des joueurs qui traînent leur piano sur leur dos.

(Cela n’arrivera pas : les propriétaires d’équipes nous expliqueront doctement comment cela les priverait de revenus, eux qui, comme chacun le sait, tirent déjà le diable par la queue.)» (p. 134)

 

Illustration : Olympia Yvan-Cournoyer (Drummondville, Québec), 2008, photographie de CARS975 disponible sur Wikimedia Commons.

Autopromotion 332

Argument, 20, 1, 2017-2018, couverture

Pour marquer son vingtième anniversaire, la revue Argument a invité des paires d’intellectuels à débattre. L’Oreille tendue y est; elle cause, encore et toujours, de langue, cette fois-ci avec Lionel Meney.

Référence

«Savoir débattre. Numéro anniversaire 20 ans», Argument, 20, 1, automne 2017-hiver 2018, 182 p. ISSN : 1481-3971; ISBN : 978-2-89578-624-5.

Table des matières

Charbonneau, François et Patrick Moreau, «Dossier. Savoir débattre. Présentation», p. 3-6.

Quérin, Joëlle et Louis Rousseau, «Doit-on supprimer le cours Éthique et culture religieuse ?», p. 7-19.

Vinay, Patrick et Alain Naud, «L’aide médicale à mourir est-elle un progrès ?», p. 21-32.

Meney, Lionel et Benoît Melançon, «Les Québécois parlent-ils bien français ?», p. 33-45.

Scraire, Mathieu et Étienne Beaulieu, «Les animaux sont-ils des personnes ?», p. 46-58.

Durand, Guy et Daniel Weinstock, «L’État québécois doit-il cesser de financer les écoles privées ?», p. 59-71.

Gibeau, Élisabeth et Youri Chassin, «Le remboursement de la dette publique au Québec doit-il être une priorité ?», p. 72-84.

Vibert, Stéphane et Vanessa Udy, «L’appropriation culturelle, est-ce bien grave ?», p. 85-99.

Moisan, Sabrina et Éric Bédard, «Doit-on enseigner d’abord l’école nationale à l’école ?», p. 100-112.

Simard, Marc et Simon Tremblay-Pepin, «Faut-il sortir du capitalisme ?», p. 113-124.

Boucher, François et Mathieu Bock-Côté, «Immigrants : intégration à la culture commune ou multiculturalisme ?», p. 125-138.

Trottier, Jean-Philippe et Marilyse Hamelin, «Vivons-nous dans une société patriarcale ?», p. 139-151.

Benhabib, Djemila et Louis-Philippe Lampron, «La laïcité ouverte, est-ce toujours la laïcité ?», p. 152-164.

Jacques, Daniel D. et Sol Zanetti, «Doit-on en finir avec le projet d’indépendance du Québec ?», p. 165-176.

Jacques, Daniel D., «20 ans. L’esprit d’Argument, bis», p. 177-182.

Autopromotion 330

Un segment de l’émission Plus on est de fous, plus on lit !, qu’anime Marie-Louise Arsenault à la radio de Radio-Canada, est consacré à la définition de mots beaucoup présents dans l’espace public.

L’Oreille tendue a déjà eu l’occasion d’y réfléchir à débat, à expert, à authenticité et à porte-parole.

Cet après-midi, entre 14 h et 15 h, elle abordera le mot transparence.

Elle se servira notamment de ce texte, qu’elle a publié le 3 septembre 2013.

 

[Complément]

On peut (ré)entendre l’entretien ici.