Citation islandaise du jour, bis

Arnaldur Indridason, Hiver arctique, 2009, couverture

«— Aïe… laisse donc les gens parler comme ils veulent.
— Enfin, c’est comme tout le reste, je suppose que je me bats contre des moulins, regretta Erlendur.»

Arnaldur Indridason, Hiver arctique, traduction d’Éric Boury, Paris, Métailié, coll. «Métailié noir», 2009 (2005), 334 p., p. 227.

CC BY-NC 4.0 Cette œuvre est sous Licence Creative Commons Internationale Attribution-Pas d'Utilisation Commerciale 4.0.

Auteur : Benoît Melançon

Professeur, chercheur, blogueur, éditeur, essayiste, bibliographe, chroniqueur radiophonique épisodique, conférencier. Préfère Jackie Robinson à Maurice Richard.

1 pensée sur “Citation islandaise du jour, bis”

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*