Accouplements 182

Réal Ouellet, Cet océan qui nous sépare, 2008, couverture

(Accouplements : une rubriquel’Oreille tendue s’amuse à mettre en vis-à-vis deux œuvres, ou plus, d’horizons éloignés.)

Ouellet, Réal, l’Aventurier du hasard. Le baron de Lahontan. Roman, Québec, Septentrion, 1996, 435 p.

«Perds ta pagaie ou le canot si tu veux, mais pas la tête» (p. 89).

Ouellet, Réal, Cet océan qui nous sépare. Roman, Québec, Éditions Huit, coll. «Contemporains», 19, 2008, 254 p. Ill.

«Je ne vous dirai pas tous les projets qui bourdonnent dans ma tête, vous croiriez que je l’ai perdue» (p. 202).

Hotte, Sylvain, Attaquant de puissance, Montréal, Les Intouchables, coll. «Aréna», 2, 2010, 219 p.

«Il perdait la tête en essayant d’arracher la mienne […]» (p.  142).

P.-S.—En effet, nous sommes en territoire de diaphore.

P.-P.-S.—Réal Ouellet est mort il y a quelques jours.

 

[Complément du jour]

L’Oreille tendue enseigne. Certains de ses anciens étudiants ont l’œil; c’est le cas de l’Oreille québecquoise, qui se souvient de la fin du film Ridicule (1996), réalisation de Patrice Leconte, scénario de Rémi Waterhouse :

Bellegarde : Mon chapeau ! Il est perdu !
Lord Bolingbroke : Cela vaut mieux que la tête, n’est-ce pas ?

Autopromotion 414

Les relations entre le français et l’anglais ne sont jamais simples au Québec.

Il en sera question plus tard cette semaine avec la diffusion à Télé-Québec du documentaire I speak français.

Il en sera aussi question cet après-midi, entre 15 h et 16 h, à l’émission Pas tous en même temps, au micro de Karyne Lefebvre.

Dans les deux cas, l’Oreille tendue en sera.

 

[Complément du jour]

On peut (ré)entendre l’entretien d’aujourd’hui ici.

Autopromotion 411

Portrait de Benoît Melançon tiré du documentaire I speak français (2019)Karina Marceau a réalisé un documentaire sur la place de la langue française et de la langue anglaise chez les jeunes Québécois (de 18 à 30 ans).

I speak français sera diffusé à Télé-Québec le 20 mars à 20 h (rediffusion : 21 mars à 14 h et à 23 h, 24 mars à 20 h). Il sera présenté en avant-première au Théâtre Outremont le 15 mars à 20 h, en présence de la réalisatrice.

L’Oreille tendue en est, mais elle n’est pas de la bande-annonce qui tourne actuellement sur Facebook. Ses lecteurs ne seront pas étonnés d’apprendre qu’elle ne partage ni les sentiments de Mathieu Bock-Côté ni ceux de Denise Bombardier.

Dans le Journal de Montréal du jour, Karina Marceau rapporte les positions de l’Oreille, défendues notamment dans son livre Le niveau baisse !

P.-S.—Qu’est-ce qui est «circonscrit» ? Il faudra attendre la diffusion du film pour le savoir.

 

[Complément du 17 mars 2019]

Pour en savoir plus sur le documentaire, on peut lire le Devoir ou écouter Radio-Canada.

 

Référence

Melançon, Benoît, Le niveau baisse ! (et autres idées reçues sur la langue), Montréal, Del Busso éditeur, 2015, 118 p. Ill.

Benoît Melançon, Le niveau baisse !, 2015, couverture

Autopromotion 397

Ce soir, Télé-Québec présente à 20 h un documentaire réalisé par Yves Pelletier, sur une idée d’Hugues Bélanger, animé par Fabien Cloutier et produit par Richard Gohier (Zone3). Titre ? Mononcle.

L’Oreille tendue en est et elle s’appuie notamment sur ce texte.

Rediffusions le 10 janvier à 14 h et à 23 h, et le 13 janvier à 20 h.

 

[Complément du 24 juin 2020]

En rediffusion ce soir, à 20 h, à Télé-Québec.

(Pré)Autopromotion 392

Le 9 janvier 2019, Télé-Québec présentera un documentaire réalisé par Yves Pelletier, sur une idée d’Hugues Bélanger, animé par Fabien Cloutier et produit par Richard Gohier (Zone3). Titre ? Mononcle.

L’Oreille tendue en est et elle s’appuie notamment sur ce texte.