Parler Twitter

Vous voulez faire connaître une chose, mais sans la commenter directement ? Vous pouvez simplement la poser là.

http://twitter.com/confessdecrushx/status/787576626032873472

Vous voulez faire circuler une information sans vous contenter d’un retweet ? Demandez qu’on la déroule, à l’infinitif ou à l’impératif.

À votre service.

Les zeugmes du dimanche matin, de Twitter et de la collègue

«Mine de rien, deux Siams sur mes genoux, ça fait beaucoup, et parfois des histoires. #zeugme #chats #chatsautravail» (23 septembre 2016).

«Mettre son manteau, descendre l’escalier, prendre son courage et sa pelle à deux mains. #Zeugme #Neige #MerveilleuxSamediSoir #Stie» (3 janvier 2015).

«Quand une “écriture” vous donne mal aux dents et des boutons. #pseudo-zeugme @benoitmelancon c’est un #zeugme ou pas ?» (11 juillet 2014)

«“À 40 ans, la jeune fille, bien en chair et parfois en béret” http://www.ledevoir.com/opinion/blogues/les-mutations-tranquilles/407592/monica-lewinsky-apres-16-ans-la-premiere-victime-d-humiliation-sur-le-web-parle… #zeugme #FDeglise #LeDevoir» (13 mai 2014).

«Lire des notes de bas de page en 7 ou 8 points et en allemand. #Pfffffffffff #zeugme» (9 octobre 2013).

«Unter den Linden, en travaux et à contre-jour. #zeugme #Baustelle #UnterDenLinden #Berlin #RareMomentDESoleil» (18 septembre 2013).

«“Vieille croûte réactionaire”, expression adoptée à l’instant et à l’unanimité par toute la maisonnée #zeugme pour désigner ce genre de…» (14 mars 2013)

«“Poulet à la diable, au citron et au poivre noir” (Un livre de recettes) Un #zeugme culinaire et appétissant» (31 décembre 2012).

«“En mai et en librairie les éditions P.O.L. publient : […]” #PapierDansUnLivre #ServicedePresse #LilianeGiraudon #LOmeletteRouge #Zeugme» (18 juillet 2012).

«#Gailly “Et pour monsieur, Brighton, un double café noir et les toilettes.” #zeugme #LesOubliés» (9 juillet 2012).

«“Le garçon revient avec le sucre et toutes ses excuses” #ChristianGailly #LesFleurs #zeugme» (4 juillet 2012).

«Pendant ce temps, Lucie sèche sur sa chaise et sa copie. #Panne #Lenteur #Grrrrrr #ChemisesDeLArchiDuchesseSontEllesSèches #Zeugme» (29 juin 2012).

Les zeugmes (localisés) de Twitter et du dimanche matin

«L’Espace Bié se veut un incubateur d’innovation et de chanvre frais» (@espacebie).

«Quand Jean Seberg et Romain Gary se mariaient en douce, et en Corse» (France inter, via @PimpetteDunoyer).

«Au pied de cochon et de la tour de l’@UMontreal» (@benoitmelancon).

Au pied de cochon à l’Université de Montréal

«Roy Dupuis descendant la Romaine en canot et en colère contenue» (@FabienDeglise, @LeDevoir).

«les Anglais ont quitté l’UE en même temps que leur flegme légendaire» (@OursMathieu, via @PimpetteDunoyer).

«#lecturedusoir au #Luxembourg avec Aurora et Jérôme : les Cahiers du cinéma et de vacances» (@msonnet).

Vie et mort du dévolu

L’Oreille tendue, ce samedi soir, à la télévision, regardait d’une oreille distraite le match entre les Canadiens de Montréal et les Maple Leafs de Toronto — c’est du hockey.

À un moment, à RDS, François Gagnon a utilisé l’expression «jeter son dévolu». Benoîtement, l’Oreille twitta ceci.

Tweet -- Jeter son dévolu

Plus tard dans la soirée, son tweet donna lieu à des échanges nourris.

Tweet -- Jeter son dévolu

Tweet -- Jeter son dévolu

Tweet -- Jeter son dévolu

Tweet -- Jeter son dévolu

Tweet -- Jeter son dévolu

Tweet -- Jeter son dévolu

Tweet -- Jeter son dévolu

Tweet -- Jeter son dévolu

Tweet -- Jeter son dévolu

Tweet -- Jeter son dévolu

Tweet -- Jeter son dévolu

Tweet -- Jeter son dévolu

Depuis 1698 — le Petit Robert (édition numérique de 2014) date de cette année l’expression jeter son dévolu sur (qqn, qqch.) (sens : fixer son choix sur, manifester la prétention de l’obtenir) —, dévolu a-t-il jamais eu autant de succès ?

P.-S. — Comme cela arrive si souvent sur Twitter, l’échange sur dévolu mena à d’autres, sur sans ambages, sans vergogne, sans lésiner. C’est comme ça.

 

[Complément du 19 juillet 2022]

Foi de Casanova, il y a une gradation dans le dévolu : «Mon enthousiasme diminua; mais mon frère, sans me rien dire, jeta sur elle un si fort dévolu qu’une année après il se laissa attraper» (éd. de 2014, p. 335).

 

Référence

Casanova, Giacomo, Histoire de ma vie. Anthologie. Le voyageur européen, Paris, Le livre de poche, coll. «Classiques de poche», 32695, 2014, 597 p. Édition préfacée, commentée et annotée par Jean M. Goulemot.

Les yeux de l’Oreille

En vacances, l’Oreille tendue ne se coupe pas complètement du monde. Elle se tient coite, du moins ici, mais elle goûte les découvertes des autres.

Leurs découvertes linguistiques 1 (merci à @IanikMarcil)

Batman et le conditionnel

Leurs découvertes linguistiques 2 (merci à @lasoiree)

Le français de Johanne Marcotte

Leurs découvertes extrêmes (merci à @machinaecrire)

Zone de préservation extrême

Leurs découvertes signalétiques 1 (merci à @PimpetteDunoyer)

Le cimetière électoral

Leurs découvertes signalétiques 2 (merci à @PimpetteDunoyer, bis)

La route et la gaufrette

Leurs découvertes typographiques (merci à @Languagelab)

L’art de la virgule