À la fine pointe

L’adjectif extrême est partout dans la langue courante; la catégorie du même nom, en bas, à droite, en fait foi.

Extrême, ici substantivé, est aussi passé dans la langue savante : l’Université de Londres, dans le cadre de son institut parisien, organise, le 3 juin prochain, un colloque intitulé «Autour de l’extrême littéraire». On se souviendra que la critique littéraire aime parler de «l’extrême contemporain».

Il est rassurant de savoir que sont toujours ainsi repoussées les limites du savoir.

CC BY-NC 4.0 Cette œuvre est sous Licence Creative Commons Internationale Attribution-Pas d'Utilisation Commerciale 4.0.

Auteur : Benoît Melançon

Professeur, chercheur, blogueur, éditeur, essayiste, bibliographe, chroniqueur radiophonique épisodique, conférencier. Préfère Jackie Robinson à Maurice Richard.

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*