Accouplements 14

(Accouplements : une rubriquel’Oreille tendue s’amuse à mettre en vis-à-vis deux textes d’horizons éloignés.)

Le chiffre du jour ? 27.

«À vingt-sept ans, j’ai commencé à redouter la mort. C’était nouveau» (le Nénuphar et l’araignée, p. 18).

«Je venais d’avoir vingt-sept ans, l’âge parfait pour les résolutions. La jeunesse s’éloigne de soi à cet âge (du moins son innocence) et on entre, pour le meilleur et pour le pire, dans le monde adulte, on doit faire face, résoudre les problèmes et attaquer son avenir pour ne pas qu’il nous détruise» (Requiem pour un couple épuisant, p. 60).

Références

Chassay, Jean-François, Requiem pour un couple épuisant et autres nouvelles, Montréal, Leméac, 2015, 163 p.

Legendre, Claire, le Nénuphar et l’araignée, Montréal, Les Allusifs, 2015, 100 p.

CC BY-NC 4.0 Cette œuvre est sous Licence Creative Commons Internationale Attribution-Pas d'Utilisation Commerciale 4.0.

Auteur : Benoît Melançon

Professeur, chercheur, blogueur, éditeur, essayiste, bibliographe, chroniqueur radiophonique épisodique, conférencier. Préfère Jackie Robinson à Maurice Richard.

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*