L’oreille publicitaire

Maison Corbeil mène une campagne publicitaire sur le thème «L’accent québécois». On peut lire ce slogan sur des affiches le long des routes et dans un encart publicitaire distribué dans le journal la Presse, où il est développé.

Théoriquement, d’abord :

Maison Corbeil est fière de vous proposer ce qui se fait de plus beau et de plus séduisant dans le monde du design.
Pour souligner la créativité québécoise, nous vous présentons notre collection de meubles conçus et fabriqués dans notre belle province.

Pratiquement, ensuite. Sur une double page grand format (55 cm de largeur par 54 cm de hauteur), sous le titre «Pure laine», avec fond de décor moderne épuré, les concepteurs ont choisi onze expressions de la langue parlée au Québec (en majuscules, en bleu foncé) et les ont accompagnées de leur équivalent en français hexagonal (dans une police plus petite, en bleu très pale). Dans l’ensemble, les équivalents sont bien choisis.

Parmi ces expressions, quatre ont été recensées par l’Oreille tendue.

Mouiller à sciaux / Pleuvoir à verse, en grande abondance

Ne pas niaiser avec la puck / Agir rapidement

Être gorlot / Être ivre

Guidoune / Personne habillée de façon provocante

Changer quatre trente sous pour une piastre / Changer une situation pour n’y voir aucun avantage

Attache ta tuque avec de la broche / Sois prêt à affronter des difficultés

Gosser / Bricoler ou taper sur les nerfs

Écornifler / Fouiner

Accouche qu’on baptise / Dépêche-toi

Avoir de la broue dans le toupet / Être débordé

Être habillé comme la chienne à Jacques / Être vêtu de mauvais goût

Page suivante, cette illustration de souche.

Maison Corbeil, publicité, 2013

En dernière page est annoncée la création du «nouvel espace la fabricq entièrement consacré aux produits créés et fabriqués au Québec».

Du travail bien fait, avec humour.

CC BY-NC 4.0 Cette œuvre est sous Licence Creative Commons Internationale Attribution-Pas d'Utilisation Commerciale 4.0.

Auteur : Benoît Melançon

Professeur, chercheur, blogueur, éditeur, essayiste, bibliographe, chroniqueur radiophonique épisodique, conférencier. Préfère Jackie Robinson à Maurice Richard.

4 thoughts on “L’oreille publicitaire”

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*