La capitale de demain

Foi de la Maison de la littérature, ça bougera enfin dans la Vieille Capitale : le programme «Première Ovation en arts littéraires vise à développer, attirer et retenir la relève littéraire et faire de la ville de Québec une capitale littéraire favorisant la création en émergence».

L’avenir des apprenants se construit dès aujourd’hui. Merci pour eux.

CC BY-NC 4.0 Cette œuvre est sous Licence Creative Commons Internationale Attribution-Pas d'Utilisation Commerciale 4.0.

Auteur : Benoît Melançon

Professeur, chercheur, blogueur, éditeur, essayiste, bibliographe, chroniqueur radiophonique épisodique, conférencier. Préfère Jackie Robinson à Maurice Richard.

1 pensée sur “La capitale de demain”

  1. mine de rien, un des meilleurs auteurs de la « relève » que j’ai accueillis dans ma « classe maître » était titulaire d’une maîtrise UdeM sous la direction d’un certain BM – je crois que je n’ai pas fait une réunion ou une rencontre, et vraiment très heureux de participer, sans dire et redire que ces termes « relève » (pour moi: « relève de la garde », et pas du tout envie d’être parmi les « relevés ») et aussi bien ce « classe-maître » pour décalquer le « master class » US on devrait trouver mieux comme vocabulaire ?

    reste résultat, par exemple http://www.tierslivre.net/spip/spip.php?article2085

    quant à Québec village et de l’éventuelle incitation aux jeunes d’ici à aller se frotter au brassement montréalais, ça ne me regarde pas – juste terminer en disant que la plus haute densité d’auteurs-blogueurs, c’est dans les couloirs du CRILCQ/Laval qu’on les trouve, loin devant l’UqaM, et encore plus loin devant l’UdeM

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*