Autoportrait : mains et bouche

Tobias Wolff, The Barracks Thief, 1984, couverture

«He spoke with painful slowness and agitation, as if each word was a fish he had to catch with his hands

Tobias Wolff, The Barracks Thief, New York, Ecco. An Imprint of HarperCollins Publishers, 1984, 101 p., p. 49.

CC BY-NC 4.0 Cette œuvre est sous Licence Creative Commons Internationale Attribution-Pas d'Utilisation Commerciale 4.0.

Auteur : Benoît Melançon

Professeur, chercheur, blogueur, éditeur, essayiste, bibliographe, chroniqueur radiophonique épisodique, conférencier. Préfère Jackie Robinson à Maurice Richard.

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*