Première contribution à un répertoire des invectives mal choisies

Un mari à sa femme : Espèce de mal baisée !

Un père à son fils : Mon père pisse plus loin que le tien !

Une mère à son fils : Fils de pute !

CC BY-NC 4.0 Cette œuvre est sous Licence Creative Commons Internationale Attribution-Pas d'Utilisation Commerciale 4.0.

Auteur : Benoît Melançon

Professeur, chercheur, blogueur, éditeur, essayiste, bibliographe, chroniqueur radiophonique épisodique, conférencier. Préfère Jackie Robinson à Maurice Richard.

2 thoughts on “Première contribution à un répertoire des invectives mal choisies”

  1. Invectives

    J’aime bien celle-ci, d’un instituteur ou, pourquoi pas ? d’un professeur, lancée devant un classe trop bavarde :

    « À chaque fois que j’ouvre la bouche, il y a un imbécile qui parle. »

    Je vous signale aussi un joli zeugme, d’une chronique récente de M. Pierre Foglia. Il écrivait (je cite de mémoire) : j’ai fait deux voyages avec Amir Khadir, un en Iran, l’autre en train.

    1. « Chaque fois que j’ouvre la bouche il y a un imbécile qui parle » : C’est authentique, j’y étais en personne, en 1971 dans une certaine classe d’anglais…

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*