En première place

Il est bon, périodiquement, de (se) rappeler que le Québec sait exceller.

Il regorge de capitales. La plus récente ?

«Québec, capitale des buveurs réguliers» (la Presse, 15 décembre 2011, cahier Affaires, p. A16).

Si le Québec est un leader, c’est qu’il s’impose à l’international.

«Pétrole. Gisement de classe mondiale à Anticosti» (le Devoir, 15 décembre 2011, p. A1 et A8).

«Cyclotourisme. Un circuit de calibre international au Québec» (la Presse, 17 août 2011, p. A7).

«Montréal est reconnu comme un leader mondial dans la normalisation logicielle» (le Devoir, 22-23 octobre 2011, p. H4).

«Transport vert. Hamad veut faire du Québec un leader mondial» (la Presse, 10 juin 2011, p. A6).

«Québec veut une filière “de classe mondiale”» (la Presse, 8 avril 2011, p. A9).

«Le Québec, champion mondial de l’union libre» (le Devoir, 13 septembre 2007, p. A1).

Que demander de plus ? Qu’il y ait moins d’analphabètes ? Il ne faut pas exagérer.

CC BY-NC 4.0 Cette œuvre est sous Licence Creative Commons Internationale Attribution-Pas d'Utilisation Commerciale 4.0.

Auteur : Benoît Melançon

Professeur, chercheur, blogueur, éditeur, essayiste, bibliographe, chroniqueur radiophonique épisodique, conférencier. Préfère Jackie Robinson à Maurice Richard.

1 pensée sur “En première place”

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*