Langue de campagne (2)

L’Association francophone pour le savoir (@_Acfas) le déplore : il est peu question de science dans la campagne électorale québécoise.

Deux exceptions, Québec solidaire d’Amir Khadir et Françoise David, et la Coalition avenir Québec de François Legault.

QS et la CAQ proposent de laisser tomber l’industrie de l’amiante, matériau jugé cancérigène par la communauté scientifique.

Avantage toutefois, en matière scientifique, à la CAQ : elle a recruté un «électron libre», Jacques Duchesneau.

CC BY-NC 4.0 Cette œuvre est sous Licence Creative Commons Internationale Attribution-Pas d'Utilisation Commerciale 4.0.

Auteur : Benoît Melançon

Professeur, chercheur, blogueur, éditeur, essayiste, bibliographe, chroniqueur radiophonique épisodique, conférencier. Préfère Jackie Robinson à Maurice Richard.

1 pensée sur “Langue de campagne (2)”

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*