Recette de F1

Paul Lannuier (Sussex, NJ, USA), Premier tour du Grand prix de formule un du Canada 2001Se tient ces jours-ci à Montréal le Grand prix de formule un du Canada (certains disent que c’est du sport). Jeudi dernier, l’Auberge Saint-Gabriel, dans ce cadre, tenait une Soirée du Grand prix.

Le lendemain, un des copropriétaires de l’Auberge, Marc Bolay, discutait de cet événement au micro de Francis Reddy, de l’émission Bien dans son assiette de la radio de Radio-Canada.

L’animateur se demandait si une soirée comme celle-là devait répondre à des «critères», à des «normes», à des «exigences» spécifiques. Réponse : il faut «du champagne qui coule à flots», en l’occurrence de la Veuve Cliquot; il faut «de jolies filles», «du beau monde».

Voilà qui a le mérite d’être clair.

 

Illustration : Paul Lannuier (Sussex, NJ, USA), premier tour du Grand prix de formule un du Canada 2001, 2007, photo déposée sur Wikimedia Commons, <https://commons.wikimedia.org/wiki/File:First_lap_2001_Canada.jpg?uselang=fr>.

CC BY-NC 4.0 Cette œuvre est sous Licence Creative Commons Internationale Attribution-Pas d'Utilisation Commerciale 4.0.

Auteur : Benoît Melançon

Professeur, chercheur, blogueur, éditeur, essayiste, bibliographe, chroniqueur radiophonique épisodique, conférencier. Préfère Jackie Robinson à Maurice Richard.

2 thoughts on “Recette de F1”

  1. Comme le sport n’est rien d’autre que la guerre continuée avec d’autres moyens, c’est bien normal : la triade sacrée (la subsistance du guerrier — le pillage — , le repos du guerrier — le viol — , la récompense du guerrier — les décorations) connait ici sa version édulcorée : champ’, pépées, beau monde…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *