Parler avec des timbres

Mlle L. Nitouche, l’Ami des salons, 1892, page de titre

Dans la Presse+ du jour, deux collègues de l’Oreille tendue, Marie-Pier Luneau et Jean-Philippe Warren, présentent le langage (amoureux) des mouchoirs et de l’éventail selon l’ouvrage l’Ami des salons de Mlle L. Nitouche.

Jeune, l’Oreille s’était penchée sur le langage des timbres-poste dans le même manuel de bienséance. C’est ici, en PDF.

P.-S.—On n’hésitera pas, par ailleurs, à citer cette excellente remarque conjugale de Mlle Nitouche.

 

Références

Melançon, Benoît, «Le cabinet des curiosités épistolaires», Bulletin de l’AIRE (Association interdisciplinaire de recherche sur l’épistolaire, Paris), 17-18, juin-septembre 1996, p. 58; repris sous le titre «Dites-le avec des timbres» dans Écrire au pape et au Père Noël. Cabinet de curiosités épistolaires, Montréal, Del Busso éditeur, 2011, p. 61-63.

Nitouche, Mlle L., l’Ami des salons, Montréal, Librairie Beauchemin limitée, 1892, 95 p.

Écrire au pape et au Père Noël, 2011, couverture

CC BY-NC 4.0 Cette œuvre est sous Licence Creative Commons Internationale Attribution-Pas d'Utilisation Commerciale 4.0.

Auteur : Benoît Melançon

Professeur, chercheur, blogueur, éditeur, essayiste, bibliographe, chroniqueur radiophonique épisodique, conférencier. Préfère Jackie Robinson à Maurice Richard.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*