La disparition du con ?

Sismographe, le blogue collectif du quotidien le Devoir, reprend, dans une entrée du 12 décembre, une information de l’European Registry of Internet Domain Names (Eurid) : depuis quelques jours, des internationalised domain names sont disponibles. Qu’ont de nouveau ces noms de domaine «internationalisés» ? Ils permettent aux résidants de la Communauté européenne d’utiliser, dans leur adresse Web, l’ensemble des caractères des alphabets cyrillique, grec et latin. L’Oreille tendue en conclut que l’accent circonflexe (î) et la cédille (ç) sont à portée de main.

Pour des raisons d’onomastique personnelle, elle s’en réjouit et elle envisage la possibilité de demander un passeport européen.

CC BY-NC 4.0 Cette œuvre est sous Licence Creative Commons Internationale Attribution-Pas d'Utilisation Commerciale 4.0.

Auteur : Benoît Melançon

Professeur, chercheur, blogueur, éditeur, essayiste, bibliographe, chroniqueur radiophonique épisodique, conférencier. Préfère Jackie Robinson à Maurice Richard.

2 thoughts on “La disparition du con ?”

  1. avant ton passeport européen (quelque plaisir que j’en aurais – ou bien on échange ? mais j’ai cédille aussi), te recommande quand même :


    Nous installons des journaux dans des magasins de proximité, appelés convenient stores. Pour cela, nous allons nous appuyer sur le réseau Carrefour Proximité. De nombreux titres seront disponibles dans les Carrefour Markets, début 2010. Nous sommes également en négociation avec les magasins de l’enseigne Franprix, très implantée en région parisienne. Pour le moment, nous avons signé une dizaine d’accords.

    voir http://tinyurl.com/ye87ows

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*